VOUS LISEZ : Caraïbes | Road trip en République Dominicaine
Partager

Caraïbes, République Dominicaine

Caraïbes | Road trip en République Dominicaine

Infos relatives au COVID pour voyager en République Dominicaine
• Chose rare de nos jours, la République Dominicaine n’oblige pas ses visiteurs à présenter un test PCR négatif à l’arrivée. Seul un test d’haleine aléatoire peut éventuellement être effectué après atterrissage à l’aéroport.
• Ce qui est super dans le cas de la République Dominicaine, c’est que le pays offre une assurance covid à tous les voyageurs. Cette assurance prend en compte les soins médicaux, les tests, la prolongation de l’hébergement et le coût de changement de date des vols lorsque nécessaire.
• Note qu’il te faudra remplir ce formulaire si tu envisages de voyager en République Dominicaine.
• Sache qu’un couvre-feu est en vigueur en République dominicaine, mais il est beaucoup plus souple que celui que nous connaissons en France : de 21h à 5h en semaine avec la possibilité de circuler jusqu’à minuit et de 19h à 5h le week-end (avec possibilité de circuler jusqu’à 22h).
• N’oublie pas que pour ton retour en France, il faudra pouvoir présenter un test PCR négatif et donc prévoir un budget à cet effet. Il faut compter entre 60 et 150€ pour se faire tester en République Dominicaine.

Plus d’infos ici.

Bon ok, vous pouvez nous détester ! Avoir eu la chance de partir en République Dominicaine par les temps qui courent, c’était plutôt inespéré. D’ailleurs, honnêtement, même nous, on a eu du mal à croire que ça serait possible. Ce n’est qu’une fois installés dans l’avion que nous avons réalisé que ça y est, le voyage pouvait enfin commencer ! Une fois de plus, c’est passé in extremis puisque, tu le sais peut-être déjà mais, début mars 2020, nous avions réussi à partir en Floride quelques jours seulement avant le premier confinement… Bref, inutile de te dire que ces vacances étaient plus que bienvenues et qu’elles étaient une véritable bouffée d’oxygène dans ce climat plus qu’anxiogène !

Revenons-en au sujet principal : la République Dominicaine. Lorsque l’on évoque cette destination, la plupart du temps, elle est tout de suite assimilée à la célèbre station balnéaire de Punta Cana. C’est vrai que c’est un peu LA destination farniente par excellence, mise en avant depuis plusieurs années maintenant par de nombreux tour-opérateurs. Pourtant, la République Dominicaine ne se résume pas qu’à Punta Cana, loin de là. Pour tout te dire, nous n’y sommes même pas allés lors de ce séjour. Il faut tout de même que je précise que j’avais déjà eu l’occasion de m’y rendre à deux reprises lorsque j’étais plus jeune, avec mes parents. Des vacances en hôtel all inclusive, mais rythmées par des excursions quasi-quotidiennes afin de voir un peu du pays. J’en garde un super souvenir !

Cette fois-ci, j’avais envie de découvrir le reste de la République Dominicaine en optant pour un road trip comme nous avons l’habitude d’en faire pour la plupart de nos voyages. La seule petite différence, c’est que nous avons essayé de mieux cibler les régions visitées et surtout de prendre notre temps. Ce qui veut dire que nous avons dû nous concentrer principalement sur l’est du pays afin d’éviter de parcourir de trop grandes distances, ce qui, au bout du compte, fatigue plus qu’autre chose. La partie ouest, proche d’Haïti, sera donc pour une prochaine fois.

J’imagine que si tu es là c’est parce que tu souhaites en savoir plus sur ce voyage et peut-être commencer à planifier ton propre séjour en République Dominicaine, alors c’est parti !

TABLE DES MATIÈRES
— Formalités à connaître avant de partir en République Dominicaine
— Quand partir en République Dominicaine ?
— Combien de temps consacrer à un voyage en République Dominicaine ?
Réserver ses billets d’avion pour la République Dominicaine
— Louer une voiture en République Dominicaine
— Trouver un hébergement en République Dominicaine
Notre itinéraire en République Dominicaine
— Notre budget pour un road trip de 10 jours en République Dominicaine

Ile de Saona
Ile de Saona

Formalités à connaître avant de partir en République Dominicaine

Le visa

Pour les courts séjours, il n’y a pas besoin de faire des démarches particulières. Il suffit simplement d’avoir une carte de touriste qui, dans la plupart des cas, est comprise dans le billet d’avion ou délivrée par les agences de voyages. Dans le cas contraire, il est également possible d’en faire la demande sur place. Cette carte est valable 30 jours et peut-être renouvelée 3 fois maximum (soit pour une durée de 120 jours sur place au total).

Le permis de conduire

Le permis de conduire international n’est pas nécessaire pour conduire en République Dominicaine. Le permis français suffit pour conduire sur le territoire pour une durée maximale de 3 mois.

Les prises électriques

Pour la République Dominicaine, il te faudra emporter un adaptateur, le même type que pour les États-Unis.

La devise

La monnaie locale est le peso dominicain.
1€ = 66,80 pesos dominicain [source XE au 30 mars 2021].

Depuis un moment maintenant, nous ne changeons plus notre argent, mais nous retirons directement en arrivant dans un distributeur automatique puisque notre carte bancaire nous permet de retirer sans frais à l’étranger (merci Boursorama). On le fait 2/3 fois dans le séjour, ça nous évite de nous balader avec une trop grande somme d’argent en espèces et de mieux évaluer nos besoins. Toutefois, si tu as des dollars (d’un précédent voyage aux US par exemple), sache qu’il est parfois possible de les utiliser puisque certains commerces les acceptent. Nous avons parfois même pu régler certaines activités en euros.

Le décalage horaire

Lorsque nous passons à l’heure d’été, il y a 5 heures de décalage entre la France et la République Dominicaine et 6 heures le reste de l’année.

Lorsqu’il est midi en France, il est 6h du matin (7h en été) en République Dominicaine.

La langue

La langue officielle est l’espagnol. Pas de panique si tu n’as pas fait LV2 Espagnol, l’anglais est assez répandu dans le secteur du tourisme.

Santé

Aucun vaccin n’est obligatoire pour se rendre en République Dominicaine.
Comme partout, quelques précautions sont à prendre comme :
– Ne pas boire l’eau du robinet
– Se protéger des moustiques, potentiellement porteurs de maladies (paludisme, dengue, zika…), avec un bon répulsif. J’en ai toujours à la maison parce que dans le sud, chaque été, on se fait littéralement bouffer par les moustiques. L’anti-moustique Cinq sur Cinq Tropic est un des plus réputés, mais j’ai aussi entendu parler d’une marque que tu pourras retrouver directement sur place, apparement encore mieux adaptée, il s’agit de la marque OFF.
– Évidemment, se protéger du soleil avec une bonne protection solaire (et respectueuse de l’environnement dans l’idéal).

Road trip République Dominicaine

Quand partir en République Dominicaine ?

On considère généralement que la période idéale pour partir en République Dominicaine s’étend de décembre à avril. Cette période correspond à la période sèche où les pluies sont rares et les températures sont chaudes, mais pas caniculaires. C’est le moment idéal pour couper de l’hiver français et aller capter la chaleur des Tropiques. Je dirais même que le top du top, c’est de s’y rendre entre la mi-janvier et la fin du mois de mars pour avoir le privilège de partir à l’observation des baleines !
Néanmoins, et même si c’était faux pour nous cette année en raison du covid, c’est aussi la période la plus touristique. Ce qui correspond généralement à une flambée des prix et à une hausse du nombre de touristes. Mais, encore une fois, la situation sanitaire fait que nous ne l’avons pas du tout ressenti de notre côté (notre voyage remonte à janvier 2021).

L’été en République Dominicaine correspond à la saison des pluies avec des températures beaucoup plus élevées, une humidité ambiante très importante et des risques d’ouragans entre juin et septembre. Les conditions ne sont pas idéales, mais cela ne veut pas non plus dire qu’il pleuvra non stop tout au long de ton séjour. Dans ces régions-là, les précipitations sont parfois aussi intenses que brèves, alors à toi de voir !

Combien de temps consacrer à un voyage en République Dominicaine ?

Tout dépend de tes envies ! Juste envie de profiter de la plage et du soleil ou plutôt envie de bouger et découvrir différentes régions ? Si comme nous, l’idée est de se déplacer et de pouvoir découvrir la variété de paysages qu’offrent la République Dominicaine, il faut au moins partir une dizaine de jours et jusqu’à 3 semaines si tu souhaites « faire le tour » du pays. Sachant que d’un bout à l’autre de l’île (d’est en ouest), il y a environ 12 heures de route, l’essentiel est de prévoir un itinéraire réaliste et qui soit cohérent puisqu’il est impossible de faire le tour de la République Dominicaine comme on ferait le tour de l’Islande par exemple.

Los Haitises
Le parc national Los Haitises vu d’en-haut

Réserver ses billets d’avion pour la République Dominicaine

À chaque article qui résume nos voyages j’ai l’impression de me répéter, mais depuis des années maintenant nous fonctionnons comme cela, en réservant nos voyages via Skyscanner. Avec la situation actuelle, nous avions réservé nos billets deux semaines seulement avant le départ.

Pour ce voyage, nous sommes partis avec la compagnie Iberia avec un départ de Paris, une escale à Madrid et une arrivée à l’aéroport de Saint-Domingue, la capitale du pays. L’aéroport de Punta Cana est aussi très bien desservi à l’international, mais comme nous n’avions pas prévu d’y séjourner, nous avons préféré arriver directement dans la capitale. Il peut y avoir une différence de prix entre les deux villes donc à voir également en fonction de ton budget. Tout s’est bien passé pendant nos différents vols, mais je dois dire que nous n’avons pas été très satisfait des services d’Iberia : personnel pas très agréable et service à bord vraiment limite pour un vol long courrier. Avec le Covid, les compagnies ont dû revoir le déroulement de leurs services à bord et il se trouve que les plateaux repas sont désormais servis froid et les snacks et autres distributions de boissons revus au minimum afin de réduire les contacts entre les passages et le personnel. Pour le coup, je trouve que le covid a bon dos, les plateaux repas même froids, pourraient être plus qualitatifs, et les boissons en-dehors du service sont quasiment inexistantes, sur un vol de près de 10 heures, ca le fait moyen ! Enfin, au risque de passer pour une alcoolo, je précise également que les petites bouteilles de vin habituellement proposées au moment du repas font désormais partie du passé (en tout cas avec Ibéria).

Niveau budget, il faut compter en moyenne entre 600 et 1000€ par billet pour partir en République Dominicaine. De notre côté, nous en avons eu pour 660€ par personne. Le détail de notre budget pour ce voyage se trouve un peu plus bas dans cet article.

Louer une voiture en République Dominicaine

Pour la voiture, après avoir étudié les comparateurs, nous avons réservé chez Enterprise, c’est l’agence qui proposait les tarifs les plus intéressants. Niveau assurance, nous avons, comme pour chaque road trip, opté pour l’assurance de base (responsabilité civile), comprise dans le tarif, puisqu’en cas de problème nous sommes de toute façon couverts par notre carte bancaire American Express. Si ce n’est pas ton cas, tu peux toujours envisager de prendre une assurance supplémentaire lors de la location.

Nous avons réceptionné notre véhicule dès notre arrivée, directement à l’aéroport. Il s’agissait d’une petite économique que nous avons loué pour 228€ les 10 jours. On avait un peu hésité à prendre une catégorie de voiture supérieure, mais finalement tout s’est bien passé avec le véhicule réservé. Bien sûr, cela aurait été plus confort avec un petit SUV, surtout pour franchir les « murs » qui servent de dos d’âne parfois en République Dominicaine, mais on a ramené la voiture en un seul morceau (et nous aussi par la même occasion) alors c’est le principal !

Road trip République Dominicaine
Sunset à Bayahibe

Conduire en République Dominicaine

Ma première fois en République Dominicaine remonte déjà à une quinzaine d’années ! J’ai le souvenir qu’à l’époque les routes n’étaient pas toujours dans un super état avec pas mal de nids de poule et de chemins de terre. Alors on appréhendait un peu la conduite ici, sachant qu’on avait seulement loué une voiture économique. Et bien, je dois dire que nous avons été agréablement surpris par l’état des routes. La « pire » route que nous ayons eu, c’est celle qui nous permettait de rejoindre Samana à El Valle, la portion finale était assez abimée, avec pas mal de gros dos d’âne. Sinon, pour tout le reste du voyage la route était impeccable ! Je ne peux pas te garantir que c’est la même chose dans l’ouest du pays, mais pour les routes de la partie est, rien à redire !

Hormis l’état des routes, Alexeï n’a pas eu de problème particulier pour s’adapter à la conduite dominicaine. Rien à signaler, sauf pour quitter Saint-Domingue et rejoindre l’aéroport le dernier jour. C’était vraiment très anarchique : des voitures de tous les côtés, des scooters et des piétons au milieu… Conduire à Marseille à côté, c’est le paradis ! En fait, le problème ici, ce n’est pas tellement le danger puisque de toute façon nous avancions à peine quand nous n’étions pas complètement à l’arrêt. Le problème, c’est simplement que les gens débarquent de tous les côtés sans forcément faire attention aux autres véhicules. D’ailleurs, leurs voitures sont pour la plupart dans un état désastreux donc ils ne sont pas à une ou deux éraflures près. Toi, en revanche, dans ta petite voiture de loc’ tu n’as pas forcément envie de revenir avec des rayures par ci par là, donc forcément c’est le genre de situation pas très, très agréable.

Enfin, et ça vaut dans de nombreux autres pays, il est généralement déconseillé de rouler la nuit. Je te dis ça, mais à notre arrivée, nous n’avons pas eu d’autres choix que de rouler de nuit afin de rejoindre notre hôtel et nous sommes arrivés à bon port !

Alors vraiment, si tu hésites à louer une voiture en République Dominicaine parce que tu as peur que cela ne soit pas très safe, ne t’inquiète pas, il n’y a pas de soucis à se faire, on a conduit dans des endroits bien pires que ça ! 😉

Road trip République Dominicaine

Trouver un hébergement en République Dominicaine

As usual, on passe par le site Booking.com pour nos réservations d’hôtels. C’est là que nous trouvons les meilleurs prix et surtout cela nous permet de comparer différents types d’hébergements puisqu’au-delà des hôtels, Booking propose désormais de plus en plus de maison d’hôtes ou encore d’appartements voire de maisons à la location. On prend quand même toujours le temps de consulter le site web de l’établissement qui nous intéresse pour voir si l’offre est aussi intéressante. Lorsque c’est le cas, on préfère toujours passer par le site concerné plutôt que par Booking.

Concernant les hébergements en République Dominicaine, il est très facile de se loger pour pas cher ou avec un bon rapport qualité/prix. Déjà, il y a les hotels all inclusive qui, pour certains, sont vraiment intéressant puisque je rappelle qu’est compris dans le prix du séjour non seulement les nuitées, mais aussi les repas (du petit-déjeuner au dîner), et même certaines activités. C’était le cas pour nous au Viva Wyndham Dominicus Beach de Bayahibe qui, en plus d’offrir le luxe de séjourner dans un cadre de rêve, propose plusieurs restaurants de type buffet, accessibles quasiment 24h/24. Les boissons, avec ou sans alcool, étaient à volonté et parmi les activités incluses dans le prix, on pouvait notamment retrouver le paddle, le catamaran ou encore le kayak, sans parler des activités comme le fitness ou la danse organisées quotidiennement.

En dehors de ces établissements-là, il y a beaucoup d’hôtels plus traditionnels et abordables. Si on ne recherche pas le luxe à tout prix, on peut vraiment réduire les coûts de ce poste de dépense-là.

Notre itinéraire en République Dominicaine

Jour 1 | Bayahibe

Arrivés de nuit, la veille, nous avions décidé pour ce premier weekend en République Dominicaine de passer 2 jours au Viva Wyndham Dominicus Beach Resort. Il faut savoir que lorsque nous sommes arrivés dans le pays à la mi-janvier, un couvre-feu un peu plus strict que l’actuel nous empêchait de circuler le week-end à partir de 12h. Pas top pour commencer un voyage ! Par contre, les resorts ne sont pas soumis à ces restrictions et les services/restaurants de ces hôtels continuent de fonctionner normalement même pendant le couvre-feu. On a donc préféré commencer ce voyage à la cool et profiter pour prendre le temps au lieu de courir directement à droite à gauche comme on a souvent l’habitude de le faire.

Viva Wyndham Dominicus Beach

Jour 2 | Bayahibe

On profite à fond de la plage, des piscines (oui, il y en a plusieurs !), des activités proposées par l’hôtel et surtout on se fait bien plaisir en terme de cocktails et de repas ! On ne prend pas souvent l’occasion de séjourner dans ce type d’hôtel alors on en profite au maximum. Il faut dire qu’avec la situation actuelle, rien que le fait de se retrouver-là, sur un transat face à la mer des Caraïbes, c’est juste le pied ! On avait de gros doutes quant à la réalisation de ce voyage avec ce contexte très tendu donc le fait d’avoir réussi à voyager jusque-là rend le moment encore plus savoureux. On se sent très chanceux, vraiment !

Le samedi et le dimanche sont passés, on peut donc commencer à prévoir la suite du voyage et notamment réserver une excursion qu’il faut absolument faire quand on voyage en République Dominicaine : Saona !

Bayahibe

Jour 3 | l’île de Saona

Nous avons réservé cette excursion auprès de notre hôtel, mais en cherchant sur internet, nombreuses sont les agences qui proposent également d’emmener les touristes découvrir cette superbe île des Caraïbes. Véritable petit paradis sur terre, l’île de Saona fait partie du Parc National de Cotubanamá, appelé aussi Parque Nacional del Este. L’endroit est connu pour avoir servi de lieu de tournage à de nombreux films et spots publicitaires et tu comprends largement pourquoi une fois sur place ! Si tu rêves de plages de sable blanc, d’eau turquoise et de cocotiers, je pense que Saona a tout pour te plaire. Mention spéciale pour le petit village de coloré de Mano Juan, une visite à ne pas rater !

Réserver une excursion sur l’île de Saona

île de Saona
Excursion Saona

Jour 4 | Route vers Las Terrenas

Après une dernière nuit à Bayahibe, nous prenons la route en direction de la Péninsule de Samanà, au nord du pays. Un peu plus de 3 heures de route nous attendent ! On s’arrête en chemin pour visiter la Cueva de las Maravillas (Cave of wonders), un ensemble de grottes magnifiques que nous avons eu pour nous tout seuls ! Incroyable, mais vrai, avec le covid, la fréquentation du site a drastiquement diminué en semaine et nous étions seuls avec notre guide pour découvrir les lieux.

Il y en a pour une petite heure de balade pendant laquelle nous explorons les grottes en compagnie d’un guide qui nous explique l’histoire et les spécificités de l’endroit. Nous avons même eu l’occasion de rencontrer quelques uns des habitants des lieux: des mygales, des chauves-souris et même des crabes ! Les grottes abritent également de nombreux pétroglyphes dessinés par les Taïnos, le peuple qui occupait à l’origine la région des Caraïbes avant l’arrivée des colons européens.

Après cette agréable visite, nous reprenons la route vers Las Terrenas, probablement la ville la plus réputée de la péninsule de Samanà et qui accueille notamment de nombreux expatriés européens. Las Terrenas est donc très touristique et pas forcément ce qu’il y a de plus authentique, mais l’ambiance est sympa et c’est le point de départ idéal pour de nombreuses excursions sur la péninsule.

Pendant notre séjour à Las Terrenas, nous avons eu la chance de passer deux nuits dans un hôtel sublime : le Mahona Boutique Hotel. On en a fait pas mal des hôtels à l’étranger dans notre vie et je peux te dire que celui-ci restera dans notre top 10 ! C’est un véritable havre de paix où tout est pensé et tourné vers le confort, le calme et la sérénité. Si je pouvais y vivre à l’année, je signe direct ! En revanche, il n’y a que 10 chambres donc mieux vaut réserver à l’avance.

Las Terrenas

Jour 5 | Las Terrenas — Parc National Los Haitises

Pour ce cinquième jour en République Dominicaine, nous sommes partis avec l’agence Flora Tours à la découverte du célèbre Parc National Los Haitises. Cette baie magnifique, composée d’îlots verdoyants, de grottes et de mangroves, se visite uniquement en bateau depuis le village de pêcheurs de Sanchez. Cet incroyable sanctuaire de biodiversité fait partie des incontournables de la péninsule et prouve que la République Dominicaine ne se résume pas qu’à ses jolies plages.

Il faut savoir que Los Haitises fait partie des plus belles baies au monde, certains la surnomme même la baie d’Halong des Caraïbes.

Los Haitises

Jour 6 | Samanà — Observation des baleines

Ce matin-là, nous quittons Las Terrenas pour Santa Bárbara de Samaná, là où parte la majorité des excursions d’observation de baleines. Comme pour l’excursion à Saona ou à Los Haitises, les agences sont nombreuses à proposer des sorties en mer pour aller voir les baleines. Après recherches, nous nous sommes tournés vers Whale Samaná dont la renommée n’est plus à faire, notamment grâce à l’expertise de la naturaliste Kim Beddall qui étudie les baleines depuis 1983. C’était notre « guide » à bord lors de cette fabuleuse matinée et je peux te dire qu’on en a appris un rayon sur les baleines ! Parce qu’au-delà d’avoir eu la chance de pouvoir observer plusieurs baleines à bosse, l’intérêt c’est aussi d’en apprendre davantage au sujet de ce majestueux mammifère et de mieux comprendre son comportement et son fonctionnement.

Si tu voyages en République Dominicaine entre janvier et mars, on ne peut que te conseiller de prendre part à l’une de ces excursions. C’était vraiment pour nous l’un des moments forts de ce voyage et définitivement un souvenir que l’on chérira toute notre vie !

Après cette sortie en mer, nous avons repris la route en direction d’El Valle, au nord de la péninsule de Samaná. Une vingtaine de minutes de route seulement séparent la ville de Samaná d’El Valle et pourtant nous découvrons là-bas la région la plus sauvage que nous ayons visité au cours de ce voyage. C’est ici, à deux pas de l’Océan Atlantique, que se trouve l’écolodge El Valle où nous allons séjourner pendant 2 jours et 2 nuits.

Ecolodge El Valle
Playa El Valle

Jour 7 | El Valle

Après avoir un peu enchaîné les excursions en début de semaine, on repart sur un rythme plus tranquille. Le cadre même des lieux nous l’impose ! L’écolodge El Valle constitue l’endroit idéal pour les amateurs de slow travel et de slow life. C’est au cœur d’une forêt tropicale et à deux pas de la plage d’El Valle, que se trouvent les bungalows de cet écolodge tenus par un couple d’Argentins. Fait en bois et recouvert d’un toit fabriqué à partir de feuilles de cocotier, notre nid douillet se fond parfaitement dans le décor. Robinson Crusoé n’a qu’à bien se tenir !

Le cadre est idyllique, calme et relaxant, inutile de te dire qu’à ce moment-là, le covid nous paraît très, mais alors très, très loin ! On ralentit le rythme et on profite au maximum de la nature environnante. D’autant plus que la plus belle plage que nous ayons pu voir en République Dominique se trouve à 5 minutes à pied de notre bungalow.

Pour le petit point géographique, je précise que la péninsule de Samaná est bordée par l’Océan Atlantique, contrairement au sud du pays où l’on retrouve la mer des Caraïbes. L’eau n’est donc pas aussi claire que lorsque nous étions à Bayahibe, mais la plage en elle-même, entourée de collines verdoyantes, est tout simplement magnifique ! Après en avoir bien profité toute la matinée, nous occupons notre après-midi avec une petite randonnée jusqu’à la cascade Cataño. C’est Léo, un guide local recommandé par le lodge, qui nous y accompagne.

À l’origine, nous voulions aller découvrir la célèbre cascade El Limón, puis finalement nous avons changé d’avis pour plusieurs raisons. En fait, le site est hyper touristique. Beaucoup d’agences proposent des excursions pour aller la voir, mais on trouvait ça dommage de devoir réserver cela comme une excursion alors qu’il s’agit d’une randonnée assez courte qui peut très bien se faire par soi-même. Le problème c’est qu’à moins d’y aller très tôt le matin, en y allant seuls, c’est le risque de se faire alpaguer tous les mètres par des locaux s’improvisant guides en échange de quelques pesos. Je comprends bien leur démarche, dans un pays qui dépend en grande partie du tourisme et encore plus dans un contexte de crise mondiale, mais on n’avait franchement pas envie d’avoir à négocier ou dire non tout au long de la balade jusqu’à la cascade (regarde les avis TripAdvisor, certaines personnes n’en gardent vraiment pas un bon souvenir). On a d’ailleurs pu constater cette insistance sur la route puisque l’itinéraire qui relie Las Terrenas à Samaná, passe près de la cascade El Limón. Alors même que nous roulions et n’avions pas prévu d’y aller, des scooters se dépêchaient d’arriver à notre niveau pour nous proposer de nous servir de guide pour la cascade… Donc franchement, même si elle a l’air sublime, nous n’avons pas été mécontents d’opter pour une autre cascade, peut-être pas aussi impressionnante, mais en tout cas peu connue et du coup très calme. Nous n’avons croisé aucun autre touriste et on a pu s’y baigner en toute tranquillité. C’est, je trouve, bien plus sympa.

cascade République dominicaine

Jour 8 | El Valle – Las Galeras

Après une deuxième nuit (pluvieuse) à El Valle, on se réveille tranquillement et on profite jusqu’au bout de la quiétude de notre écolodge. Nous prenons notre dernier petit-déjeuner (excellent, tout comme les dîners d’ailleurs) et on en profite pour faire une dernière petite balade au sein de l’établissement. Il y a tellement de végétation que je dégaine l’appareil photo toutes les 5 minutes pour immortaliser les jolies plantes et fleurs que l’on découvre sur notre chemin.

Même si la météo n’est plus vraiment à notre avantage, on décide de continuer notre route jusqu’à la pointe de la péninsule de Samaná, direction Las Galeras. Après Las Terrenas, on découvre que ce village aussi abrite une petite communauté de français venus vivre leur rêve dominicain comme en témoigne la boulangerie marseillaise ou encore le restaurant La Bodeguita qui, comme son nom ne l’indique pas, est tenu par un français.

La plupart des points d’interêt du côté de Las Galeras sont d’ordre balnéaire. En effet, cette partie-là du pays abrite quelques unes des plages réputées pour être les plus belles de République Dominicaine. On décide quand même d’aller en découvrir une ou deux, même si la météo ne se prête pas vraiment à la baignade ni au farniente.

On part donc se balader du côté de Playa Rincón qui, selon un classement du Condé Nast Traveler, est une des plus belles plages au monde. Je dois t’avouer qu’avec la grisaille, ça ne nous saute pas forcément aux yeux, mais on va mettre ça sur le compte du mauvais temps ! On s’octroie ensuite une petite pause noix de coco à la Playita, puis on finit par la plage de Las Galeras.

Las Galeras - République Dominicaine

Deux autres plages valent apparement le détour de ce côté-là de la péninsule, il s’agit de Playa Madama et Playa Fronton. Elles ne sont accessibles qu’à pied après environ 30 minutes de marche pour la première et 1h pour la seconde ou bien en bateau. Si elles semblent être magnifiques, elles n’ont en revanche pas l’air très sûr puisque quelques touristes se sont littéralement fait dépouillés en y allant. Il est donc plutôt déconseillé de s’y rendre seul ou alors on évite de prendre téléphone et appareil photo avec soi.

Pour terminer la journée, nous nous sommes baladés non loin de notre hôtel où nous avons croisé quelques chevaux au bord de mer. Et si le soleil n’avait pas daigné montrer le bout de son nez de la journée, il a, par surprise, fait une belle apparition entre les nuages lors de son coucher, nous offrant par la même occasion un spectacle sublime !

Las Galeras - République Dominicaine

Jour 9 | Las Galeras – Saint Domingue

Le voyage touche bientôt à sa fin. On quitte la péninsule de Samaná pour se diriger vers Saint Domingue où nous passerons nos derniers instants en République Dominicaine. C’est parti pour 3h30 de route ! Il pleut encore un peu du côté de Las Galeras, mais plus on se dirige vers le sud, plus le soleil revient.

Une fois arrivés dans la capitale, on s’empresse de découvrir notre hôtel : le Renaissance Jaragua du groupe Marriott. On finit le voyage sur une super note avec cet hôtel très, très confort. De manière générale, nous n’avons pas croisé énormément de touristes pendant ce voyage, mais à Saint Domingue, c’est vraiment encore plus frappant. L’hôtel, qui est assez grand, est quasiment vide ! C’est assez triste à voir, mais ça nous a permis d’être vraiment tranquille.

On passe le reste de la journée à profiter des installations de l’hôtel : salle de sport, piscine, bar/restaurant et on terminera la journée dans notre chambre devant Inglorious Basterds et un bon repas commandé sur Uber Eats ! Parfois, ça fait du bien de se poser et de profiter du confort d’une bonne chambre d’hôtel, d’autant plus que le voyage retour qui nous attend va être long !

L'hôtel Renaissance de Saint Domingue en République Dominicaine

Jour 10 | Saint Domingue

Dernier réveil en République Dominicaine ! Notre vol retour n’est prévu que tard le soir, ce qui nous laisse toute la journée pour découvrir la capitale. On part à pied depuis notre hôtel qui se trouve sur le Malecón, la jolie promenade du front de mer, pour rejoindre le centre historique de Saint Domingue, classé au patrimoine historique de l’UNESCO. La Zone Coloniale est très jolie, il y a quelques incontournables à ne pas rater comme la Plaza de España, l’Alcazar de Colón, le Parque Colón, la Calle El Conde ou encore le Palais présidentiel. D’ailleurs, si tu souhaites découvrir la ville, mais que tu as peu de temps sur place, cela t’intéressera peut-être de savoir que Civitatis propose des visites guidées d’une heure de la capitale. L’avantage ? C’est complètement gratuit !

Réserver une visite guidée gratuite de Saint-Domingue

Cependant, en toute franchise, nous n’avons pas accroché plus que ça avec la ville. Je pense que c’est peut-être parce qu’il y régnait une ambiance un peu bizarre liée à la pandémie. C’est vrai que voir un centre historique, probablement très vivant et touristique en temps normal, quasiment vide, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de mieux quand on visite une ville. Et puis, c’est vrai que quand la fin des vacances approche, c’est toujours dur de ne pas penser au retour et de profiter autant qu’on le voudrait. Très clairement, si c’était à refaire, j’aurais préféré passer une journée de plus sur la péninsule de Samanà et revenir au dernier moment à Saint Domingue pour reprendre l’avion. Malheureusement, ce sont des choses qu’on ne peut pas prévoir ! Cela ne nous empêche pas pour autant d’avoir passer du bon temps et d’avoir pu nous faire notre propre idée de la capitale.

On aura également bien profité de notre hôtel qui est très bien placé dans Saint Domingue et qui offre de chouettes installations pour ceux qui aiment faire du sport pendant leurs vacances ou tout simplement profiter de moments de détente autour de la piscine.

Réserver une chambre à l’hôtel Renaissance de Saint-Domingue

Malecón - République Dominicaine
Saint-Domingue en République Dominicaine

Notre budget pour un road trip de 10 jours en République Dominicaine

Voici le détail de notre budget pour 10 jours en République Dominicaine. Un peu plus haut, je t’expliquais qu’il était tout à fait possible de trouver des hébergements à bas coûts, mais de notre côté on a eu envie de se faire plaisir avec de beaux hôtels pendant ce voyage. Si tu préfères faire l’impasse sur ce type d’hébergement, sache qu’il est tout à fait possible de réduire ce poste de dépense-là.

Remarque également que le budget alloué au transport sur place n’est pas très important. Comparativement à d’autres road trips, on a finalement bien moins roulé et surtout le plein d’essence ne coûte vraiment pas cher :
→ ≈ 0,90€/L vs. 1,50€/L en France

Budget République Dominicaine
soit 1680€ par personne au total

C’est tout ce que nous avions à te dire sur ce super voyage en République Dominicaine. On espère que cet article pourra t’aider dans la préparation de ton séjour si tu prévois toi aussi de t’y rendre ou bien qu’il t’aura permis de découvrir que non, la République dominicaine ce n’est pas que Punta Cana et qu’il y a plein de belles choses à y faire et des paysages variés à y découvrir. Si tu as des questions, n’hésite pas à nous les poser en commentaire ou à l’adresse suivante : hello@ouramericandream.fr 😉

Road trip en République Dominicaine
Road trip République Dominicaine
Playa El Valle - République Dominicaine

Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.