VOUS LISEZ : États-Unis | New York : Quoi faire à Brooklyn ?
Partager

États-Unis, New York

États-Unis | New York : Quoi faire à Brooklyn ?

Le mois dernier, nous avons profité du long weekend de Pâques pour s’offrir une petite escapade new-yorkaise.
Seulement six heures de route séparent Montréal de New York, alors ça serait bête de ne pas en profiter.
Cette fois-ci, on avait envie de découvrir de nouvelles choses et de s’éloigner des circuits de visite traditionnels de la grosse pomme. On voulait notamment passer plus de temps à Brooklyn que nous ne connaissions que trop peu. D’ailleurs pour la première fois, nous n’avons pas logé à Manhattan mais à Brooklyn chez une amie qui vit là-bas.
Nous n’avons pas délaissé Manhattan pour autant, mais on vous en parlera dans un prochain article.

Pour rappel, New York est composé de cinq boroughs (l’équivalent en France de nos arrondissements) : Manhattan, Brooklyn, Queens, Bronx et Staten Island. Autant dire qu’il y a de quoi faire et qu’une visite ne suffit pas à faire le tour de cette ville de dingue ! Pour commencer, on t’emmène avec nous à Brooklyn.

Brooklyn vibes
Brooklyn vibes

Williamsburg

C’est LE quartier branché dont tout le monde parle ! Street art, cafés minimalistes et hipsters sont au rendez-vous. Une fois sur place, le lieu te semblera peut-être familier car de nombreux tournages ont lieu dans les rues de ce quartier. Repère les petites affiches jaunes pour savoir de quel film ou série il s’agit.


Pour découvrir le quartier, nous avons suivi une des visites proposées par New York Off Road.
Le concept : découvrir les différents boroughs hors des sentiers battus, en compagnie de guides touristiques francophones qui résident à New York. Même si nous ne sommes pas spécialement fans de visites guidées à la base, ce concept-là nous a séduit et ce pour plusieurs raisons :
– bilingue ou pas, c’est toujours sympa de partager le regard de français expatriés sur leur nouvelle ville d’adoption, surtout quand il s’agit de New York !
– les guides (Amandine pour nous ce jour-là) sont jeunes et dynamiques. La visite se déroule dans une ambiance très agréable, on pose des questions et on échange avec le groupe.
– et il faut l’admettre c’est toujours plus fun que d’être seul face à son vieux guide du Routard !

C’est donc en petit comité que nous sommes partis explorer Williamsburg. Sans vous dévoiler entièrement notre parcours (pour en savoir plus, il faudra à votre tour réserver une visite avec New York Off Road), il y a quelques arrêts qu’on a particulièrement aimé :

1. Space Ninety8 – 98 N. 6th Street 11249 Brooklyn
Passage par ce concept store Urban Outfitters installé dans une ancienne station de métro. Plusieurs étages de briques et de poutres apparentes, une ambiance très brooklynesque. Le lieu vaut vraiment le détour et je ne parle pas seulement de shopping 😉

Space Ninety 8
Space Ninety 8

2. La vue depuis Northside Piers
Petit arrêt sous un beau ciel bleu pour observer la skyline de Manhattan. Une vue que l’on connait moins et qui nous a permis de remarquer une tour qui n’existait pas encore lors de notre dernière visite à NYC : 423 Park Avenue. C’est la plus haute structure de New York après le One World Trade Center et l’Empire State Building et le plus haut gratte ciel résidentiel du monde. Clique ici pour voir à quoi ressemble un appartement dans cette tour.

Empire State Building ⎮Chrysler Building ⎮ 423 Park Avenue
Empire State Building ⎮Chrysler Building ⎮ 423 Park Avenue
Williamsburg Bridge ⎮ One World Trade Center
Williamsburg Bridge ⎮ One World Trade Center

Curiosité du coin, il y a ici une présence importante de la communauté juive hassidique (1/4 de la population de Brooklyn est juive). Généralement vêtus de noir, les hommes portent des chapeaux allant de la kippa au schtreimel (gros chapeau à fourrure) et des papillotes le long du visage. Pour les femmes, la sobriété est de rigueur et leurs cheveux doivent être cachés lors des sorties publiques. Il est possible de suivre des Jewish Tours qui permettent de découvrir cette communauté et son mode de vie. Cela peut-être intéressant et très instructif tant que tout est fait dans le respect de chacun.

3. Des affiches publicitaires… en peinture
À New York, de grandes marques font reproduire leurs publicités sous forme de peintures murales. C’est tellement bien réalisé qu’on pourrait très bien passer devant sans se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’une banale affiche. À Williamsburg, il y en a partout, de toutes les tailles et pour les plus grandes marques. Chapeaux aux artistes qui s’attaquent à ces « toiles » gigantesques. On a particulièrement aimé cette publicité de Lily-Rose Depp pour Chanel. Bluffant !

 

New York Off Road proposent des visites très variées dont le prix varient entre 39$ et 95$ US. C’est le circuit À la découverte de Williamsburg (durée : 2h) que nous avions choisi ce jour-là.
On t’invite à aller consulter leur site qui est vraiment bien fait et permet d’avoir un aperçu des visites proposées par jour.

Williamsburg Bridge

Si tu as déjà foulé le sol du pont de Brooklyn, on te propose une alternative beaucoup moins fréquentée. Le pont de Williamsburg, comme ses copains les ponts de Brooklyn et Manhattan, traverse l’East River permettant de passer facilement d’un borough à l’autre. Il te faudra marcher environ 2 km pour traverser le pont, compte donc une bonne demi-heure de balade. Ce qui est bien, c’est qu’on y croise davantage de locaux que de touristes.

Faire son footing à moitié nu et écrire un sms le tout en poussant bébé... quoi de plus normal !
Faire son footing à moitié nu et écrire un sms le tout en poussant bébé… quoi de plus normal !

La vue sur Manhattan est magnifique, bien que le grillage nous empêche de prendre d’aussi belles photos que sur le pont de Brooklyn. Mais ça nous pousse aussi à être plus créatifs 😉 Sa structure n’a rien à voir avec le Brooklyn Bridge mais est tout aussi impressionnante. Le pont est rempli de graffs donc si tu arrives de Brooklyn tu ne seras pas dépaysé !
Si tu le traverses depuis Manhattan, ce pont sera le point de départ parfait pour une visite de Williamsburg.
Pour la petite histoire, on raconte que les arches du pont de Williamsburg sont inspirées par l’architecture de la Tour Eiffel à Paris.

Bushwick

On continue notre parcours de Brooklyn par la visite de Bushwick. Ici, on met de côté le bling-bling New Yorkais et on débarque dans un univers industriel à mort !
Violence, crimes, drogues… ces quelques mots résumaient bien le quartier il y a encore quelques années. Le point culminant de cette période peu glorieuse étant 1973 quand avaient eu lieu 3 jours d’émeutes résultant dans le plus grand incendie qu’ait connu New York jusqu’au 11 septembre.
En 1990, l’arrivée de la communauté latino (habituée à vivre dans des milieux violents) a calmé un peu le jeu.
Depuis les années 2000, les artistes ont commencé à migrer à Bushwick pour fuir la hausse du marché immobilier de Williamsburg. Ces artistes polyvalents adeptes de la « slow life » ont complètement participé à la transformation de ce quartier. C’est d’ailleurs à Bushwick que l’on trouve la plus forte concentration d’artistes au monde !

Pour le coup, on avait plus du tout l’impression d’être à New York. Il ne manquait plus que les virevoltants (tu sais, ces boules de foin qui roulent dans les westerns américains) pour donner au lieu une ambiance encore plus déserte. Pour vous dresser un rapide tableau du lieu : usines désaffectées, vieux entrepôts, anciennes voies ferrées et surtout (c’était le but principal de notre visite) street art.
Plusieurs collectifs ont contribué à la richesse artistique de ce quartier notamment le Bushwick Collective, à l’origine de nombreuses peintures murales. Cette visite de l’art urbain du quartier nous a pris environ 2 heures (et beaucoup d’arrêts photos !) et nous n’avons croisé aucun touriste, incroyable à New York !

Une infime partie des graffs que l'on peut retrouver à Bushwick
Une infime partie des graffs que l’on peut retrouver à Bushwick


Le coin vaut vraiment le détour. Nous y avons vu des œuvres vraiment époustouflantes. Tous les styles sont présents, du plus abstrait au plus réaliste. Les détails de certaines peintures sont vraiment dingues, notamment certains portraits que l’on pourrait confondre avec des photographies. C’est beau, c’est coloré, on ne sait plus où donner de la tête tellement les œuvres sont nombreuses. Voici notre parcours :

Point bouffe : Roberta’s, une pizzeria bio, a très bonne réputation dans le quartier. Nous n’avons pas eu le temps de tester malheureusement mais apparement ça vaut le détour !

Greenpoint

Greenpoint c’est le nouveau quartier qui monte à Brooklyn. C’est un peu le nouveau Williamsburg. On ne va pas s’étendre plus car on ne le connait pas assez mais à notre prochaine visite, on prendra plus de temps pour le découvrir.
Notre tour du quartier se résume à notre brunch chez Maman qui a lui seul justifie une visite à Greenpoint.


Le concept : retrouver les douces saveurs des plats de notre enfance. Les plats s’inspirent de la cuisine familiale du sud de la France mais aussi de la culture nord américaine (origines du couple derrière ce joli projet). On a déjeuné à celui de Tribeca et brunché à Greenpoint, ce qui nous a permis de goûter à plusieurs plats de la carte : un régal à chaque fois ! On te conseille le croque maman (il est à la truffe à Greenpoint) et l’avocado toast à composer soi-même. Tu dois aussi tester le chocolat chaud à la lavande ainsi que leurs cookies qui font partie des meilleurs de New York.
La cuisine est excellente mais la décoration est au même niveau ! Matières brutes, mobiliers qui nous rappellent les bancs de l’école, cordes, fleurs, vaisselle d’antan… Tout est dans le détail. Pensez à passer par les toilettes, la déco est vraiment trop mignonne. On ne manquera pas d’y retourner à notre prochaine visite !

Dumbo

Probablement un de nos endroits favoris à NYC. Alors oui l’endroit est assez connu, ce n’est pas un spot inédit mais à part la rue Washington (celle où on peut apercevoir le point de Manhattan entre deux rues) l’affluence n’est pas folle !

Arrêt photo sur Washington St
Arrêt photos sur Washington St

C’est l’endroit parfait pour s’échapper de l’effervescence de Manhattan tout en profitant d’une des plus belles vues sur sa skyline. Depuis le Pier 1, longe la rive en passant par St Ann’s Warehouse, prends le temps d’apprécier la vue depuis Jane’s Carousel, continue la balade jusqu’à Main Street Park et si tu veux encore un angle différent tu peux continuer jusqu’à John Street Park.

Le hasard a bien fait les choses puisqu’en terminant notre petite promenade, nous sommes tombés sur le Brooklyn Flea Market, un marché aux puces très réputé, en plein air à l’arrivée des beaux jours.
Pour t’y rendre : Manhattan Bridge Archway – 80 Pearl St.

Brooklyn Bridge

Franchement, qui ne le connait pas ? Un des plus mythiques car le plus ancien, la construction a commencé en 1969 et il aura fallu 14 ans de travaux avant son ouverture officielle à la circulation. Avant sa construction, le seul moyen de rejoindre Manhattan depuis Brooklyn était le ferry.
Comme pour le pont de Williamsburg, une petite marche de 2 km te permettra de passer de Brooklyn à Manhattan (et vice versa). Le pont offre une vue magnifique sur Manhattan et l’East River.
Le seul point noir : la foule ! Pour te donner une petite idée chaque jour c’est plus de 150 000 véhicules, 1800 vélos et 3 000 piétons qui circulent sur le pont de Brooklyn.


Faits insolites :
– Au début de l’inauguration du pont, certaines personnes remettaient en cause la solidité de ce dernier. Pour prouver le contraire (et accessoirement se faire un beau coup de pub) le cirque Barnum a tenté une traversée avec pas moins de 21 éléphants !
– Le pont de Brooklyn détient un triste record : c’est le pont de New York où l’on récence le plus de suicide.

Brooklyn Heights

C’est le quartier résidentiel le plus cher de Brooklyn. L’ambiance est tranquille et familiale et les maisons font rêver rien que de l’extérieur. Pour une petite visite du quartier, suis les rues avec des noms de fruits : Pineapple St, Orange St et Cranberry St (sans oublier Clark St).

Mais le principal attrait du quartier est sans nul doute Brooklyn Heights Promenade.
La promenade offre une vue imprenable sur l’Empire State Building, le One World Trade Center et même la Statue de la liberté. Prends un moment sur un des bancs qui longent la promenade and just enjoy the view !

Prospect Park

Prospect park avec ses 237 hectares est le plus grand parc de Brooklyn. On y trouve un cimetière, un lac ou encore un zoo. On l’admet, dans un premier temps, c’est l’appel de la nourriture qui nous a amené là-bas. En effet, ce dimanche-là, se tenait Smorgasburg, un vrai festival pour les papilles. En tout, c’est une centaine de vendeurs ambulants qui proposent de goûter à leurs spécialités. C’est parfait pour découvrir de nouvelles saveurs de l’entrée au dessert. Du stand de raclette à celui du Philly cheesesteak en passant par le stand végan, tu trouveras à coup sur de quoi faire ton bonheur.

Smorgasburg Williamsburg
11h – 18h • Samedi
90 Kent Ave. Brooklyn NY 11211

Smorgasburg Prospect Park
11h – 18h • Dimanche
Prospect Park – Breeze Hill (East Drive at Lincoln Rd.)


La balade pour y arriver a été vraiment très agréable et nous a permis de découvrir une partie du parc. Un parc authentique et fréquenté par une majorité de locaux réunis en famille pour fêter Pâques. On a adoré observer le bonheur des enfants en quête de leurs œufs en chocolat.

 

Coney Island

Cette fois-ci, direction le sud de Brooklyn et … la plage ! Oublie tout de suite les plages paradisiaques des Caraïbes, ici l’ambiance est tout autre. Si tu veux t’éloigner de la ville (quelle drôle d’idée !) et respirer l’air marin alors c’est l’endroit qu’il te faut. Ce n’est pas un incontournable pour une première fois à New York mais c’est à voir !

Le cyclone de Luna Park
Le cyclone de Luna Park @Tim Gouw

À Coney Island, tu n’auras plus l’impression d’être à New York et à vrai dire tu n’auras plus l’impression d’être en 2017 non plus. Pour ma part, j’y suis allée lors de mon premier voyage à New York avec mes parents en plein mois d’août, c’était en 2008 (déjà presque 10 ans !). Et contrairement à ce qu’on en dit aujourd’hui, à cette période désormais la plage est bondée ! Je pense que c’est surtout dû au fait qu’à l’époque le célèbre Luna Park n’avait pas encore ré-ouvert ses portes et le coin n’avait pas vraiment cet attrait touristique qu’il a aujourd’hui. Entre le parc d’attraction à l’abandon et la plage quasi déserte, je dois avouer qu’on avait pas sur-kiffé l’ambiance. Je ne regrette pas d’y être allée cependant, rien que pour constater le décalage qu’il y a avec Manhattan. Il faudra qu’on prenne le temps d’y retourner car en 9 ans le lieu a dû bien changé.
3 raisons d’y aller :
– manger un des meilleurs hot-dogs de New York chez Nathan’s Famous où se déroule chaque année le concours du plus gros mangeur de hot-dogs !
– se faire peur sur les manèges de Luna Park, un parc d’attraction on ne peut plus kitsch qui a ouvert ses portes en 1903 (puis fermé en 1944 et enfin ré-ouvert en 2010)
– se balader sur la promenade Riegelmann, qui longe la plage de Coney Island. C’est la plus longue au monde (5 km).


On a représenté tous ces petits quartiers pour toi sur une carte et comme tu peux le constater il reste encore de nombreux endroits à explorer à Brooklyn. Si tous les lieux mentionnés au-dessus t’intéressent, prévois entre 2 à 3 journées de visite pour tous les découvrir. N’hésite pas à nous dire ce que tu penses de ce borough et partage avec nous tes bonnes adresses en commentaires, ça nous fera plaisir de les connaître.