VOUS LISEZ : États-Unis | Texas : 2 jours à Dallas
Partager

États-Unis, Texas

États-Unis | Texas : 2 jours à Dallas

DA-LLAS ! Ton univers impitoyaaAAbleeee ! 
Je dois reconnaître qu’elle était vraiment facile celle-là. Mais qui arrive à faire abstraction de cette célèbre série TV à la simple évocation de la ville de Dallas ? Faire le rapprochement entre les deux semble évident, mais Dallas – spoiler alert – c’est tellement plus que ça !
Cette ville fait partie de nos belles surprises de voyage, de celles que l’on n’attendait pas en tout cas. Pour être honnête, je ne pensais même pas mettre un pied à Dallas un jour. Et pourtant, à la suite d’un changement de programme de dernière minute, nous avons finalement décidé de terminer le road trip à cet endroit.

Los Angeles, Miami, New York… Autant de villes qui nous paraissent familières avant même de les avoir visitées. Nous sommes tellement inondés de leurs images au quotidien, que ce soit à la télévision ou au cinéma, qu’une fois sur place, la réalité peut ne pas correspondre à l’image que l’on s’en faisait.
Et puis, il y a d’autres villes qui ne paraissent pas aussi attractives, dont on parle moins ou parfois péjorativement mais qui pourtant nous surprennent et nous charment. Je trouve ce genre de « révélation » vraiment agréable. Le voyage c’est aussi ça ! Ce n’est pas seulement poursuivre des destinations rêvées, c’est aussi s’ouvrir sur des villes ou des régions qui au premier abord ne suscitent pas en nous autant d’intérêt et réaliser qu’on avait tort.

En route vers Dallas, nous nous sommes arrêtés quelques minutes à Amarillo. Nous voulions voir le célèbre Cadillac Ranch où des épaves de voitures sont enterrées dans le sol. J’avais déjà vu quelques photos de cet endroit et j’avais envie de le voir de mes propres yeux. Au final, cette sculpture du groupe d’architectes Ant Farm ressemble plus à une déchetterie qu’à une véritable oeuvre d’art. L’endroit, que j’imaginais en plein désert, se trouve en réalité dans un champ à quelques mètres seulement de l’autoroute. Des dizaines de bombes de peinture sont abandonnées au sol et la pluie rend la zone extrêmement boueuse. Une ambiance apocalyptique ! C’est peut-être sympa à voir par une belle journée ensoleillée si tu passes dans le coin mais ne fait pas un détour de plusieurs kilomètres uniquement pour voir ça.

La pluie ne nous aura pas quitté de tout le trajet et c’est sous la grisaille que nous avons ensuite découvert Dallas mais il en fallait plus pour gâcher notre visite :). Voici les différents endroits que nous avons pu découvrir à Dallas en 2 jours.

 

Dealey Plaza et le Sixth Floor Museum

Dallas possède un lourd héritage historique. C’est dans cette ville que le président John Fitzgerald Kennedy a été assassiné le 22 novembre 1963 à l’âge de 46 ans.

Dealey Plaza, Dallas
Dealey Plaza vu depuis Reunion Tower

Il saluait la foule depuis son véhicule circulant sur Dealey Plaza lorsque son présumé meurtrier, posté au 6ème étage du Texas School Book Depository, lui tira dessus.
C’est par ce lieu chargé d’histoire que nous avons commencé notre visite de Dallas. Se trouver sur cette place, que nous avons pourtant vu plusieurs fois à la télévision, provoque une sensation vraiment étrange… Sur la route, deux croix sont disposées au sol, correspondant à l’emplacement exact de la voiture au moment de l’impact des balles.

Depuis, les deux derniers étages de l’ancien Texas School Book Depository ont été transformés en musée, retraçant le contexte historique de l’époque et l’enquête autour de l’assassinat du 35ème président des États-Unis. Ce musée est un des plus poignants que nous ayons pu visiter depuis le 9/11 Memorial (même si, évidemment, la disparition d’un seul homme n’est rien face à l’immense perte des attentats de New York).
Le Sixth Floor Museum nous replonge avec brio dans le contexte de l’époque. Nous sommes en 1963, c’est une belle journée ensoleillée qui commence et pourtant très vite, une nouvelle d’une ampleur internationale va se répandre dans la plupart des foyers américains…

Avant de commencer la visite, un audioguide (disponible en plusieurs langues) est proposé gratuitement. Il faut absolument le prendre ! Je ne suis pas trop fan habituellement, mais sans l’audioguide, je ne sais pas si nous aurions autant apprécie ce musée. On l’écoute comme on lit un bon livre !

Deux étages sont consacrées à ce tragique événement et permettent de le revivre étape par étape. Pour mieux comprendre, des tableaux à thèmes (musique, mode, politique, économie…) permettent de mieux saisir les tendances de la société de cette période. On en apprend plus sur la personnalité de JFK et sur sa relation avec l’Amérique de l’époque.

Nous avons apprécié le fait qu’à l’issue de cette visite tous les faits ne soient pas forcément établis. De nombreux mystères ont toujours plané quant à la véritable identité de l’assassin de JFK alors qu’un rapport officiel a prouvé que Lee Harvey Oswald était bien l’auteur de ce crime. Théorie du complot ou véritable énigme ? Le musée nous permet d’exploiter plusieurs pistes et pas seulement la théorie officielle. En tout cas, je suis ressortie de cet endroit complètement fascinée par cette enquête au point d’avoir voulu « creuser » un peu plus à notre retour de vacances. Livres, séries, podcasts, internet, les sources ne manquent pas pour qui voudrait en apprendre davantage sur cette affaire.

Tarifs :
– Entrée adulte : 16 $
– Entrée enfant (6 à 18 ans) : 13 $
– Entrée senior (+ de 65 ans) : 14 $
* Attraction incluse dans le Dallas City Pass (67 $/adulte)

À quelques rues de là, se trouve le mémorial John Fitzgerald Kennedy, un monument conçu par l’architecte Philip Johnson. Ce cénotaphe carré de 9 mètres de haut et 15 mètres de large accueille en son centre une plaque de granite sur laquelle figure le nom du président en lettres dorées.

Juste à côté se trouve, le Old Red Museum, un magnifique bâtiment de grès rouge construit en 1892. C’était l’ancien Palais de justice de la ville mais il abrite aujourd’hui un musée qui retrace l’histoire de Dallas et de ses alentours.

Swiss Avenue 

Sur une note plus légère, à deux pas du centre ville se trouve Swiss Avenue dans le quartier historique de Dallas. Une des rues chics de la ville où l’on peut apercevoir de magnifiques demeures. Agréable à parcourir à pied par une belle journée ou en voiture s’il pleut, avec quelques arrêts photos devant les plus jolies résidences.
Les maisons sont belles mais l’uniformité du quartier laisse à désirer tant les styles architecturaux se mélangent ici, c’est parfois too much mais c’est à voir !

Nous croisons quelques joggeurs mais le quartier est très calme. Les arbres et les pelouses parfaitement tondues dominent largement dans le quartier. On a du mal à réaliser qu’on se trouve pourtant si proche du centre ville.

 

Design District 

C’est par hasard que nous avons découvert ce quartier puisque le restaurant où nous avions prévu de dîner s’y trouvait. Il regroupe de nombreuses galeries d’art mais aussi des boutiques de décorations. Autant te dire qu’on est bien loin des prix de la célèbre enseigne suédoise mais rien que pour le plaisir des yeux, on te conseille d’aller faire un petit tour dans ce quartier où les vitrines sont toutes plus belles les unes que les autres. L’endroit est également connu pour ses bons restaurants, une raison de plus d’y aller 😉

Dallas Farmer Market

Le Dallas Farmer Market est un immense marché de producteurs locaux. Il se divise en deux parties distinctes :
The Market Shops, un immense hall où se trouvent plusieurs restaurants, des spécialités locales ainsi que des produits artisanaux. Cette partie est ouverte tous les jours et on te recommande d’y aller à l’heure du repas, sauf si tu es au régime (ça serait une véritable torture) !
The Shed, un pavillon en plein air où on trouve les étals des producteurs locaux. On y trouve des fruits et légumes de saison, des œufs, du miel, du fromage… Attention, cette partie-là n’est ouverte que du vendredi au dimanche.

Juste à côté du marché se trouve Ruibal’s, un petit marché de fleur qui vaut le détour. À la fin du mois de septembre dernier, ils avaient aussi sur leurs étals des courges de toutes sortes. Il y en avait de toutes les tailles, de toutes les couleurs et de toutes les formes.

 

Dowtown Dallas

Le centre-ville nous a surpris par son architecture. Entre ancien et moderne, on croise à Dallas toutes sortes de bâtiments. À priori, il n’y a pas forcément de cohérence visuelle et tout parait un peu mélangé mais c’est aussi ce qui fait l’identité de la ville.

Il y a notamment cet œil géant, posé là, au milieu d’un parc. C’est une sculpture de l’artiste Tony Tasset qui a été installée ici en 2013. La signification d’une telle oeuvre ? Si quelqu’un la connait, nous sommes curieux de l’entendre 😉Sur Main Street, une tour pyramidale a aussi attiré notre attention.
De l’extérieur, on pourrait penser à un luxueux hôtel mais tout ce que l’on peut trouver à l’intérieur, ce sont plusieurs chaines de restaurations rapides. On se contentera d’admirer son apparence extérieure.Il y a aussi Fountain Place, un bâtiment en forme de prisme géant et bleuté qui constitue un des plus grands gratte-ciel de la ville. On ne peut pas le rater !

Pour finir, la dernière curiosité architecturale que nous avons rencontré à Dallas, c’est son hôtel de ville. Il a une forme de pyramide… inversée !
Le fait que les façades soient inclinées permet de protéger les bureaux de la chaleur et du soleil.

Reunion Tower

Dallas
La skyline de Dallas dans la brume

C’est la tour la plus emblématique de Dallas. Ce bâtiment atypique est surnommé The Ball, je te laisse deviner pourquoi.
Un must do pour nous dans chaque grande ville que nous visitons, c’est de monter en haut d’un observatoire pour admirer la vue. Nous n’avons pas dérogé à la règle à Dallas et sommes montés tout en haut de Reunion Tower, à 171 mètres du sol. De là-haut, on a peut admirer Dallas à 360 degrés. On peut profiter d’une vue en extérieur sans vitre ou rester à l’intérieur et utiliser les écrans interactifs pour en apprendre plus sur la skyline de la ville. Malgré la grisaille, on a tout de même tenu à aller jeter un petit coup d’œil et on ne regrette pas ! 

Pour ceux qui voudraient profiter de la vue tout en buvant un bon verre de vin, rendez-vous au Five Sixty, le restaurant tournant de Reunion Tower.

Tarifs :
– Billet régulier : 17 $ par adulte
– Billet valable pour une visite de jour + une visite de nuit : 22 $ par adulte
* Attraction incluse dans le Dallas City Pass (67 $/adulte)


Infos pratiques

Où dormir ?

Pour éviter de payer trop cher un hébergement en centre ville, nous nous sommes excentrés dans un hôtel à 20 minutes de Dallas : La Quinta Inn & Suites. C’était de loin, l’hôtel le plus confortable et moderne du séjour. C’est appréciable quand la fatigue du voyage commence à se faire sentir.

Où manger ?

Meddlesome Moth

Qui a dit qu’on ne mangeait pas bien aux États-Unis ? En tout cas, dans ce restaurant du Design District, nous nous sommes régalés du début à la fin. Une cuisine style tapas avec de nombreux mets aux saveurs européennes. Puisque les portions ne sont pas gigantesques, nous avons décidé de prendre plusieurs plats différents et de se les partager. Je me rappelle particulièrement des moules à la catalane, un vrai délice !
Le Meddlesome Moth est aussi réputé pour ses bières puisqu’il propose une quarantaine de bières pression qu’il est possible de marier avec ses plats.
On a aussi beaucoup aimé la déco avec, entre autres, des vitraux à l’effigie d’Elvis Presley ou Elton John.

Jimmy’s Food Store

L’adresse idéale pour manger sur le pouce des produits de qualité ! Les amateurs de bonne charcuterie et de fromage seront ravis. C’est un peu l’épicerie de la Mama (à prononcer avec l’accent italien) ! Il est possible de commander des sandwichs ou des plats italiens (spaghetti, boulettes de viande etc), fait sur place, sous nos yeux. Nous avons déguster nos paninis à la mozza et au jambon dans la salle à l’arrière du restaurant, derrière les cuisines (il faut le savoir, elle est assez bien cachée) où on se croirait dans une salle de poker clandestine. C’était super bon et pas cher !

Se déplacer à Dallas

Nous nous sommes principalement déplacé en voiture et à pied. La voiture n’est pas toujours l’idéal en ville à cause des embouteillages et du coût des stationnements, mais on a compensé en évitant de dormir dans le centre où le prix des hôtels étaient vraiment très élevés.
Si tu visites Dallas sans voiture, plusieurs options s’offrent à toi :
– le bus : plusieurs lignes de bus desservent la ville, elles sont administrées par le réseau de transports urbains DART
– le tramway : il existe 3 lignes de tramway à Dallas
– le vélo : on trouve en ville de nombreuses pistes cyclables

Même si nous aurions préféré découvrir la ville sous le soleil, nous n’avons pas regretté d’avoir changer nos plans pour la visiter. Esthétiquement, nous n’irions pas jusqu’à dire que c’est la plus belle ville des États-Unis mais il n’y a pour autant aucune raison de la bouder. Son architecture est plurielle et une fois de plus nous avons été séduit par ce mélange entre ancien et moderne. Commencer la visite de Dallas par la visite du Sixth Floor Museum et cette importante partie de l’histoire américaine a aussi beaucoup joué dans l’appréciation que nous avons pu avoir de cette ville. Nous aurions beaucoup aimé découvrir la ville de Fort Worth qui se trouve à environ une demi-heure de route de Dallas, mais nous avons malheureusement manqué de temps (les vacances sont toujours trop courtes).
N’hésites pas à nous dire ce que tu penses de la ville, si tu l’as déjà visité ou si c’est une destination qui pourrait te faire envie 🙂

Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.

Dallas Pinterest