VOUS LISEZ : États-Unis | Préparer sa visite à Monument Valley
Partager

Arizona, États-Unis, Utah

États-Unis | Préparer sa visite à Monument Valley

Paysage emblématique et incontournable de l’Ouest Américain, il est difficile de ne pas succomber au charme de Monument Valley.
Récemment, j’ai pu lire le témoignage d’une blogueuse qui n’avait pas vraiment apprécié l’endroit car « trop touristique ». C’est un fait, en haute saison, il y a du monde. Pourtant ce n’est pas à Monument Valley que nous avons trouvé ça le plus dérangeant. En tout cas, pour ce dernier voyage (fin septembre) je n’ai pas trouvé le parc si fréquenté que ça. Et quand bien même, on se refuse de passer à côté d’un site aussi beau sous prétexte qu’il serait trop touristique.

À l’endroit même où se tiennent aujourd’hui ces immenses monolithes de grès, se trouvaient, il y a des centaines de millions d’années, une vaste plaine.
L’érosion des Rocheuses et le soulèvement du sol ont contribué à sa transformation. C’est ensuite le vent et la pluie qui ont fini par sculpter ces mesas aux formes si particulières.

Les célèbres Three Sisters
Les célèbres Three Sisters

Pour te parler de cet endroit, on tenait à te faire le récit, un peu plus personnel, d’une de nos visites à Monument Valley. Mais si tu veux passer directement au côté pratique, tu n’as qu’à cliquer ici.


Notre mésaventure à Monument Valley

Ceux qui nous connaissent savent que Monument Valley est un endroit très particulier pour nous. La première fois que nous l’avons visité ensemble en 2014, il nous est arrivé une petite mésaventure dont on se rappelle encore…
Nous suivions notre itinéraire sur Google Maps jusqu’à ce que l’application nous indique de faire demi-tour.
Un nouvel itinéraire se charge et nous indique, désormais, de suivre une piste de sable. Après un moment d’hésitation, on se décide à y aller, convaincus par les traces laissées au sol par d’autres véhicules avant nous.

Je me souviens avoir traversé de nombreuses buttes de sable espérant voir à chaque fois derrière elles une vue incroyable sur notre destination finale.
Mais pendant un long moment, cette piste qui n’en finit pas est la seule chose que nous voyons. Du sable à perte de vue et quelques chevaux sauvages. Nous sommes partagés entre l’inquiétude à l’idée de s’être autant égarés et l’excitation de, peut-être, découvrir une vue différente de celle que l’on admire habituellement en passant par la route officielle.

Au comble de cette excitation, nous empruntons une dernière colline de sable pour finalement apercevoir une vue incroyable sur Monument Valley. Celle-là, je peux vous dire qu’on ne l’avait jamais vu en photo auparavant. Nous voilà, seuls, en totale admiration devant ce superbe panorama. Sur une échelle du bonheur de 1 à 10, je crois que nous devions être à 20 !
Cette vue, c’était comme découvrir un oasis en plein désert.

Remontés à bloc, on se dit qu’on suit peut-être le bon itinéraire, certes, pas très officiel mais après tout, ne dit-on pas que « tous les chemins mènent à Rome » ?
Je me rappelle encore ce sentiment de liberté alors que nous venions de mettre à fond dans la voiture la bande originale de Django Unchained. On s’arrête plusieurs fois, on prend des photos, bref on est heureux !

Jusqu’à ce que… notre voiture s’ensable complètement et qu’il ne soit plus possible pour nous ni d’avancer ni de reculer.
Ce que j’ai ressenti à ce moment-là, je m’en rappelle encore très bien. Véritable ascenseur émotionnel, nous sommes passés d’euphoriques à complètement catastrophés.
Nous sommes coincés là, au milieu de nulle part… Pas si loin de Monument Valley à vol d’oiseau mais beaucoup trop éloignés pour y aller à pied par 40°. De toute façon, on n’apercevait même plus les silhouettes si caractéristiques du parc de là où nous étions.
Nous n’avions croisé personne depuis 20 miles et les quelques rares maisons autour de nous étaient abandonnées (oui, nous sommes allés vérifier). Ambiance La colline a des yeux garantie ! N’ayant pas de réseau, le seul appel que nous permettait de passer notre téléphone était le 911, censé envoyer quelqu’un pour nous. Ce fameux quelqu’un, au pick up rouge, aura presque réussi à nous trouver… Notre téléobjectif en guise de longue vue, nous l’avons vu tourner au loin avant de pouvoir emprunter le chemin qui l’aurait emmené jusqu’à nous.

Si voyager dans l’ouest peut rappeler de nombreux films, cette expérience nous aura donner l’impression d’en être les acteurs ! Au loin, Alex réussit finalement à apercevoir une sorte de ranch avec des voitures. Après réflexion, nous décidons de nous séparer (quand les gens font ça dans les films d’horreur, en général, ce n’est jamais une bonne idée). Je devais rester près de la voiture au cas où les secours reviendraient et Alexeï lui devait se diriger vers cette fameuse maison pour trouver de l’aide. Il me semble que le temps ne s’est jamais écoulé aussi lentement…

De son côté, Alex, à bout de force finit par arriver devant la maison. Un amérindien d’un certain âge l’accueille chaleureusement. Après lui avoir expliqué brièvement la situation, c’est Randy, son fils, qui est retourné me chercher avec Alex. Le voir revenir avec de l’aide a été un énorme soulagement. Randy a dû nous remorquer mais notre voiture était si bien enfoncée dans le sable que la corde n’était pas assez longue pour la tirer de là. Nous sommes donc retourner chez les Sloan qui nous ont proposé de nous rafraîchir à l’intérieur et nous ont offert un coca. Probablement, le meilleur de ma vie ! Nous voilà donc repartis avec Randy pour sortir une bonne fois pour toute notre véhicule de là.

Par la suite, Randy nous apprend que nous étions en fait dans une réserve indienne et que nous n’étions pas les seuls à avoir été trompés par Google Maps. Quelques mois auparavant, un couple de chinois s’était lui aussi perdu sur ses terres.
Avant de tomber sur Randy et sa famille, Alex avait parcouru plus de 7 kilomètres sous un soleil de plomb et sans une seule goutte d’eau.
En tout et pour tout, nous sommes restés coincés 6 à 7 heures à cet endroit. Maintenant que tout ça est derrière nous, ça ne parait pas si long (on est quand même loin de la galère dans laquelle s’est retrouvé James Franco dans 127 heures) mais sur le moment, quand on ne sait pas ce qu’il va nous arriver ni comment on va se sortir de là, c’est un vrai cauchemar.

Au final, Randy a même finit par jouer au guide touristique. Après avoir embarqué avec lui vers la station service la plus proche, il nous a fait découvrir un superbe canyon avant de finalement nous montrer la bonne route pour nous rendre, enfin, à Monument Valley.

Ce que l’on retient de tout ça maintenant, c’est déjà une sacré histoire à raconter quand on parle de Monument Valley mais surtout la rencontre avec Randy, cet homme si gentil avec qui nous avions gardé contact depuis tout ce temps.
Malheureusement, l’été dernier nous avons eu le regret d’apprendre que Randy nous avait quitté… Depuis, nous chérissons encore plus cette petite mésaventure et ce moment qui nous a permis de rencontrer Randy Sloan. Une personne pas si différente de nous malgré les clichés qu’on peut imaginer sur les indiens encore aujourd’hui. On ne le remerciera jamais assez de nous avoir aider. En parler ici contribue un peu à faire perdurer sa mémoire…

 


Visiter Monument Valley

Pour commencer, après plusieurs visites à Monument Valley, la conclusion à laquelle on arrive très vite c’est qu’il faut absolument y dormir. Le parc en lui même, ne nécessite pas forcément une journée entière de visite mais dormir sur place te permettra d’assister aussi bien au coucher qu’au lever du soleil et donc de profiter du parc aux moments les plus beaux et surtout les moins fréquentés de la journée. Si tu n’as pas l’occasion de dormir sur place, rassure-toi, tu pourras tout autant apprécier Monument Valley mais dans notre cas on a trouvé vraiment magique le fait de pouvoir y passer la nuit.

Visiter le parc par soi-même
Pour découvrir Monument Valley et ses principaux points d’intérêts, il faut emprunter Valley Drive, une piste d’environ 17 miles (soit environ 27 kilomètres). Si tu veux la visiter par tes propres moyens, il te faut une voiture adaptée avec un bas-de-caisse assez haut. Le parcours constitue une boucle permettant de voir les principaux monolithes. Une carte est distribuée à l’entrée pour n’en rater aucun. Il faut compter 2 à 3 heures pour en faire le tour (arrêts photos inclus). Des heures de pure magie ! Honnêtement, c’est assez indescriptible, il faut le vivre pour comprendre. Même après plusieurs visites, on reste éblouis par ces lieux. Pour la petite histoire (oui encore), mes parents m’y ont emmené pour la première fois à l’âge de 6 ans et cette année, soit 21 ans plus tard, nous avons eu la chance d’y retourner ensemble ! Ceci explique aussi l’amour que je porte à ce parc.

Contrairement à beaucoup d’autres parcs américains, Monument Valley n’est pas spécialement réputé pour ses randonnées. Un seul sentier dans le parc permet de se rapprocher de West Mitten butte et d’en faire le tour. C’est le Wildcat Trail, une boucle de 5 km qui part du camping.

Visiter le parc avec un guide Navajo
Nous avons déjà visité le parc avec notre propre voiture mais nous avons aussi eu l’occasion de le découvrir à bord d’un gros pick-up (ou 4×4) avec un guide amérindien. Quand nous sommes allés nous renseigner la dernière fois pour réserver une visite, le premier prix que l’on nous a annoncé était de 99 $ par personne. L’arnaque du siècle en gros ! On a donc rapidement tourné les talons, pas décidés à dépenser autant, jusqu’à ce que quelqu’un vienne nous rattraper pour nous proposer la visite à moitié prix… Finalement, pour 50 $ par personne, nous avons pu faire une super visite privée du parc. Il semblerait que beaucoup de touristes aient payé le prix fort alors il vaut mieux être au courant de ces combines avant d’arriver sur place.
Les avantages de cette visite guidée sont nombreux :
– si tu n’as pas un véhicule adapté, cela te permet de le laisser au parking
– la visite permet aussi un accès à des sentiers privés accessibles uniquement avec un guide
– et si ton guide s’avère plutôt loquace, cela te permettra de connaitre des petites histoires sur le parc et ses particularités

En septembre dernier, nous avons eu la chance de faire la visite suffisamment tôt le matin (un peu avant 9h) pour être seuls dans le 4×4 et bénéficier d’une visite privée. Nous avons réservé le jour même auprès des petites guérites qui se situent sur le parking principal.

Pour une visite en mode cowboy, il est possible de visiter Monument Valley à cheval comme dans un vieux western. Et comme pour le Grand Canyon, il existe aussi des compagnies proposant un survol de Monument Valley en hélicoptère ou petit avion.


Infos pratiques

Tarif
20 $ par voiture et pour 4 personnes (il faut ajouter 6$ pour une personne supplémentaire).
L’entrée est valable pour 4 jours consécutifs.
Monument Valley ne fait pas partie de National Park Service. Le site appartient encore aujourd’hui aux Navajos qui gèrent et administrent le parc. Le Pass America The Beautiful n’est donc pas accepté ici.

Horaires
Du 1er avril au 30 septembre : la Scenic Drive est accessible de 6h jusqu’à 19h (le Visitor Center ferme à 20h)
Du 1er octobre au 30 mars : la Scenic Drive est accessible de 8h à 16h30 (le Visitor Center ferme à 17h)
Le parc est fermé pour Noël et le jour de l’an.

Durée de la visite
Pour nous, l’idéal c’est vraiment d’y passer une nuit et de consacrer une bonne demi-journée à la visite du parc.

Où dormir

À l’intérieur du parc
The View Hôtel
Tout le confort d’une chambre d’hôtel avec en prime, l’assurance d’avoir une vue sur The Mittens et Merrick Butte.
Le seul hic : il faut vraiment penser à réserver longtemps à l’avance (en haute saison en tout cas).
Prix : à partir de 120 $ la nuit.

The View Campground
Géré par l’hôtel The View, ce camping propose des emplacements tentes et caravanes mais aussi des cabanes. On a pu avoir un emplacement pour notre tente sans réservation, en arrivant en fin d’après-midi, en revanche les cabanes étaient déjà toutes réservées.
En ce qui concerne les emplacements pour les tentes, il y en a une vingtaine, suffisamment espacés pour ne pas se gêner les uns les autres.
Pour un endroit aussi touristique, nous avons trouvé l’emplacement plutôt authentique et calme.
Face à nous et pour notre plus grand bonheur, rien d’autres que les 3 célèbres buttes !
Les emplacements se trouvent sur une partie sableuse mais de gros cailloux sont à disposition pour maintenir les sardines bien enfoncées dans le sol. On en avait bien besoin ce soir-là car il y avait pas mal de vent.

Toilettes et douches sont relativement proches des tentes et très propres.
Quant à la connexion internet dans le camping, il y en avait une au niveau du parking et des sanitaires mais une fois dans notre tente, nous ne captions plus le signal.
C’est appréciable de pouvoir déconnecter un moment et de profiter pleinement des lieux.

Prix : 20 $ l’emplacement tente.

Aux alentours du parc
Goulding Lodge à Monument Valley
Un hôtel très réputé vraiment tout proche du parc. Nous n’y avons jamais séjourné mais il est vraiment très bien noté sur TripAdvisor.

Kayenta Monument Valley Inn à Kayenta
Testé et approuvé en 2014. Il faut seulement prendre en compte que l’hôtel est à environ 40 minutes de route de Monument Valley.

Mexican Hat Lodge and Swingin Steak à Mexican Hat
Là encore, il faudra rouler pendant 40 minutes avant d’arriver à l’hôtel mais si tu ne souhaites pas dormir dans le parc, ni au Goulding Lodge, tu seras obligé de rouler un peu. Des chambres basiques mais les soirées au restaurant de l’hôtel sont vraiment sympas dans le genre cowboys et barbecue !

San Juan Inn Motel à Mexican Hat
C’est en déjeunant dans le restaurant qui se trouve juste à côté que nous avons découvert l’existence de cet hôtel. Le cadre est très sympa et l’environnement est des plus calmes.

 

Où manger

Restaurant de l’hôtel The View
Il n’y a qu’un seul restaurant dans le parc et on ne peut pas dire qu’il soit excellent. Si on ne loge pas à l’hôtel The View, on ne peut y manger que jusqu’à 19h le soir. Au-delà, le restaurant est réservé à la clientèle de l’hôtel uniquement. En tout cas, c’est ce que la réceptionniste nous a précisé à l’accueil. Dans les faits, je ne sais pas si c’est aussi strict que ça… La salle n’est vraiment pas grande donc j’imagine que c’est ce qui explique cette organisation particulière.

The View Restaurant - Monument Valley
La vue est quand même pas trop mal !

Sur le pouce
Pour pique-niquer, il faudra passer faire quelques courses avant de te rendre au parc car il n’y a aucune sorte d’épicerie sur place. Nous, on avait pas prévu le coup donc on a mangé au restaurant mais si c’était à refaire on aurait sans doute prévu de quoi manger à l’avance.

Au risque de passer pour des alcooliques notoires, on tient aussi à te préciser un point important : tu ne trouveras pas de boisson alcoolisée à Monument Valley ! Nous l’avons appris à nos dépends alors que nous voulions « marquer le coup » pour nos 4 ans de rencontre. Quoi de mieux pour l’occasion que de déguster une bonne bouteille de vin face à une des plus belles vues au monde ? On a donc acheté une des bouteilles disposées derrière le comptoir du bar mais, en y goûtant, on s’est vite rendu compte que quelque chose clochait avec le vin. Ce « grand cru » était, en réalité, sans alcool ! À 20 dollars la bouteille, impossible pour nous de le deviner avant ! Après une rapide recherche sur Google, j’ai finalement appris que les lois Navajos interdisent l’achat et la consommation d’alcool sur leur territoire. Sois donc prudent si tu décides malgré tout d’en faire rentrer de l’extérieur.

The Olde Bridge Bar and Grill
En quittant le parc, nous avons déjeuné dans ce petit restaurant qui surplombe la rivière San Juan. Prévoir qu’il se trouve quand même à 40 minutes de Monument Valley.

 

Climat

Monument Valley possède un climat continental méditerranéen froid avec un été sec. Notre dernière visite en septembre a été la plus fraîche de toutes. Malgré la belle journée ensoleillée, les températures n’étaient pas bien élevées et il y avait beaucoup de vent.
Pour notre nuit sous la tente, nous n’aurions pas dit non à un duvet un peu plus épais.
En hiver, les températures peuvent descendre en-dessous de 0°C et il arrive même parfois qu’il neige.

 

À voir aux alentours

Forrest Gump Point
LA vue mythique de Monument Valley à ne pas rater ! Situé à 24 kilomètres du parc, le panorama est tout simplement parfait. C’est sur cette même route que Forrest Gump arrête sa course après plus de trois mois à parcourir le pays. Un petit arrêt photo bien sympa !

Adresse : Mile Marker 13, US 163, Utah

Four Corners Monument
Alors on te prévient tout de suite, ce n’est pas un incontournable, plutôt une curiosité qui mérite d’être vue si on passe par là. Si tu viens du Nouveau-Mexique ou du Colorado (ou à l’inverse que tu te rends dans ces deux États), tu peux te permettre de t’arrêter quelques minutes au Four Corners Monument qui représente le seul endroit dans tous les États-Unis où tu peux te trouver dans 4 États à la fois : le Nouveau-Mexique, l’Arizona, le Colorado et l’Utah.

Tarif : 5 $ par personne

 


Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.