VOUS LISEZ : République Dominicaine | Que faire et voir dans la péninsule de Samaná ?
Partager

Caraïbes, République Dominicaine

République Dominicaine | Que faire et voir dans la péninsule de Samaná ?

Aujourd’hui, nous t’emmenons dans la péninsule de Samaná, au nord de la République Dominicaine. Te dire qu’il s’agit d’une région « hors des sentiers battus » serait mentir puisque cette partie-là du pays accueille chaque année de plus en plus de touristes, séduits par les nombreux attraits qu’offre la péninsule. Toutefois, Samaná reste bien plus sauvage que le sud-est de la République Dominicaine et le tourisme de masse n’y a pas encore fait son apparition contrairement à Punta Cana ou Bayahibe. Ici, pas ou peu de grands resorts all-inclusive, les plages ne sont pas défigurées par de grands bâtiments bétonnés et on sent tout de suite que l’ambiance y est différente. À Samaná, tout est un peu plus authentique !

Il faut savoir que de nombreux expatriés venus d’Europe se sont établis dans la péninsule à la recherche d’un mode de vie différent et plus exotique. C’est notamment le cas à Las Terrenas, porte d’entrée de la péninsule de Samaná et accessoirement la plus francophone des villes dominicaines.

Parce que la péninsule de Samaná est bordée par l’Océan Atlantique, on remarque rapidement (si l’on vient du sud du pays, côté Caraïbes) que les paysages ne sont plus du tout les mêmes. Ce qui fait la beauté de Samaná, ce sont notamment ses paysages vallonés, ses forêts denses, ses plages sauvages ou encore ses eaux turbulentes. Un ensemble merveilleux qui a vraiment su nous séduire lors de ce road trip en République Dominicaine. Nous avons passé 5 jours et 5 nuits à Samaná, et je crois qu’on aurait pu facilement y passer le séjour entier tant il y a de choses à voir et tant l’atmosphère est agréable.

Si tu prévois un voyage en République Dominicaine, la péninsule de Samaná est sans aucun doute la région que tu ne dois pas rater ! Dans cet article, nous te faisons part de notre expérience là-bas, des incontournables à voir à Samaná et des bonnes adresses que nous avons eu l’occasion de découvrir.

Los Haitises en République Dominicaine
Voir les baleines en République Dominicaine
Las Galeras

Nos incontournables à Samaná
Las Terrenas
Los Haitises
Observation des baleines
Cayo Levantado
Cascade El Limon
El Valle
Las Galeras

Péninsule de Samaná — Las Terrenas

Pour notre première étape dans la péninsule de Samaná, nous posons nos valises à Las Terrenas. La ville, qui comme je le mentionnais précédemment accueille de nombreux expatriés, est le point de départ idéal de nombreuses excursions. Beaucoup de touristes optent pour un long séjour à Las Terrenas dans le but de pouvoir rayonner ensuite dans la péninsule tout en ayant un pied à terre dans cette ville vivante et très animée.
C’est l’idéal lorsque l’on aime profiter de ses journées pour visiter, mais aussi passer du bon temps en soirée dans les nombreux bars et restaurants de la ville.

En arrivant, d’autant plus après avoir roulé plusieurs heures à travers le pays sans croiser grand monde, la ville peut paraître un peu oppressante. Il y a du monde dans la rue, pas mal de circulation pour y arriver aussi, mais on a trouvé très agréable de s’y balader en fin de journée et en soirée. En revanche, nous avons préféré occuper nos journées avec des excursions plutôt que de rester à Las Terrenas.

D’ailleurs les excursions possibles ne se limitent pas à celles dont nous te parlons aujourd’hui dans cet article. Nous n’avons pas eu l’occasion de toutes les faire évidemment mais tu peux aussi partir pour un safari en quad, opter pour une balade en buggy ou en catamaran et même réserver une promenade à cheval sur la plage.

Las Terrenas - Que faire dans la péninsule de Samaná ?

Où dormir à Las Terrenas ?

Nombreuses sont les possibilités d’hébergement à Las Terrenas, mais je crois que nous n’aurions pas autant apprécier notre passage ici si nous n’avions pas séjourné au Mahona Boutique Hotel. Nous avons eu la chance de trouver de la disponibilité pour une nuit en dernière minute puis, à notre arrivée sur place, nous avons immédiatement demandé s’il était possible d’y passer une nuit supplémentaire. Deux nuits, c’était vraiment top, mais si nous avions pu passer tout notre séjour ici, nous l’aurions fait !

De tous nos voyages, il n’y a que très peu d’endroits qui nous ont fait un tel effet !
Le Mahona Boutique Hotel est tenu par un couple de français dont la femme est décoratrice d’intérieur. Une évidence quand on voit à quel point tout est fait avec goût et subtilité et ce jusque dans le moindre détail.
Dès lors que l’on pénètre dans cet hôtel, on est ailleurs, comme dans une petite bulle de bonheur hors du temps ! Et je peux te dire que c’était d’autant plus appréciable dans ce contexte de crise sanitaire…

Les chambres, qui semblent tout droit sorties d’un magazine de déco, sont tout simplement magnifiques dans un style à la fois bohème et épuré. Le confort, quant à lui, est aussi au rendez-vous et le personnel aux petits soins pour les clients. Le petit-déjeuner est excellent, tout comme les cocktails qu’il est possible de siroter au bord de la piscine au milieu d’une végétation luxuriante. Quel pied !

Niveau emplacement, là aussi c’est un sans faute puisque Mahona se trouve à quelques pas de la plage, en retrait par rapport aux bruits et à l’agitation de la ville, tout en étant à proximité de quelques boutiques et restaurants.

Pour conclure, cet établissement dans son ensemble est une véritable ode à l’évasion ! Il suffit d’ailleurs d’aller voir les commentaires sur Booking pour constater que nous ne sommes pas les seuls à avoir été séduits par les lieux. L’hôtel, ne proposant qu’une dizaine de chambres, semble souvent victime de son succès. Pour de longs séjours, pense vraiment à réserver à l’avance si tu le peux.

Réserver une nuit au Mahona Boutique Hotel

Où manger à Las Terrenas ?

Il faut savoir qu’au début de notre séjour, un couvre-feu était en place en République Dominicaine entre 17h et 5h du matin. Nous ne pouvions donc pas aller au restaurant, mais, en cours de voyage, les restrictions ont été assouplies et nous avons donc eu la permission de 21h (lol). Ce qui fait que nous avons pu tester un restaurant proche de notre hôtel lors de notre deuxième nuit à Las Terrenas : Casa Azul. Une très bonne adresse où nous avons pu manger sur la plage, les pieds dans le sable, en compagnie d’un couple de québécois rencontré le soir même. C’était une très belle soirée !

Péninsule de Samaná — Los Haitises

Pour notre première excursion dans la péninsule de Samaná, nous avons opté pour le parc national de Los Haitises. Il s’agit d’une réserve naturelle marine caractérisée par la présence de formations kartisques qu’on ne s’attend pas spécialement à découvrir dans un pays comme la République Dominicaine. En effet, tu as peut-être déjà vu ou entendu parlé de la Baie d’Halong au Vietnam qui a quelques airs de ressemblance avec ce joyau naturel qu’est Los Haitises.

Cet endroit magnifique abrite des îlots verdoyants, véritable sanctuaire de la faune locale, mais aussi des grottes et des mangroves. Pour visiter Los Haitises, nous sommes passés par l’agence Flora Tours, tenus par Nicolas, un expatrié français. L’agence s’est occupée du transfert entre notre hôtel et le village de Sanchez d’où nous avons pu embarquer pour découvrir le parc national. Pendant cette excursion, c’est Rafael, un guide dominicain parlant très bien français, qui s’est occupé de nous et a pu nous en apprendre davantage sur cet endroit incroyable.

En découvrant 3 des nombreuses grottes de Los Haitises, Rafael a pu nous parler de l’histoire des lieux, autrefois habités par les indiens Taïnos. Ce sont notamment les nombreux pétroglyphes retrouvés dans les grottes qui ont permis d’attester de leur présence ici, il y a plusieurs centaines d’années avant d’être chassés par les colons… C’est d’ailleurs du mot taïnos haïti qui signifie « terre vallonnée » que vient le nom Los Haitises.

Nous avons également pu découvrir la mangrove qui abrite un écosystème d’une richesse incroyable. J’ai beaucoup aimé le fait que Rafael nous demande de prendre une minute de silence à bord du bateau. Cela permet de ressentir et de profiter au mieux de l’énergie des lieux, mais aussi d’apprécier le silence parfois interrompu par le bruit des animaux ou le craquement des palétuviers, ces arbres tropicaux qui forment les mangroves.

Une visite à ne pas rater !

Los Haitises - Que faire dans la péninsule de Samaná ?
Los Haitises en République Dominicaine
L’île aux oiseaux

Flora Tours
La visite comprend le transport depuis l’hôtel, les taxes d’entrée au parc, la présence d’un guide, les boissons ainsi qu’un repas de type buffet.
Durée de l’excursion : une bonne demi-journée
Tarif : 80$ par personne

Péninsule de Samaná — Observation des baleines

S’il y a bien un évènement à ne pas rater entre janvier et mars en République Dominicaine, c’est l’arrivée des baleines dans la Baie de Samaná. C’est en hiver que les baleines à bosse arrivent par centaines dans les Caraïbes pour se reproduire.

Comme pour Los Haitises, les agences sont nombreuses à proposer des sorties en mer pour aller observer les baleines. Ces sorties sont très règlementées, il est par exemple impossible de se retrouver à plus de 3 bateaux autour d’une baleine. Des règles de distance et de vitesse strictes sont imposées.

Pour cette sortie, nous sommes partis avec Whale Samana où nous avons embarqué avec Kim Beddall, une célèbre naturaliste Canadienne qui étudie les baleines depuis plus de 30 ans ! Grâce à elle, nous avons pu en apprendre beaucoup sur les baleines à bosse et leurs comportements tout au long de l’excursion.

Si j’avais déjà pu voir des baleines à Tadoussac avec mes parents au Canada, nous n’avions pas eu le même succès avec Alexeï lors de nos voyages en Nouvelle-Écosse et au Costa Rica. En décidant de faire cette excursion ici en République Dominicaine, on s’était dit que c’était un peu notre dernière chance, mais honnêtement on s’attendait plutôt à essuyer un nouvel échec !

Pourtant, la magie a opéré cette fois-ci et nous avons eu la chance d’observer plusieurs baleines !
Il est intéressant de savoir qu’elles viennent à Samaná depuis des siècles comme en témoignent les dessins de baleines découverts sur les murs des grottes de Los Haitises ou encore les récits de Christophe Colomb dans son journal de voyage.

Réputées pour être très joueuses, il n’est pas rare que les voyageurs assistent à de magnifiques sauts ! Nous n’avons pas pu voir les baleines sauter, en revanche l’un d’entre elles s’est approchée très près de notre bateau en faisant un rolling — mouvement où la baleine flotte à la surface de l’eau et tourne ensuite sur son axe entre 45 et 360°, frappant parfois l’eau avec l’une de ses nageoires.

Voir les baleines à Samaná en République Dominicaine
Whale Samaná

Ce que nous avons trouvé génial, c’est le fait de pouvoir participer activement à la « recherche » des baleines après en avoir découvert davantage sur le comportement de la baleine à bosse et les signes montrant qu’un des ces mammifères pouvaient être à proximité. Chaque personne à bord se doit alors d’être attentif à la moindre activité marine et peut ainsi prévenir le reste du bateau de la présence d’une baleine.

En fin d’excursion, l’équipage nous propose d’écouter un enregistrement sonore capté grâce à un microphone submersible correspondant au « chant » des baleines. Leur langage, telle une chanson, se compose de « phrases » et de « thèmes » répétés plusieurs fois dans le même ordre. C’est très mélodieux !

Je pense qu’il est inutile de te dire le degré d’excitation dans lequel nous étions, c’était un spectacle beaucoup trop beau et nous sommes vraiment très reconnaissant d’avoir pu y assister !

Whale Samaná
Durée de l’excursion : une matinée
Tarif : 59$ par personne + 5$ de frais d’entrée au Sanctuaire de Mammifère Marin

Péninsule de Samaná — Cayo Levantado

Envie de farniente et de paysage paradisiaque ? Peut-être qu’il te faudra envisager une petite escale à Cayo Levantado, une carte postale grandeur nature où sable blanc, eau turquoise et cocotiers sont au rendez-vous. Elle est parfois aussi appelée « île Bacardi » puisque c’est ici que la marque avait choisi de tourner l’un de ces spots publicitaires dans les années 70.

Nous n’avions pas prévu d’y aller, mais au retour de notre excursion baleine, le bateau y a déposé quelques personnes et nous avons donc pu voir de plus près cette île de rêve de la baie de Samaná !
À savoir qu’un tiers de l’île seulement est accessible au public, pour avoir le privilège de découvrir le reste, il faudra séjourner dans le seul hôtel de l’île : le Bahia Principe Luxury Cayo Levantado.

Si tu souhaites te rendre à Cayo Levantado, mais aussi faire une excursion en mer pour observer les baleines, tu peux cumuler ces deux activités en une avec Civitatis qui proposent de te faire vivre ces deux expériences en une seule journée.

Réserver une excursion observation des baleines + Cayo Levantado

Cayo Levantado — Péninsule de Samaná

Péninsule de Samaná — Cascade El Limon

Malgré nos hésitations, nous avons finalement décidé de ne pas nous rendre à El Limon. Pourtant, on tenait tout de même à t’en parler ici car il s’agit certainement de la cascade la plus populaire de République Dominicaine et même si nous ne l’avons pas vue, nous ne doutons pas de la beauté du site !

En planifiant notre voyage, il était absolument hors de question pour nous de rater la cascade El Limon. Imagine, une cascade de 40 mètres de haut au cœur d’une végétation luxuriante, ça fait rêver ! Pourtant, à force de lire certains récits de blog ainsi qu’une bonne partie des avis du lieu sur TripAdvisor, nous avons fini par laisser tomber l’idée de nous y rendre.

Le site est probablement l’un des plus touristiques dans la péninsule de Samaná et nombreuses sont les agences qui proposent des excursions pour la découvrir. C’est d’ailleurs le premier point qui nous dérangeait un peu, pourquoi faire appel à une agence avec un guide quand on sait que pour découvrir El Limon il suffit d’emprunter un chemin de moins de 3 kilomètres ? J’avoue ne pas bien saisir l’utilité de réserver (et donc payer) une excursion pour faire une mini randonnée et simplement découvrir une cascade quand on peut le faire par ses propres moyens.

Car oui, il est tout à fait possible d’y aller par soi-même sans réserver d’excursion. Le problème c’est que les locaux ont compris qu’il y avait de l’argent à se faire ici (et à juste titre d’ailleurs, je ne peux que comprendre leur démarche dans un pays qui dépend grandement du tourisme) et attendent donc les touristes à l’entrée du site pour leur servir de « guide » jusqu’à la cascade moyennant quelques pesos.
Si l’on en croit les avis sur TripAdvisor, ils peuvent être assez insistants et très franchement, nous n’avions pas envie d’avoir à leur dire non tous les 100 mètres jusqu’à la cascade. Nous avons d’ailleurs pu constater cette insistance sur la route alors que nous nous rendions à Santa Barbara de Samaná. Des locaux à scooters suivaient notre voiture pour nous proposer de nous emmener à la cascade, l’un d’eux et même venu taper à la vitre d’Alexeï alors qu’il conduisait ! Rien de méchant, mais si on se fait déjà « harceler » alors même que nous ne sommes pas arrivés sur place, je n’imagine même pas une fois là-bas…

Je ne te parle même pas du business de ceux qui proposent de t’emmener à cheval jusqu’à la cascade. Non seulement, le chemin n’est pas vraiment adapté pour cela, mais en plus comme tu peux l’imaginer ces chevaux sont malheureusement dans un piteux état…

Alors on ne te dit pas de pas y aller hein, mais nous, pour le coup, on a préféré passer notre tour. Je pense qu’à moins de se lever très tôt le matin, les chances d’être tranquille pour visiter l’endroit sont très minces. En temps normal, nous n’aurions pas hésité à mettre le réveil à 6h du matin pour y aller, mais malheureusement nous n’avions plus aucune matinée de dispo dans le coin puisque nous avions réservé d’autres excursions.
Donc voilà, même si cette cascade semble sublime, nous avons préféré la zapper et avons opté pour la Cascade Cataño dont on vous parle plus bas. Elle n’est peut-être pas aussi impressionnante, mais elle est beaucoup moins connue et offre un cadre paisible et paradisiaque à ses (rares) visiteurs.

Péninsule de Samaná — El Valle

Ah, El Valle ! Quelle magnifique étape !
Il s’agit d’une petite commune située à une dizaine de kilomètres de Samaná, la ville pas la péninsule. Comme à Las Terrenas, si nous avons tant aimé l’endroit, c’est en grande partie grâce au lieu où nous avions choisi de séjourner : El Valle Lodge. Un véritable havre de paix au cœur de la forêt tropicale et à quelques mètres de la plage El Valle, la plus belle que nous ayons vu en République Dominicaine. Si tu es du style à vouloir fuir la foule et à chercher un endroit calme et paisible pour te reconnecter à la nature, El Valle is the place to be !

Playa El Valle

Je ne sais pas toi, mais j’ai beau être émerveillée par les eaux turquoises des Caraïbes, je trouve qu’il y n’y a rien de tel que l’océan déchaîné ! L’eau qui borde la plage El Valle n’est pas aussi claire, et son sable pas aussi blanc que du côté de Bayahibe, mais je préfère largement ce genre de plage, plus sauvage. Aller se baigner, sauter par dessus les vagues et boire la tassé 15 fois, ma passion !

Il faut aussi préciser que la plage El Valle est entourée de vallées verdoyantes, ce qui donne l’impression de se retrouver à l’intérieur d’un cocon de verdure. Une véritable bouffée d’oxygène !

Ce qui fait la différence ici aussi, c’est la fréquentation ! Je pense que le contexte covid joue un peu, mais il n’y avait quasiment personne sur la plage à chaque fois que nous y sommes allés. En tout cas, il y avait définitivement plus de locaux que de touristes. Quelques petites paillotes font office de restaurants, mais j’ai récemment appris que depuis notre visite elles avaient été détruites…

En tout cas, dans le genre plage à la Robinson Crusoé, ça fait carrément l’affaire ! Si je pouvais me téléporter quelque part, là, maintenant, tout de suite, je crois bien que j’irais là.

Plage paradisiaque à Samaná — République Dominicaine
Playa El Valle - république dominicaine
El Valle - Que faire à Samaná ?

Cascade Cataño

C’est par hasard, en regardant le compte Instagram de notre hôtel que nous découvrons la cascade Cataño.
Après avoir demandé aux propriétaires, nous apprenons que la présence d’un guide local est nécessaire pour la découvrir. L’endroit est si peu touristique, qu’il n’existe aucun chemin officiel ou balisé pour y accéder. Nous sommes donc partis découvrir la cascade avec Léo, notre guide pour l’après-midi.

Si la cascade est sublime, je peux te dire qu’on a tout autant apprécié le chemin pour y arriver. Nous avons traversé la rivière à plusieurs reprises, découvert des plantations de cacao, des forêts de bambou, et tout cela sans croiser aucun touriste ! C’était on ne peut plus dépaysant !

C’était aussi l’occasion d’échanger avec Léo qui vit ici depuis toujours et parle un peu anglais. Entre notre médiocre espagnol et son anglais, on aura réussi à bien se comprendre, c’était un beau moment d’échange !

Il n’y pas de grandes difficultés à signaler côté rando, à part sur la toute fin ou ça grimpe un peu pour arriver à la cascade et où ça peut être assez glissant. Léo était en tong et allait plus vite que nous, mais je te conseille d’opter pour des baskets avec lesquelles tu pourras aussi marcher dans l’eau !

Une fois arrivés à la cascade Cataño, nous nous sommes sentis hyper chanceux de pouvoir profiter d’un lieu pareil en toute tranquillité ! Nous n’avons évidemment pas résisté à la baignade, une pause rafraîchissante qui fait le plus grand bien après avoir marché avec cette chaleur ! Et nous avons même découvert une petite grotte cachée derrière la cascade. C’était juste idyllique comme endroit !

N’hésite pas à te rapprocher de ton hôtel si tu souhaites t’y rendre aussi, ils sont forcément en contact avec des locaux qui pourront t’y emmener. Je ne te conseille pas de t’y aventurer tout seul, même après y être allés nous aurions été incapables d’y retourner seuls !

Que faire à Samaná ? — Cascade Cataño

Où dormir à El Valle ?

El Valle Ecolodge

Tu constateras vite que l’offre d’hébergement est assez restreinte à El Valle, mais nous avons réussi à trouver la perle rare ! Un écolodge situé à deux pas de l’Océan Atlantique et au cœur d’une végétation luxuriante !
L’endroit, tenu par un couple d’Argentins, est idyllique ! Quand on débarque ici, on n’a qu’une envie : tout plaquer et y rester pour toujours.

Nous avons dormi dans une sorte de « hutte » en bois, avec un toit en feuilles de palmier, entourée d’arbres gigantesques et de fleurs tropicales. Quand je te parlais de Robinson Crusoé tout a l’heure, je ne mentais vraiment pas… C’est l’endroit parfait pour se reconnecter à la nature, profiter de l’instant présent et voyager en mode slow travel.

El Valle Lodge - Où dormir à Samaná ?
El Valle Lodge

Contrairement à Las Terrenas, il y a très peu de restaurants et commerces aux alentours. Le Lodge offre donc la possibilité de dîner sur place. Laisse-moi te dire qu’il n’y a rien de plus magique que de passer la soirée sous la paillote principale, à siroter un petit cocktail face à la foret suivi d’un bon repas ! C’est d’ailleurs là, pour la première fois de notre vie que nous avons pu apercevoir quelques lucioles virevolter dans les airs. Un souvenir inoubliable…

Et pour ne rien gâcher, la nourriture est excellente. Nous avons mangé des plats et des aliments que nous n’avons pas du tout l’habitude de manger en France et c’était à chaque fois excellent ! Ici, les légumes poussent dans leur propre potager, les fruits viennent des nombreux arbres fruitiers alentour, le poisson est pêché localement et les œufs proviennent de poules élevées en plein air. L’accent est vraiment mis sur une consommation locale, fraîche et de saison !

Le petit déjeuner, lui aussi, est super qualitatif. Il se compose de plein de bonnes choses aussi bien pour les papilles que pour la santé : smoothies vitaminés, granola maison, fruits frais, omelettes ou encore pain à la noix de coco (une tuerie !).

On aura passé deux jours de rêve ici, comme dans une petite bulle loin du vrai monde et de tous les problèmes actuels. Un séjour exceptionnel qui restera dans nos mémoires, c’est certain ! On ne remerciera jamais assez Carolina, propriétaire des lieux, de nous avoir accueilli dans son établissement. D’ailleurs, elle parle un très bon français, alors si tu passes par là n’hésite pas à échanger avec elle, c’est un amour !

Où dormir à El Valle ? Ecolodge El Valle

Réserver ton séjour à El Valle Ecolodge

Péninsule de Samaná — Las Galeras

Dernière étape avant de quitter Samaná : Las Galeras, située à l’extrémité de la péninsule. Un petit air de bout du monde flotte dans l’air. Pour être tout à fait honnête, il n’y a pas des masses de choses à faire à Las Galeras, les plages étant le point d’intérêt principal de ce secteur. Mais pour qui voudrait prendre quelques jours de farniente, loin des touristes, c’est l’endroit idéal.

Manque de bol, nous n’avons pas eu beau temps lors de notre séjour à Las Galeras, ce qui n’est pas top quand on espère pouvoir profiter de la plage. Néanmoins, on tenait quand même à aller voir la plage la plus célèbre de cette partie-là de la péninsule : Playa Rincón.

Si habituellement, cette plage de 5 kilomètres de long semble aussi paradisiaque que les plages que l’on trouve dans le sud du pays, il faut dire que la grisaille ne joue pas en sa faveur. Néanmoins, Playa Rincón reste magnifique et fait partie des plus belles plages du monde selon un classement du Condé Nast Traveler.

Que faire à Samaná ?

D’autres plages sont également à voir, celle de Las Galeras (du même nom que le village), la Playita, où j’ai pu siroter une noix de coco fraîche; ou encore playa Madama et playa Fronton. Les deux dernières sont accessibles à pied (après environ 30 minutes de marche pour la première et 1h pour la seconde) ou bien en bateau.
D’après les photos que j’ai pu voir, elle sont magnifiques ! En revanche, tous les témoignages que nous avons eu recommandent d’être très vigilant. Quelques touristes ont déjà été dépouillés en y allant ! Il faut donc éviter de s’y rendre seul(e) et, dans la mesure du possible, ne prendre aucun objet de valeur avec soi.

Enfin, près de notre hôtel, nous avons beaucoup aimé nous balader du coté de la playa Boca Chiquita. Beaucoup plus sauvage, encore moins fréquentée et très belle malgré le temps déchaîné ! D’ailleurs, le soleil a finalement réussi a percé à travers les nuages au moment du coucher du soleil nous offrant par la même occasion un spectacle grandiose !

Las Galeras - péninsule de Samaná
Que faire à Samaná ? — Coucher de soleil Las Galeras

Où dormir à Las Galeras ?

Villa La Caleta

Une adresse plus modeste que les autres, mais qui a son charme aussi et se trouve tout près de la plage avec un très bon rapport qualité/prix (27€ la nuit !).
La Villa La Caleta est tenue par l’Italien Dario, expatrié en République Dominicaine depuis plus de 20 ans !
Le soir, il propose un service de restauration que l’on ne peut que te conseiller ! On a passé une soirée mémorable à échanger avec Dario et à déguster ses pâtes à la bolognaise, derrière une table de Russes manifestement bourrés comme des coings, c’était folklo !

Ce qui est bien c’est que Dario connait forcément le coin comme sa poche donc il est tout à fait à même de te conseiller sur les choses à faire ou à voir aux alentours.

Réserver une nuit à la Villa La Caleta

Que faire à Samaná ? — Où dormir à Las Galeras ?

Où manger à Las Galeras ?

— La Bodeguita

Nous nous sommes arrêtés par hasard pour le déjeuner à la Bodeguita et c’était excellent ! Le propriétaire est Français, Breton plus précisément, et propose une carte très variée qui fait définitivement voyager.
Si tu as le mal du pays tu peux venir y manger une bonne crêpe, mais je te conseille quand même d’opter pour un plat plus exotique comme la langouste à la plancha ou encore le riz sauté aux crevettes.

— La Marseillaise

Je mentirais si je disais que voir ces drapeaux de l’OM placardés devant l’entrée n’avait pas attisé ma curiosité… Alexeï a eu sa petite dose de Bretagne à la Bodeguita, moi je veux ma dose de sud à La Marseillaise !
Comme son nom l’indique, cet établissement est tenu par un couple de Marseillais installé à Las Galeras depuis de nombreuses années. Ce qui est chouette c’est qu’on peut y aller aussi bien pour le petit-déjeuner que pour le déjeuner. En effet, l’endroit fait office de boulangerie comme de restaurant. Avis à ceux qui ne peuvent pas commencer la journée sans leur petit café et leur croissant !

Et puis, je ne voudrais pas être chauvine, mais les patrons sont d’une extrême gentillesse ! À la base, on voulait simplement prendre un café rapide et finalement on aura passé une heure à discuter au comptoir (comme à Marseille) avec Cédric et Caroline. Un endroit aussi insolite que chaleureux !


Voilà pour notre retour sur ces quelques jours passés dans la péninsule de Samaná qui, à notre avis, vaut à elle seule un voyage en République Dominicaine. N’hésite pas à nous poser tes questions en commentaire ou à l’adresse suivante : hello@ouramericandream.fr

Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.