VOUS LISEZ : Italie | Road trip dans les Dolomites
Partager

Europe, Italie

Italie | Road trip dans les Dolomites

En septembre dernier, nous sommes partis explorer une région qui nous faisait de l’œil depuis un bon bout de temps : les Dolomites. Si tu es sur Instagram, je suis certaine que tu as déjà entendu parler de cette destination aux paysages montagneux incroyables. Impossible de passer à côté tant les photos de cette région italienne y sont nombreuses ! Paradoxalement, quand on en parlait autour de nous, nous avons réalisé que peu de personnes connaissaient vraiment ces montagnes du Sud du Tyrol et que beaucoup, en nous suivant, avaient été surprises par la beauté de ces paysages, si proches de la France, rappelant parfois l’Ouest Canadien et ses Rocheuses.

Lago di Carezza - Road trip dans les Dolomites
Carte postale des Dolomites

Les Dolomites, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, tirent leur nom de la présence de calcaire dolomitique, à l’origine de la couleur blanche caractéristique des montagnes de la région.
Il s’agit d’un endroit vraiment extraordinaire caractérisé par la présence de nombreux lacs alpins, de verdoyantes forêts, de hauts sommets dentelés et de jolis petits villages typiques. Lago di Braies, Tre Cime ou encore Seceda, ces noms vous parlent peut-être puisque ces lieux incroyables font partie des joyaux des Dolomites qui nous ont donné envie de passer quelques jours en Italie lors de nos vacances estivales.

Itinéraire road trip dans les Dolomites

TABLE DES MATIÈRES

INFORMATIONS PRATIQUES
・La langue
Comment se rendre dans les Dolomites ?
Louer une voiture dans les Dolomites
・Où dormir dans les Dolomites ?
・Quand partir dans les Dolomites ?
・Combien de temps séjourner dans les Dolomites ?
・Notre itinéraire
・Notre budget
9 INCONTOURNABLES À DÉCOUVRIR DANS LES DOLOMITES
・Lago di Braies
・Lago di Carezza
・Seceda
・Tre Cime di Lavaredo
・Lago di Sorapis
・Val di Funes
・Cinque Torri
・Piramidi di Terra del Renon
・Alpe di Siusi

Road trip dans les Dolomites | Alpe di Siusi
Alpe di Siusi

INFORMATIONS PRATIQUES

▻ La langue

Les Dolomites, autrichiennes jusqu’en 1918, appartiennent aujourd’hui à l’Italie. C’est la raison pour laquelle on y entend aussi bien parler allemand qu’italien. Chaque village/site porte d’ailleurs deux noms différents. L’influence des deux cultures est très présente et contribue à ce sentiment de dépaysement que l’on recherche tant lorsque l’on voyage.
Une troisième langue est également parlée dans la région, il s’agit du ladin, une langue romane qui figure parmi les plus rares d’Europe.

Seceda - Road trip dans les Dolomites
Seceda

▻ Comment se rendre dans les Dolomites ?

EN VOITURE
Si nous avions eu plus de jours devant nous, nous n’aurions pas été contre l’idée de nous rendre dans les Dolomites en voiture. Le trajet est long (environ 9h) depuis Aix/Marseille, mais cela aurait pu être l’occasion de s’arrêter en chemin et découvrir des villes italiennes comme Gênes, Turin, Milan ou encore Vérone.
L’avantage, si tu pars avec ta propre voiture, c’est que cela permet d’économiser le prix d’une location. Ceci dit, il faut également penser aux frais d’essence et de péage à engager en optant pour ce moyen-là.
À titre d’exemple, j’ai calculé ce que cela aurait pu potentiellement nous coûter de partir en voiture depuis Marseille : soit environ 300€ A/R.
Avec une moyenne de plus ou moins 800 kilomètres pour se rendre sur place, il faut compter une bonne centaine d’euros d’essence et près de 70€ de péage, rien que pour l’aller (source : ViaMichelin).

Pour te donner une petite idée, depuis Paris il faudra compter environ 12h de trajet pour rejoindre les Dolomites, 8h depuis Lyon ou encore 6h depuis Nice.

Que faire dans les Dolomites ? | Lago di Carezza
Le Lago di Carezza

EN AVION
Puisque nous n’avions que 5 jours sur place, nous avons préféré nous rendre dans les Dolomites en avion.
Depuis Marseille, la compagnie aérienne Easyjet propose des vols directs vers Venise à des tarifs très intéressants. Une fois sur place, il nous a suffi de louer une voiture pour nous rendre dans les Dolomites, plus exactement à Bolzano, à environ 2h de route de là.
Il est aussi possible de rejoindre les Dolomites depuis Munich en Allemagne en 3h environ ou depuis Innsbruck en Autriche en moins de 2h.

Réserve ton billet d’avion pour Venise

Réserve ton billet d’avion pour Munich

Réserve ton billet d’avion pour Innsbruck

EN TRAIN
Depuis Paris, il est également possible de rejoindre Venise en train de nuit avec la compagnie Thello pour une centaine d’euros par personne. Le trajet dure près de 14h.

Lago di Braies - Road trip dans les Dolomites
Lago di Braies

▻ Louer une voiture dans les Dolomites

C’est à l’aéroport Marco Polo de Venise que nous avons récupéré notre voiture de location. Nous l’avions réservé en ligne quelques jours plus tôt sur le site de la compagnie Enterprise. Pour 5 jours de location, nous en avons eu pour environ 110€.

Lago di Carezza -  Road trip dans les Dolomites

▻ Où dormir dans les Dolomites ?

Nous avons fait le choix de réserver dans un nouvel hôtel chaque nuit, à proximité des différents points d’intérêt de notre itinéraire. Nous les avions réservé quelques jours avant de partir sur ce bon vieux Booking.
Hormis le magnifique hôtel Icaro à Alpe di Siusi, nous avons séjourné dans des établissements très basiques et abordables (pour la région). Pour t’aider dans tes recherches, voici une sélection d’hôtels dans les Dolomites.

Road trip dans les Dolomites | Seceda

Cela n’a pas été le cas pour ce voyage, mais on utilise aussi souvent airbnb à l’étranger. Cela peut-être également une option intéressante si tu ne sais pas où séjourner dans les Dolomites.
Réserve une nuit avec airbnb en cliquant sur ce lien et tu économiseras 43€ sur ta première réservation (si tu es déjà inscrit(e), il te suffit de créer un nouveau compte avec une adresse mail différente).

Enfin, il est également possible de dormir dans un des nombreux refuges des Dolomites ou, si tu voyages avec un petit budget, de camper.

▻ Quand partir dans les Dolomites ?

L’été et l’hiver sont probablement les deux saisons les plus intéressantes pour partir dans les Dolomites.

En été, les Dolomites constituent le parfait terrain de jeux des amateurs de randonnée, de nature et de grands espaces, mais évidemment, c’est aussi la saison la plus touristique, particulièrement pendant les mois de juillet et d’août.
Partir dans les Dolomites en septembre comme nous l’avons fait était un bon compromis qui nous a permis de profiter des lieux avec des températures encore agréables tout en évitant la foule estivale. Bien sûr, il y avait parfois encore un peu de monde par endroits, mais je n’ai pas trouvé ça si gênant.

Alpe di Siusi
Alpe di Siusi

En optant pour un voyage dans les Dolomites en octobre, tu y verras assurément moins de monde et tu auras la chance de découvrir ces somptueux paysages avec de belles couleurs automnales. Il faut cependant prendre en compte qu’à cette période de l’année et à cette altitude, la neige commence déjà à tomber.
Enfin, les amateurs de sports de glisse ou tout simplement les personnes curieuses de découvrir ces paysages si exceptionnels sous la neige, viendront découvrir les Dolomites en hiver. Il faut savoir que la région offre plus de 1000km de pistes de ski, mais aussi la possibilité de faire des randonnées en raquette, des balades en motoneige et bien d’autres activités hivernales. Il faut simplement savoir que certains sites ne seront pas accessibles et les routes parfois moins praticables donc pense à louer un véhicule adapté.

▻ Combien de temps séjourner dans les Dolomites ?

Avec 5 jours pleins sur place, on a pu découvrir les incontournables des Dolomites, mais ceci dit on aurait bien aimé rester quelques jours de plus, ne serait-ce que pour le prendre un peu plus cool et visiter les quelques beaux musées de la région.
Nous avons eu beaucoup de chance de n’avoir qu’une seule journée de grisaille, mais la météo est aussi à prendre en compte puisqu’en cas de mauvais temps, il faut parfois envisager de revoir ses plans et décaler certaines visites, ce qui peut-être problématique quand on a peu de jours devant soi.

Piramidi di Tierra - Road trip dans les Dolomites

En résumé, si tu n’as que 5 jours sur place (sans compter les journées de transport), vas-y, tu pourras déjà en voir beaucoup, mais si tu as l’occasion d’y passer 7 ou 8 jours, c’est encore mieux !

▻ Notre itinéraire dans les Dolomites

Jour 1 – Arrivée à Venise | Route vers Bolzano | Lago di Carezza
Jour 2 – Piramidi di Terra | Seceda | Alpe di Siusi
Jour 3 – Val di Funes | Lago di Braies | Lago di Dobbiaco | Lago di Landro
Jour 4 – Tre Cime | Lago di Misurina | Lago di Sorapis
Jour 5 – Cinque Torri | Route vers Venise
Jour 6 – Retour en France tôt le matin

Tre Cime - les Dolomites

Budget

Pour ces 5 jours dans les Dolomites, nous avons dépensé un peu moins de 1500€ pour deux, soit 145€ par personne et par jour tout compris. À titre d’exemple, voici le détail de nos dépenses :

Budget road trip dans les Dolomites

9 INCONTOURNABLES À DÉCOUVRIR DANS LES DOLOMITES

— Lago di Braies | Pragser Wildsee

Le lac de Braies est probablement le lac le plus connu des Dolomites, et on comprend facilement pourquoi. Le Lago Di Braies, situé à une centaine de kilomètres de Bolzano, est un lac alpin niché à près de 1500m d’altitude et entouré de hauts pics rocheux. L’imposante Croda del Becco, qui culmine à 2810m, domine ce fabuleux paysage aux allures de carte postale.

Dolomites | Lago di Braies
Lago di Braies - les Dolomites

Situé au cœur d’une forêt dense, un sentier très accessible permet de faire le tour du lac pour l’admirer sous toutes les coutures.
Avec sa cabane en bois sur pilotis, ses barques, son hôtel emblématique, sa petite chapelle et son eau turquoise, l’endroit est tout simplement somptueux et idyllique.

Tout serait parfait si l’endroit n’était pas victime de l’incivilité des nombreux visiteurs qui y défilent chaque jour. Avant de découvrir ce lac, j’avais beaucoup lu que certains préféraient d’ailleurs le mettre de côté et ne pas le visiter tant l’endroit est réputé pour être trop fréquenté et le théâtre de comportements irrespectueux.
On entend souvent que les touristes se permettent de « voler » les barques, avant que la cabane de location n’ouvre, simplement pour faire une photo « instagramable » ou encore que certains utilisent leur drone alors que leur interdiction est clairement signalée dans l’enceinte de ce site qui, au passage, est une propriété privée…

Lago di Braies

Si, personnellement, nous n’avons pas assisté à de tels comportements, nous ne pouvons nier que les touristes étaient nombreux sur place lors de notre visite. Au premier abord, je n’ai donc pas réussi à retrouver cette atmosphère qui me plaisait tant sur les photos que j’avais pu voir du Lago di Braies. Il faut dire que nous sommes arrivés sur place autour de 15h/16h, donc clairement pas la meilleure idée, mais nous ne pouvions pas faire autrement.

On a quand même décidé de prendre notre temps pour découvrir les lieux et faire le tour complet du lac, qui prend entre 1h et 1h30, voire plus si, comme nous, tu fais de nombreux arrêts photos. Et finalement, je pense que c’est ce qui nous permet aujourd’hui de garder un bon souvenir de notre visite au lac de Braies. Tout le monde ne prend pas le temps d’en faire le tour, alors, plus nous avancions et moins nous avons été dérangés par la présence d’autres visiteurs. De plus, au fur et à mesure que les heures défilaient, la lumière devenait de plus en plus belle et douce et sublimait davantage les lieux. Le temps de revenir à notre point de départ, le site était pratiquement vide, c’était vraiment beaucoup plus agréable qu’à notre arrivée.

Lago di Braies

On te recommande donc vraiment, dans la mesure du possible, de venir très tôt le matin ou bien en fin d’après-midi/début de soirée. Mais, dans tous les cas, ne fais pas l’impasse sur ce site merveilleux, tu passerais vraiment à côté de quelque chose !

Si tu ne souhaites pas faire le tour du lac à pied, il est possible de l’explorer en louant une barque. Nous ne l’avons pas fait, mais cela doit surement être très sympa aussi. Voici les tarifs :
– 30 minutes = 18€ par embarcation
– 1 heure = 28€ par embarcation
Une caution de 28€ est à prévoir également.

Road trip dans les Dolomites | Lago di Braies

Pour se garer au Lago di Braies, il y a le parking P1, plus proche du site, mais pas donné (une vingtaine d’euros la journée) ou le P2, où nous avons choisi de stationner, que nous avons payé 5€ sans limite de temps.

Enfin, si tu souhaites t’octroyer un « petit » plaisir, sache qu’il est possible de dormir sur place, dans l’une des chambres de l’hôtel historique du lac, inauguré en 1899.
Réserve ta chambre à l’hôtel Lago Di Braies

Lago di Braies

— Lago di Carezza | Karersee

Le lac de Carezza est le premier site que nous ayons découvert dans les Dolomites. Quelle claque visuelle ! Si je l’imaginais un peu plus grand, je dois dire que la couleur de l’eau m’a vraiment surprise. Sur les photos, on pourrait croire qu’elle a été modifiée, mais je t’assure qu’en réalité, l’eau du Lago di Carezza est exactement la même : un somptueux camaïeu de tons verts et bleus !

Que faire dans les Dolomites ? | Lago di Carezza

Ce lac, appartenant à la commune de Nova Levante, se trouve à environ 25 kilomètres de Bolzano, dans le val d’Ega, perché à 1534m d’altitude. Au-delà de la couleur du lac, le paysage qui l’entoure, composé du superbe massif dentelé de Latemar en toile de fond et d’une magnifique forêt de sapins, participent également à la beauté du site.

Le tour du Lago di Carezza se fait très facilement et rapidement (20 à 30 minutes), mais le lieu est tellement incroyable, que nous sommes restés près de deux heures sur place ! Arrivés sous une pluie battante, nous avons eu la chance de voir la météo passer des nuages au ciel bleu en l’espace de quelques instants. Chaque variation transformant une nouvelle fois le paysage, on ne parvenait pas à se résoudre à quitter les lieux !

Lago di Carezza

Sur place, il y a un parking payant où nous nous sommes garés la première fois pour 1€ de l’heure (les 15 premières minutes sont gratuites). Ayant dormi à proximité du lac, nous y sommes retournés le lendemain matin et, à cette heure-là, les quelques places en épi, gratuites, situées un peu plus haut étaient libres. Elles sont rapidement prises d’assaut en journée, mais en venant tôt le matin ou en soirée, il y a de fortes chances pour que tu puisses t’y garer.

Le soir même, nous avons dormi à 5 minutes de là, au Gasthof Meierei, une auberge familiale typique avec une superbe vue sur les montagnes. Le rapport qualité/prix y est excellent.
Réserve ta chambre au Gasthof Meierei à partir de 80€ la nuit

Carezza | Que faire dans les Dolomites ?
Lago di Carezza

— Seceda

C’est depuis le village d’Ortisei, situé à Val Gardena, que nous sommes partis explorer l’alpage de Seceda, à 2500 mètres d’altitude. Une fois au sommet, on y découvre une crête rocheuse à la forme incroyable et un paysage verdoyant et valloné absolument magnifique. Un cadre de rêve qui se prête bien à la randonnée et à l’exploration.

Nous avons mangé là-haut, sur la terrasse ensoleillée du Seceda Ristorante, puis nous nous sommes baladés sur le sommet escarpé de la montagne. Autant te dire qu’il ne faut pas trop avoir le vertige, d’autant plus que le vent souffle fort à cette altitude !

Seceda
Road trip dans les Dolomites | Seceda
Seceda

Nous gardons un excellent souvenir de cet endroit calme et reposant, l’occasion d’en prendre plein les yeux tout en respirant l’air pur des montagnes. En hiver, l’endroit se transforme en station de ski.

Pour accéder à Seceda, nous avons pris un premier téléphérique de Ortisei à Furnes, puis un deuxième de Furnes à Seceda. Le trajet dure au total une quinzaine de minutes et permet de découvrir des paysages exceptionnels. Le seul « hic », son prix : l’aller/retour revient à 32€ par personne (+ coût du parking si tu possèdes une voiture).
En été, ce téléphérique est accessible de 8h30 jusqu’à 17h30.

Seceda

Il existe une autre option qui te permettra d’économiser de l’argent (mais pas du temps), c’est de rejoindre Seceda… à pied ! Autant te prévenir tout de suite, il te faudra du courage pour venir à bout des 1275m de dénivelé ainsi que des trois bonnes heures de randonnée. La meilleure alternative reste alors d’envisager de faire la montée en téléphérique (et d’économiser ainsi un peu d’argent sur le trajet) et de redescendre à pied ou bien de se rendre à pied jusqu’à Furnes, puis terminer en empruntant le deuxième téléphérique jusqu’à Seceda. Bref, choisis la combinaison qui te semble la plus appropriée !

Seceda
Seceda

— Tre Cime di Lavaredo | Drei Zinnen

Souvent comparées aux célèbres Torres del Paine du Chili, ces trois cimes, véritables symboles des Dolomites, se trouvent entre les régions italiennes de Vénétie et de Trentin-Haut-Adige dans la province de Belluno. Comme tu l’auras deviné, le massif des Tre Cime est composé de 3 pics rocheux « fixés » sur un même socle : la Cima Ovest se trouve à 2973m, la plus petite, la Cima Piccola, mesure 2857m et la plus haute, Cima Grande culmine à 2999m de haut !

Road trip dans les Dolomites | Tre Cime di Lavaredo

Entre escalade, via ferrata et randonnée, il y existe plusieurs façons de les découvrir. Personnellement, nous avons opté pour la randonnée faisant le tour de Tre Cime, au départ du refuge Auronzo depuis lequel les paysages sur la vallée sont à couper le souffle !

Tu verras, il y a peu de chance de se perdre, le sentier est large et balisé et, à moins de partir à 4h du matin, tu n’auras qu’à suivre les nombreux randonneurs sur place. Car oui, la randonnée des Tre Cime est très réputée et puisqu’elle ne présente, dans l’ensemble, pas de grandes difficultés, les touristes sont nombreux à venir découvrir le site.

Après le refuge Auronzo, tu tomberas sur le refuge Lavaredo pour une petite pause pipi et/ou snack. Nous y avons acheté un maigre pique-nique sur place à un prix vraiment trop élevé pour ce que c’était, alors nous te recommandons vraiment de le prévoir à l’avance.

Rifugio Lavaredo
Tre Cime

Ensuite, le sentier continue jusqu’au fameux refuge Locatelli. C’est depuis ce dernier que la vue sur les Tre Cime est la plus belle. On y a bu un verre face à ce paysage emblématique, puis il nous a suffi de marcher quelques mètres pour trouver notre spot pour le déjeuner : Laghi dei Piani, deux sublimes lacs turquoises situés derrière le refuge. Non loin de là, se trouve aussi les petites grottes donnant sur les Trois Cimes.

Road trip dans les Dolomites | Refuge Locatelli
Laghi dei Piani
Laghi dei Piani
Tre Cime di Lavaredo

À ce stade, il est possible de rebrousser chemin pour retourner au refuge Auronzo ou bien de continuer sur le sentier afin de faire le tour des Tre Cime. Nous avons opté pour la deuxième solution qui permet de découvrir ces impressionnants pics rocheux sous un autre angle. C’est aussi l’occasion d’admirer de nouveaux paysages absolument fabuleux, comme la vue sur le Lago di Misurina que nous sommes ensuite allés découvrir en voiture.

Lago di Misurina

Cette randonnée comprend quelques passages un peu raides, mais dans l’ensemble elle reste très accessible. La boucle représente un parcours d’environ 11 kilomètres, avec un peu plus de 300 mètres de dénivelé. Compte 3/4h de rando environ (pauses photo et pique-nique incluses).

Dernière petite chose à savoir, il faut s’acquitter d’un droit d’accès de 30€ par voiture pour se garer au refuge Auronzo. Ça fait un peu mal aux fesses, mais franchement ça vaut tellement le coup qu’on oublie vite cette petite dépense. Si tu tiens absolument à éviter ce péage, une randonnée alternative (plus longue) part du Lac de Misurina.

Road trip dans les Dolomites | Tre Cime

— Lago di Sorapis | Sorapiss

Si je te disais qu’on a enchaîné dans la même journée la randonnée des Tre Cime et celle du Lago di Sorapis, tu nous croirais ? C’est pourtant bien ce que nous avons dû faire lors de notre avant dernier jour de road trip. La randonnée du Lago di Sorapis était une de celles que l’on ne voulait absolument pas rater et comme de la pluie était annoncée pour notre dernière jour dans les Dolomites, nous n’avons pas eu d’autres choix que d’enchaîner sur celle-ci, comptabilisant ainsi près de 30 kilomètres sur une seule et même journée !

Lago di Sorapis

Et je peux te dire qu’on ne regrette pas cette accumulation de kilomètres puisque cette randonnée fait partie des plus belles que nous ayons pu faire dans les Dolomites, que nous ayons pu faire tout court d’ailleurs !

La randonnée qui mène au Lago di Sorapis est d’environ 12 kilomètres avec un dénivelé de près de 400m, soit une « ballade » de 3/4h.
Si nous ne sommes pas des randonneurs de l’extrême, nous ne sommes pas non plus des débutants, nous sommes plutôt sportifs et avons de plus en plus l’habitude de randonner alors je tenais juste à rétablir une petite vérité : contrairement à ce que j’ai pu lire régulièrement sur d’autres blogs, cette rando n’est pas si facile et accessible que ça. Je trouve que c’est important de la savoir et de se dire qu’on va un peu en chier, plutôt que d’arriver trop serein et réaliser qu’en fait, c’est quand même un sacré morceau !

Lago di Sorapis
Lago di Sorapis

Il y a quelques passages très raides et parfois glissants ou caillouteux et d’autres où l’on tutoie clairement le vide. Ce sont ces derniers que j’appréhendais particulièrement. Je dois dire que je m’en étais fait une montagne et que je m’attendais à bien pire, mais cela n’empêche qu’en cas de vertige, certains passages ne sont pas vraiment une partie de plaisir. Rien d’insurmontable, mais il ne faut pas non plus s’attendre à une promenade de santé !

Ceci étant dit, nous avons profité (malgré nous) d’un super timing puisqu’en commençant cette randonnée aux alentours de 15h, nous sommes arrivés sur place au moment où la plupart des randonneurs rebroussaient chemin. Cela nous a permis de découvrir le Lago di Sorapis sans personne autour, un luxe quand on sait combien l’endroit est fréquenté. Aussi, en arrivant à cette heure là, nous n’avons pas eu de mal à trouver une place gratuite le long de la route, non loin du départ de la randonnée.

Road trip dans les Dolomites | Lago di Sorapis
Lago di Sorapis

Une fois arrivés au niveau du refuge Vandelli, c’est la récompense ultime après cette longue journée de marche : le bleu laiteux du lac et l’aiguille rocheuse de Sorapis se révèlent enfin à nous. Qu’est-ce que c’est beau !
Les plus motivés continueront leur chemin pour accéder au glacier qui se trouve un peu plus haut, mais personnellement, nous, on en pouvait plus.
Nous nous sommes donc contentés de reposer nos jambes en contemplant l’incroyable paysage que nous avions sous les yeux ! Le Lago di Sorapis est un endroit exceptionnel à ajouter absolument à ta liste de visite dans les Dolomites.

Road trip dans les Dolomites | Lago di Sorapis

— Val di Funes

Au programme de cette étape, la visite de deux églises typiques de la région nichées dans des paysages montagneux incroyables.

Road trip dans les Dolomites | Val di Funes

La première est probablement la plus connue des églises du Sud du Tyrol. Il s’agit de l’église Santa Maddalena, située dans le village du même nom. J’ai été surprise de voir aussi peu de monde sur ce site que je pensais découvrir en même temps que de nombreux autres visiteurs. Pourtant, aucun doute sur le fait que cette église attire les foules puisque, victime de son succès, depuis quelques mois l’accès à l’église est payant (4€ par personne). Nous avons payé, pensant peut-être pouvoir pénétrer à l’intérieur de celle-ci, mais même pas ! Il s’agit juste de s’en rapprocher… Certes, cela permet d’avoir un point de vue différent, mais le plus beau panorama sur l’église reste depuis la route. Cet endroit est particulièrement photogénique.

Road trip dans les Dolomites | Église Santa Maddalena
Santa Maddalena

À moins de 10 minutes de là en voiture, ne manque pas l’église de San Giovanni in Ranui, construite en 1744. Moins fréquentée, mais tout aussi belle que sa voisine, elle offre un panorama exceptionnel sur les montagnes de l’Odle.

San Giovanni

— Cinque Torri | Fünf Türme

On en parle moins, pourtant la petite randonnée qui permet de découvrir les Cinque Torri, dont le point culminant s’élève à 2361m d’altitude, nous a beaucoup plu.

Pourtant, il faut dire que les conditions météorologiques n’étaient pas forcément de notre côté puisque la pluie était au rendez-vous pour le dernier jour de ce voyage au cœur des Dolomites. Pas terrible pour randonner, mais pourtant, la brume qui était aussi de la partie ce jour-là donnait un petit côté mystique et mystérieux au site. Une ambiance qui colle plutôt bien, je trouve, à l’histoire des Cinque Torri, théâtre de nombreux affrontements entre l’Italie et l’empire austro-hongrois durant la Première Guerre Mondiale…

Cinque Torri
Cinque Torri

Pour en découvrir davantage à ce sujet, le site abrite un musée de la guerre qui consiste en une reconstitution extérieure des tranchées et des abris servant aux soldats pendant le premier conflit mondial.
Au-delà de la beauté du paysage et de ces cinq monolithes, cette balade constitue également une visite très intéressante d’un point de vue culturel et historique.

Pour accéder à ces 5 mastodontes rocheux, il existe trois possibilités :

– Emprunter une route étroite et sinueuse jusqu’au refuge Cinque Torri (attention, cette route n’est pas accessible au mois d’août) où quelques places de stationnement permettent de garer son véhicule gratuitement.
Il suffit alors ensuite de suivre, à pied, les panneaux indiquant « Giro delle Torri ». Cette balade très facile de moins de 3 kilomètres permet de faire le tour des Cinque Torri. C’est l’option que nous avons choisi, et nous n’avons pas croisé grand monde hormis quelques courageux alpinistes prêts à en découdre avec cet impressionnant massif !

– Randonner depuis le parking Seggiovia, soit près de 12km de marche avec un dénivelé positif de 690m. Bon courage !

– Monter à bord de la télécabine au départ de Passo Falzarego qui emmène les visiteurs jusqu’au refuge Scoiattoli (15€ par personne).

Cinque Torri

— Piramidi di Terra del Renon| Erdpyramiden am Ritten

Ces pyramides de terre, qui attirent les foules dans ce petit village d’Italie de la province de Bolzano, sont le résultat de 25 000 ans d’érosion d’un sol argileux. Appellée aussi cheminée de fée, cette curiosité géologique est assez impressionnante à voir. Alors même si on est bien loin des célèbres hoodoos de Bryce Canyon dans l’Ouest Américain, les Piramidi di Terra constituent une chouette petite balade.

Road trip dans les Dolomites | Piramidi di Tierra

Pour les découvrir, nous avons emprunté sur environ 2km un petit sentier en forêt, partant du Cafe Erdpyramiden, depuis lequel nous avions des points de vue à couper le souffle sur toute la vallée ! Un panorama verdoyant vraiment exceptionnel agrémenté de la jolie petite église de San Nicolò di Monte di Mezzo pour le petit côté carte postale.

Sache que l’on retrouve d’autre pyramides de terre ailleurs dans les Dolomites : à Soprabolzano, à Trento (Piramidi di Segonzano Trento) ainsi qu’à Perca (les Piramidi di Plata).

Nous avons pu nous garer gratuitement sans problème, à peine quelques mètres avant le café (coordonnées GPS de ce stationnement).

Road trip dans les Dolomites | Renon

— Alpe di Siusi | Seiser Alm

Alpe di Siusi, c’est LA carte postale des Dolomites par excellence ! Ce sont des paysages si beaux, authentiques et paisibles qu’ils paraissent presque irréels.
Cet alpage de 52km², avec une altitude pouvant atteindre 2350 mètres, est le plus grand d’Europe. On y a découvert des pâturages à perte de vue, de nombreux petits chalets en bois, des vaches, des chevaux, le tout avec d’impressionnants massifs en toile de fond dont les plus connus sont probablement Sassolungo (Langkofel en allemand) culminant à 3181m de haut et Sassopiatto (Plattkofel en allemand).

Road trip dans les Dolomites | Alpe di Siusi

Si en hiver Alpe di Siusi devient une immense station de ski, l’été, l’alpage est un vrai petit paradis pour les amateurs de randonnées, de VTT, de parapente, de golf ou encore d’équitation ! Si tu prévois de venir visiter l’alpage, nous te conseillons vivement de bien consulter au préalable les randonnées qui t’intéressent. Il y en a pour tous les niveaux !

Notre passage ici aura été si apaisant, agréable et idyllique que j’aurais aimé y passer encore plus de temps. C’est le genre d’endroit idéal pour se ressourcer, revenir aux choses simples et profiter des petits plaisirs de la vie. On te conseille vraiment d’y aller !

Où dormir à Alpe di Siusi ?

On garde un excellent souvenir de l’hôtel dans lequel nous avons eu la chance de séjourner lors de notre passage à Alpe di Siusi : l’hôtel Icaro. C’est un hôtel haut de gamme, mais pas guindé, qui possède un véritable charme, beaucoup d’authenticité et a su conservé un petit côté pittoresque tout en étant résolument moderne. Les chambres sont tout simplement magnifiques, sans parler de la vue sur les montagnes que nous avions depuis la nôtre… On en a d’ailleurs profité pour regarder les étoiles, je pense que s’il y a bien un endroit qui s’y prête, c’est celui-ci !

Road trip dans les Dolomites | Alpe di Siusi
Road trip dans les Dolomites | Alpe di Siusi

L’hôtel Icaro possède un spa tout aussi canon, avec 3 différentes sortes de sauna : un sauna bio, un sauna infrarouge et un sauna aromathérapie ! Je n’avais jamais vu ça auparavant. Avec sa piscine et son jacuzzi extérieur donnant sur les montagnes, cet endroit est une véritable invitation à la détente et à la relaxation. Rien que de t’en parler me donne envie d’y retourner !

Nous avons également eu l’occasion de dîner au restaurant de l’hôtel, un délice du début à la fin, tout comme le petit déjeuner du lendemain matin !

Réserve ta nuit à l’hôtel Icaro à partir de 150€

Comment se rendre à Alpe di Siusi ?

Se rendre à Alpe di Siusi en voiture

La route qui mène à l’alpage est fermée au public chaque jour de 9h à 17h. En-dehors des ces horaires, il est possible d’accéder à l’alpage en voiture, mais seulement jusqu’à Compaccio/Compatsch où il faudra alors laisser ton véhicule sur un parking puis continuer à pied ou à vélo par exemple.
La situation est un peu différente si, comme nous, tu as une réservation dans un des hôtels de l’alpage. Dans ce cas-là, tu peux accéder à l’établissement en question et en partir à n’importe quel moment de la journée. Avant 10h et après 17h, tu peux rejoindre Compaccio/Compatsch depuis ton hôtel, mais attention, entre ces deux horaires, tu n’auras pas non plus l’autorisation de circuler librement dans tout l’alpage en voiture.

Road trip dans les Dolomites | Alpe di Siusi

Se rendre à Alpe di Siusi en téléphérique

– Depuis Siusi | Il est possible de garer sa voiture dans l’un des parkings gratuits puis de prendre une télécabine jusqu’à Compaccio pour 18€ par personne l’aller/retour (ou 11,50€ l’aller simple).
– Depuis Ortisei | Ici, les parkings sont payants (8€ la journée) et il te faudra ensuite acheter un billet à 20€ par personne A/R pour te rendre à Alpe di Siusi en téléphérique.

Road trip dans les Dolomites |

D’autres sites magnifiques à découvrir dans les Dolomites :

  • le Lago di Dobbiaco  
  • le Lago di Misurina 
  • le Lago di Landro
  • Prato Piazza 
  • le Musée Lumen
  • le Messner Mountain Museum
  • Bolzano, la capitale du Sud du Tyrol
  • Cortina d’Ampezzo
  • les Cascate di Riva
  • Passo Pordoi
  • le Lago di Resia 

(…)

Road trip dans les Dolomites | Lago di Misurina
le Lago di Misurina
Road trip dans les Dolomites
Lago di Dobbiaco - Road trip dans les Dolomites

On espère que cet article t’aidera à préparer ton road trip dans les Dolomites. De notre côté, c’est un voyage qui nous a enchanté et nous a donné envie d’explorer davantage les montagnes européennes.
Il y a énormément de choses à dire à propos de cette destination alors si tu as la moindre question, n’hésite pas à nous la poser en commentaire ou par mail à cette adresse : contact.ouramdream@gmail.com

Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.