VOUS LISEZ : L’Ouest américain | Nos itinéraires et conseils de voyage
Partager

États-Unis, Voyages

L’Ouest américain | Nos itinéraires et conseils de voyage

Si on nous demandait de choisir un de nos plus beaux voyages, nous n’hésiterions pas longtemps avant de répondre : l’Ouest américain. C’est le voyage de toute une vie. Une destination mythique !
Même après 5 voyages, je ne me lasse pas de ces paysages, de ces routes et de cette ambiance si particulière que l’on retrouve là-bas.

Ce fut mon premier long voyage en famille, mon tout premier voyage tout court en fait. Une chose est sure, il m’aura marquée de façon indélébile…
J’aime à penser que ce voyage a été le déclencheur de tout un tas de choix dans ma vie et je ne remercierai jamais assez mes parents de m’avoir fait découvrir ces endroits magiques !
J’avais 6 ans à l’époque. Nous trouvions notre chemin à l’aide de cartes routières, nos appareils photos utilisaient encore des pellicules et trouver où loger le soir même relevait parfois de l’exploit. Bref l’aventure, la vraie et surtout un souvenir impérissable !
Et même si j’étais beaucoup trop jeune pour me rappeler de tout dans les moindres détails, je garde en mémoire des moments et des images bien précis (comme par exemple la fois où je me suis brûlée la langue en voulant boire à une fontaine à Death Valley… erreur de débutante !).

Death Valley
La Vallée de la Mort : un des endroits les plus chauds au monde. Le 10 juillet 1913, la température record de 56,7 °C est enregistrée !

Mes parents et moi y sommes retournés en 1998, puis j’ai fait le voyage en 2010 avec une amie et enfin en 2014 et 2016 avec Alex. À chaque fois, en empruntant un itinéraire différent et en découvrant de nouveaux lieux mythiques.
C’est parfois compliqué de trouver les mots pour expliquer à quelqu’un qui n’a jamais voyagé dans l’ouest à quel point ce voyage est grandiose. Il faut vraiment le vivre et le voir de ses propres yeux pour comprendre. Comprendre qu’il est bel et bien possible d’avoir le souffle coupé devant tant de beauté.
Partir en road-trip provoque à lui seul un profond sentiment de liberté. On roule, libre de toutes contraintes au milieu des plus beaux paysages qui puissent exister. C’est comme voyager au beau milieu des décors des plus grands films d’Hollywood. Les kilomètres s’enchaînent sans que l’on s’en aperçoive. Les couleurs défilent sous nos yeux passant tantôt du bleu de la côte pacifique au vert émeraude des forêts, des tons ocres des canyons au gris des montagnes. C’est un rêve éveillé !

Grand Teton National Park
Grand Teton National Park

Une nouvelle fois, nous nous apprêtons à être éblouis par la beauté des États-Unis. C’est en nous plongeant dans la préparation de ce nouveau voyage entre le Texas et le Nouveau-Mexique que nous nous sommes enfin décidés à écrire un article complet sur notre façon d’organiser un road trip américain. Aussi, on te donnera à la fin de l’article, les itinéraires des deux derniers voyages que nous avons fait dans l’Ouest.

Road trip
Sur la route entre Las Vegas et Death Valley

1. Réservation des billets d’avion

Utiliser un comparateur de vol

C’est probablement l’une des étapes les plus longues et les moins excitantes. Réserver les billets d’avions peut parfois être un vrai casse-tête. En ce qui nous concerne, nous utilisons Skyscanner la plupart du temps. Ce site nous permet de comparer les vols pour trouver la compagnie qui propose le tarif le plus avantageux. Il est même possible de créer une alerte pour être averti lorsque le prix du billet fluctue. Si tu passes plusieurs jours à scruter tes billets, il y a de fortes chances pour que le prix varie souvent et pas forcément à ton avantage. En fait, plus tu surveilles, plus le prix monte ! C’est pourquoi on te conseille vraiment de consulter ce genre de site dans une fenêtre de navigation privée.

Attention aux compagnies low cost ! Il y en a de plus en plus (surtout en Europe) et ça peut paraître alléchant mais il faut être vigilant. Il y a 3 ans, nous avions pris un San Francisco-Paris avec la compagnie XL Airways, pour moins de 300 euros ! Une super occasion mais il faut savoir que le moindre bagage est en supplément et que dans l’avion le confort est vraiment secondaire : peu d’espace, des repas moyens, pas d’écran individuel… Et surtout en cas de problème, pas certaine que ce genre de compagnie soit le top en matière de dédommagement.
Mais après tout, pourquoi pas ? On a pris ce vol pour rentrer en France après notre année d’expat’ aux USA et on était vraiment contents d’avoir trouver un vol aussi peu cher en considération de l’état de nos finances à l’époque… L’important c’est de savoir à quoi s’attendre.

Le sublime parc de Yellowstone
Le sublime parc de Yellowstone

Être flexible

N’hésite pas à modifier tes dates si possible. Quelques jours peuvent faire la différence. Veille par contre à ne pas trop attendre entre chaque escale. On peut trouver des prix vraiment alléchants parfois mais à y regarder d’un peu plus près, on se rend compte que le voyage comprend par exemple une escale de 19 heures. Il te faudra alors potentiellement réserver une chambre d’hôtel si tu ne veux pas passer la nuit à l’aéroport. Les économies que tu auras alors faites pour ton vol auront été vaines.

Comme les dates, la destination peut parfois être modulable. N’hésite pas à faire des simulations pour plusieurs villes différentes. Par exemple, Los Angeles en Californie comme Las Vegas dans le Nevada constituent de parfaits points de départ pour un road trip dans l’Ouest, mais parfois une des deux destinations peut être plus abordable que l’autre. En général, arriver à un point A et repartir d’un point B coûte un peu plus cher mais selon ton itinéraire c’est parfois plus avantageux.

Effectuer une demande d’ESTA

Enfin n’oublions pas l’essentiel : l’ESTA ! Ce visa est demandé pour tout voyage de moins de 90 jours sur le territoire américain. Les canadiens n’en ont pas besoin mais c’est valable pour les ressortissants français, suisse et belge. Il coûte 14 $ et est valable deux ans. Si tu passes la frontière par la route l’ESTA n’est pas requis mais tu devras t’acquitter de la somme de 6 $.
Pour les voyages en avion, tu as jusqu’à 72h avant ton départ pour effectuer ta demande.
Attention, certains sites te proposent de faire ton ESTA mais à un prix exorbitant, le seul site valable est celui-ci.

2. Location véhicule

Monument Valley

Le cas du permis international

Alors, non, tu n’as pas besoin d’un permis international pour conduire aux États-Unis si ton voyage n’excède pas les 90 jours. La seule exception c’est la Géorgie pour les français mais les québécois peuvent maintenant conduire dans cet état avec leur permis régulier. Si ça peut te rassurer, valide l’information avec la compagnie de location que tu auras choisi mais après de nombreux voyages aux États-Unis et après y avoir vécu, jamais on ne nous a demandé un permis international.

Choisir la compagnie de location

Pour ce qui est des différentes compagnies, tu as l’embarras du choix : Alamo, Hertz, Avis, Budget… Là encore, tu pourras comparer les prix sur Skyscanner, AutoEscape ou même sur le site Voyages SNCF qui propose des prix attractifs même à l’étranger.

L’assurance

C’est souvent problématique et les loueurs en profitent. Deux assurances sont indispensables :
Liability Insurance Supplement = la responsabilité civile
Loss Damage Waiver ou Collision Damage Waiver = une assurance contre les dommages et les vols
Cette dernière est parfois déjà prise en charge selon la carte de crédit avec laquelle tu fais la réservation (à vérifier donc auprès de ta banque).
Elles sont normalement incluses dans le tarif de base lorsque tu effectues une réservation en ligne mais une fois sur place, on va peut-être essayer de t’en vendre d’autres. Ne cède pas, les autres assurances ne sont pas obligatoires. Mais libre à toi des les prendre si ça peut te rassurer.

Les frais d’abandon

Ces frais peuvent s’appliquer lorsque tu récupères la voiture dans un état et la rend dans un autre. Selon la compagnie de location et l’état en question, le prix peut varier. Par exemple, lors de notre dernier road trip, après avoir récupéré la voiture à Los Angeles, nous avions décidé de la rendre à Seattle. Les frais d’abandon ont été d’environ 200 $.

Le nombre de conducteurs

Certaines compagnies ne font pas payer les conducteurs supplémentaires, d’autres oui… Ça peut vite faire grimper la note.

L’âge du conducteur

En-dessous de 21 ans, il va être compliqué de trouver une compagnie qui acceptera de te louer une voiture. Entre 21 et 25 ans, le prix de la location peut facilement doubler.

La location d’un GPS

Comme pour les assurances, on va essayer de te refiler un GPS qui sera en supplément. La location d’un de ces appareils pourra te coûter jusqu’à 15 dollars par jour ! Une dépense qu’on peut facilement éviter :
– en utilisant une bonne vieille carte routière
– en ramenant, ton propre GPS. Il suffit seulement de mettre les cartes à jour.
– en utilisant ton smartphone avec des applications comme Waze ou Maps.me qui permettent de charger des itinéraires à l’avance et ne nécessitent pas de connexion internet une fois en route.

Lac Mead
Lac Mead

Choisir le type de véhicule

Économique, compact, SUV… Tu peux aussi décider de louer un camping-car, ça te coûtera plus cher mais tu pourras dormir dedans donc économiser une part importante de ton budget vacances. Il faut bien se renseigner, car les camping-cars ne sont pas autorisés dans tous les parcs et surtout tu ne peux pas décider de t’arrêter à n’importe quel endroit pour y dormir la nuit. Le voyage en camping-car nécessite donc une plus grande organisation et laisse moins de place aux imprévus.

En ce qui nous concerne, la plupart du temps nous avons pris un 4×4 ou SUV. Très pratique car on dispose de plus de place pour nos affaires (valises, sacs à dos, matériel de photo, bidons d’eau etc.). Ce type de véhicule est aussi plus adapté à la visite de certains parcs comme Monument Valley par exemple. Valley Drive, la piste qui traverse le parc n’est pas vraiment adaptée aux petites voitures.
Si tu préfères choisir un modèle économique, sache que de toute façon ces voitures sont relativement plus grandes qu’en Europe donc tu as peu de chance de te retrouver avec une Fiat 500.

L’essence

D’une manière générale, l’essence en Amérique du Nord est moins chère qu’en Europe. Ça dépend aussi de l’état dans lequel tu te trouves. Il faut savoir qu’un gallon équivaut à 4 litres d’essence. Pour prévoir plus précisément ton budget transport, le site Gas Buddy (valable aussi au Canada) te permet de connaitre le prix réel de l’essence à un instant T.

3. Préparation d’un itinéraire

C’est, je trouve, l’étape la plus importante mais aussi la plus passionnante. Elle nécessite de nombreuses heures de recherche mais cela te permettra une fois sur place de ne pas perdre de temps à savoir quoi faire, quoi voir et où se rendre. Nous ne sommes pas du genre à calculer à l’heure près un programme de voyage mais on aime bien prévoir un circuit au moins dans les grandes lignes. Quitte à le modifier une fois sur place lorsque tout devient plus concret.
Tous les supports sont bons pour nous aider dans cette tâche : guides papier, blogs, sites officiels des parcs etc. Parfois on trouve aussi notre inspiration sur des sites d’agence de voyage qui proposent plusieurs circuits que nous adaptons ensuite à nos envies.

Lac Powell, Utah
Lac Powell

Dans un premier temps, on essaye toujours de visualiser les principaux points d’intérêts (ceux qui nous intéressent en tout cas) sur une carte sur Google Maps. L’avantage, c’est que tu peux créer ton itinéraire à partir de ça et voir les distances entre chaque étape.
Pour établir un premier itinéraire dans l’ouest, il faut d’abord se poser les bonnes questions : qu’est-ce-que tu as envie de voir en priorité ? Es-tu plutôt ville ou nature ? Dans ce dernier cas, préfères-tu les montagnes, les forêts ou les déserts ? Les réponses à ces questions te permettront déjà de faire une première sélection de ce que tu veux vraiment voir.
En fonction de ta ville d’arrivée, celle de départ et le temps dont tu disposes sur place, tu peux déjà avoir une petite idée de l’itinéraire que tu vas emprunter. Il y a bien sur des circuits classiques mais tout est vraiment possible et modulable en fonction de ce que tu veux voir.
Il faut aussi être réaliste et bien se rendre compte que les distances aux USA et en France n’ont rien à voir. Si tu as seulement une semaine devant toi, n’espère pas pouvoir voir Seattle, Los Angeles, Monument Valley et Yellowstone en une seule fois. Il va falloir faire des choix et établir un itinéraire cohérent. À titre d’exemple, on te partage un peu plus bas, les circuits de nos deux derniers road trips.

Enfin, on te conseille vraiment de prendre, à l’entrée du premier parc national que tu vas visiter, le pass America The Beautiful. Il coûte 80 $ par voiture et permet d’accéder à de nombreux parcs nationaux. Il est valable pour une voiture (soit 4 personnes) pendant un an. C’est très intéressant quand on visite l’Ouest américain puisqu’il est rentabilisé à partir de 4 parcs visités.
Attention toutefois, il ne te permet pas d’accéder gratuitement à Monument Valley ou encore Antelope Canyon qui ne sont pas des parcs nationaux. Tu peux vérifier la liste des parcs compris dans le pass ici.

4. Hébergement

La question qui se pose souvent est de savoir s’il faut réserver ses hébergements à l’avance ou pas. Nous, on ne le fait que très rarement. On te conseille de réserver d’avance ta première nuit, après un long voyage c’est toujours mieux de savoir qu’on n’aura pas à chercher d’hôtel.
Pour le reste, c’est la plupart du temps pour le jour même que nous réservons notre chambre. Parfois ça permet de bénéficier de tarifs avantageux de dernière minute. Tout dépend surtout de la période en fin de compte. Si tu prévois ce voyage pendant une saison très touristique, il vaudra mieux prévoir les logements à l’avance. C’est aussi vrai si tu veux loger dans des endroits insolites, souvent pris d’assaut longtemps à l’avance.
On trouve que réserver ses hôtels à l’avance laisse moins de place à l’imprévu et c’est pour cette raison qu’on ne le fait pas. Si un endroit nous plait beaucoup et qu’on souhaite finalement y passer plus de temps, de cette façon, on sait que rien ne nous empêche de la faire. C’est notre façon de voyager mais on comprend que certains préfèrent être plus prévoyants.

Monument Valley
Notre préféré : Monument Valley

Niveau prix, il y a de tout ! Il existe des hôtels traditionnels mais on choisit la plupart du temps des motels. C’est moins cher et c’est surtout tellement représentatif d’un road trip dans l’Ouest. Il faut compter environ 40 $ par nuit. Nous sommes rarement tombés sur un motel miteux comme on peut parfois voir dans les films. De toute façon, c’est juste pour y dormir, la plupart du temps on y arrive dans la soirée et on repart tôt le lendemain matin alors même si c’est pas le grand luxe ça nous va très bien.

Tu peux aussi dormir chez l’habitant. Là encore, les offres ne manquent pas : Airbnb, Couchsurfing ou Bed & Breakfast.

Quand on veut se faire plaisir, il nous arrive de réserver un bel hôtel sur Hotwire. Ce site nous permet de bénéficier de réductions intéressantes en réservant une chambre à la dernière minute. C’est notamment grâce à ce site qu’on a pu dormir au Venetian à Las Vegas.
C’est le principe des hôtels mystères : on ne découvre le nom de l’hôtel qu’après avoir effectué la réservation. Pour nous aider à choisir, l’application nous donne la zone géographique dans laquelle il est situé, le nombre d’étoiles dont il dispose et l’économie réalisée. On peut rarement se tromper !

5. Budget

San Francisco
San Francisco

Pas facile d’évaluer un budget avec précision puisqu’on ne voyage pas tous de la même façon. De manière générale, on est en Amérique du Nord, donc le budget sera plus conséquent que pour un séjour en Asie mais toutefois moins onéreux qu’un road trip en Europe.
En ce qui nous concerne, nous essayons toujours de nous faire plaisir tout en étant raisonnable et en privilégiant les expériences plutôt que le matériel. On ne ramène jamais de souvenirs, on ne va pas flamber dans les casinos à Vegas, on ne dévalise pas les outlets… Au contraire, on privilégiera plutôt les extras qui nous permettent de découvrir les parcs autrement comme par exemple notre balade à cheval au cœur de Bryce Canyon ou un survol en hélico au-dessus du Grand Canyon.
Côté bouffe, c’est facile de ne pas trop dépenser à condition de ne pas se soucier de sa ligne. Pendant la durée du road trip, il est difficile de ne pas passer par la case McDo, Wendy’s et compagnie, on les retrouve partout même dans le fin fond des États-Unis.

Voici un tableau récapitulatif du budget global de notre dernier road trip

 


ITINERAIRES

Road trip 1 –  Les grands classiques de l’Ouest américain en 17 jours

Pour ce road trip, on avait 17 jours devant nous et on ne voulait pas perdre de temps à Los Angeles qui n’est, à notre sens, pas incontournable. On a préféré se concentrer sur les parcs et commencer notre voyage depuis Las Vegas pour le finir à San Francisco.

itinéraire 1
Itinéraire 1 : Las Vegas – Grand Canyon – Meteor Crater – Petrified Forest – Four Corners Monument – Monument Valley – Horseshoe Bend – Glen Canyon – Lac Powell – Antelope Canyon – Bryce Canyon – Zion – Las Vegas – Death Valley – Lac Mono – Bodie Ghost Town – Lac Tahoe – Yosemite – San Francisco

Road trip 2 – À la découverte de l’Ouest américain et canadien en 26 jours

C’est le road trip que nous avons fait avant notre installation au Canada. On avait pratiquement un mois devant nous et on voulait découvrir la beauté des Rocheuses canadiennes. En partant depuis la France, c’était plus avantageux pour nous cette fois-ci d’atterrir à Los Angeles. Puis c’est à Seattle que nous avons terminé ce beau voyage.
Voici l’itinéraire qui était prévu à l’origine, malheureusement après Banff nous avons préféré nous rendre directement à Vancouver car le temps cette semaine-là n’était vraiment pas propice à la visite des parcs et aux randonnées. Il pleuvait à torrent, il faisait froid et on n’arrivait même plus à distinguer le sommet des montagnes (et pourtant c’était à la fin du mois de juin). Ce n’est que partie remise et puis cela nous aura permis de consacrer plus de temps à la belle ville de Vancouver.

Si nous étions restés plus longtemps, nous aurions aussi aimé voir Vancouver Island et San Juan Island ainsi que l’état de l’Oregon que nous n’avons encore jamais eu l’occasion de découvrir.

Itinéraire 2 : Los Angeles – Las Vegas – Cedar Breaks – Salt Lake City – Jackson – Grand Teton – Yellowstone – Helena – Glacier – Calgary – Banff – Jasper – Clearwater – Wells Gray – Whistler – Vancouver – Seattle

Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.