VOUS LISEZ : États-Unis | Arizona : découvrir le Canyon de Chelly
Partager

Arizona, États-Unis

États-Unis | Arizona : découvrir le Canyon de Chelly

Le Canyon de Chelly est la preuve même qu’un seul voyage dans l’Ouest ne suffit pas, ni deux, ni trois d’ailleurs ! Après plusieurs visites en Arizona, c’est pourtant la première fois que nous visitions ce monument national. Et pourtant, on a encore failli passer à côté ! On n’avait pas prévu de s’y arrêter mais voyant le long trajet qui nous attendait entre Albuquerque et Page, on a vite réalisé qu’il allait falloir trouver quelque chose à nous mettre sous la dent entre les deux. Ce quelque chose, nous l’avons trouvé sur Google Maps complètement par hasard. Nous voilà donc parti pour une visite complètement improvisée du Canyon de Chelly en Arizona.

Arizona
En direction du Canyon de Chelly, les paysages sont magnifiques !

| Minute culturelle | Depuis le début de l’ère chrétienne jusque dans les années 1300, le canyon était habité par les Anasazis. Ces derniers vivaient dans des habitations troglodytes creusées dans la roche dont on peut d’ailleurs en observer les vestiges aujourd’hui. Pour des raisons encore floues, les Anasazis désertèrent la région et à partir de 1700 les Navajos s’y installèrent à leur tour. Une centaine d’années plus tard, les Navajos connurent un véritable massacre après que des troupes de colons espagnols aient pris d’assaut le Canyon del Muerto connu sous le nom de Massacre Cave.

Voilà le topo ! Aujourd’hui, le site est administré par National Park Service mais appartient toujours aux Navajos qui y vivent encore. C’est d’ailleurs le seul site avec une telle particularité dans le pays.Canyon de Chelly

Le Canyon de Chelly n’apparaît pas systématiquement dans les circuits traditionnels de l’Ouest Américain et ça se remarque tout de suite. Nous n’avons pas été dérangé par la foule, loin de là ! Paradoxalement, le canyon fait pourtant partie des monuments nationaux les plus visités du pays.

Ce qui nous a frappé tout de suite en arrivant, c’est la couleur des falaises. Bien plus prononcées que celles du Grand Canyon, mélangeant à la fois l’ocre et les tons roses.

D’ailleurs, même si le Canyon de Chelly est beaucoup moins profond que son grand frère, ses falaises s’élèvent tout de même à 300 mètres de haut. Le Grand Canyon étant ce qu’il est, on ne peut pas nier que c’est un endroit incroyable mais à la fois si immense qu’on y perd facilement ses repères.
Au Canyon de Chelly, on se retrouve face à un modèle réduit, certes, mais tout aussi saisissant ! Il faut vraiment prendre le temps de se poser et d’admirer le gouffre qui nous fait face, c’est à couper le souffle !

Mesa Verde
Comme un petit air de ressemblance avec Mesa Verda

Mais le Canyon de Chelly, c’est aussi un site archéologique important puisque on y retrouve les vestiges des habitations troglodytes construites par les Anasazis. Un monument national deux-en-un en quelques sortes ! On distingue deux parties : North Rim Drive (Canyon del Muerto) et South Rim Drive (Canyon de Chelly). Les deux routes se parcourent en voiture en s’arrêtant aux différents points de vue qui permettent d’admirer le canyon.
Par manque de temps, nous n’avons emprunté que la South Rim Drive voulant surtout privilégier Spider Rock Overlook, LA vue incontournable du parc. Spider Rock est une aiguille de grès qui s’élève à plus de 200 mètres de haut, à l’intérieur du canyon.

Lors de notre visite, il y avait malheureusement des travaux à ce niveau-là, ce qui nous a pas mal ralentit puisque la circulation y était alternée. Ceci dit, cela ne gâche en rien la vue. Il faut seulement le prendre en compte si on a un timing un peu serré.
Nous nous sommes arrêtés à chacun des 7 points de vue qui s’étendent sur 26 kilomètres le long de la partie sud : Tunnel Overlook, Tsegi Overlook, Junction Overlook, White House Overlook, Slide House Overlook, Face Rock Overlook et Spider Rock Overlook. On pourrait penser qu’ils se ressemblent, mais ils sont bien différents les uns des autres et méritent tous un petit arrêt.
Depuis le White House Overlook, la vue sur le Canyon est à couper le souffle et on peut aussi y apercevoir les fameuses habitations troglodytes des Anasazis, ou du moins ce qu’il en reste. Une paire de jumelles à cet endroit sera la bienvenue. Depuis ce point de vue, il y a même un trail pour arriver jusqu’à un petit village en ruine : le White House Trail (4 km aller-retour). C’est d’ailleurs la seule randonnée qui permet de descendre dans le canyon sans guide.

Canyon de Chelly

De l’autre côté, sur la North Rim Drive, tu pourras t’arrêter aux points de vue suivants : Ledge Ruin Overlook, Antelope House Overlook, Mummy Cave Overlook et Massacre Cave Overlook. Ce côté là permet plus d’observer les différents vestiges des Anasazis. Cette route qui longe la partie nord du canyon s’étend sur 29 kilomètres.


Informations pratiques

Prix et horaires
Le Canyon de Chelly est ouvert toute l’année du lundi au dimanche, du lever jusqu’au coucher du soleil.
L’accés au canyon est gratuit donc n’oublie pas de passer par le Visitor Center pour récupérer le plan du canyon.
Si tu veux descendre dans le canyon, des visites guidées payantes sont organisées en 4×4, à cheval ou à pied. Plus de renseignements ici ou sur place au Visitor Center.

Où manger et dormir ?
Le Canyon de Chelly étant tout près de la ville de Chinle, tu trouveras quelques hôtels ainsi que des « restaurants ». Nous avons quitté le canyon aux alentours de 14 heures et nous sommes jetés sur le premier endroit que nous avons croisé tellement nous avions faim : un Burger King à environ 5 min de l’entrée du parc.
Si tu préfères sortir ta tente pour dormir , il y a aussi deux campings à l’intérieur du site.

Combien de temps y consacrer ?
Nous avons passé un peu plus de deux heures à découvrir la partie sud du canyon. Mais il faut compter environ une demi-journée, si tu veux aussi faire le White House Trail.
On peut facilement y passer la journée, si l’on choisit de faire les deux parties du canyon ainsi que la randonnée.

Climat
Fin septembre, il faisait encore beau et chaud mais pendant l’hiver les températures peuvent descendre autour de 0°C et il y a même de la neige certaines années.


Retrouve nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.