VOUS LISEZ : France | 6 jours en Auvergne entre volcans, lacs & cascades
Partager

Auvergne-Rhône-Alpes, France

France | 6 jours en Auvergne entre volcans, lacs & cascades

Pour nos vacances de (presque) été, prévues début juin, nous avons décidé en dernière minute de mettre le cap sur l’Auvergne avec plus particulièrement la Chaîne des Puys et le parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Ça faisait déjà un moment que cette région française me donnait envie avec ces volcans et ces grands espaces verts. Il est vrai que nous avons de plus en plus tendance à privilégier les destinations tournées « nature » où les randonnées sont nombreuses et où les paysages nous en mettent plein la vue. Et puis si, accessoirement, il se trouve que la destination en question est un peu moins fréquentée et offre un cadre de vacances plus calme et paisible que chez nous (TMTC si tu vis en région PACA) alors on signe tout de suite ! L’Auvergne répondant à tous ces critères, nous n’avons pas hésité longtemps avant de commencer à faire nos valises.

Nous sommes donc partis une petite semaine depuis Aix-en-Provence à la découverte de ce territoire magnifique entre volcans, lacs et cascades. Une destination pour les amoureux de la nature, idéale pour se ressourcer et se mettre au vert !

Méandre de Queuille
Le Méandre de Queuille
Puy de la Tâche | Road trip en Auvergne
Vue sur le lac de Guéry depuis le Puy de la Tâche

Les différentes étapes de ce road trip
Jour 1 — Le Puy-en-Velay
Jour 2 — Puy Pariou, Méandre de Queuille, Puy de Dôme, Cascade de, Clermont-Ferrand
Jour 3 — Volcan de Lemptégy, Grotte de la Pierre de Volvic, Héritage Volcanic
Jour 4 — Roches Tuilière & Sanadoire, Lac de Servières, Lac de Guéry, Cascades du Queureuilh et du Rossignolet
Jour 5 — Vallée de Chaudefour, Puy de Sancy, Puy de la Tâche
Jour 6 — La Grande Cascade

Jour 1 en Auvergne — Le Puy-en-Velay

Sur la route pour nous rendre en Auvergne, nous avons fait une petite halte au Puy-en-Velay en Haute-Loire. Célèbre pour sa dentelle et ses lentilles vertes, la ville du Puy-en-Velay est aussi connue pour être le point de départ de l’un des 4 chemins de Compostelle en France : la Via Podiensis.

De notre côté, c’est avant tout pour son architecture atypique que l’on avait envie de découvrir la ville. Deux pitons volcaniques, surplombés de monuments religieux, dominent le paysage et donnent au Puy-en-Velay ce caractère si spécial et unique. Nous n’avions jamais vu une ville pareille auparavant.

En terme de patrimoine, on peut dire que la ville met la barre très haut puisque sa célèbre cathédrale de Notre-Dame du Puy-en-Velay, plusieurs fois citées parmi les monuments préférés des français, est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Puy en Velay

Cette cathédrale fait partie des incontournables de la ville au même titre que la statue Notre-Dame de France, perchée au sommet du rocher Corneille, un cône basaltique de 132 mètres de haut. Nous avons eu l’occasion d’y grimper pour profiter du superbe panorama que le site offre sur la vieille ville et ses alentours.

Enfin, si tu es de passage au Puy-en-Velay, ne rate pas l’Église Saint-Michel située dans la petite ville limitrophe d’Aiguilhe. Classée monument historique, cette église, dont la construction remonte au Xᵉ siècle, se trouve elle aussi au sommet d’une immense roche volcanique. Pour y accéder, il faudra venir à bout des 268 marches de son escalier.

Nous avons repris la route en milieu d’après-midi jusqu’à Clermont-Ferrand, la grande ville la plus proche de la Chaîne des Puys. L’idée était de passer une petite nuit en ville puisque nous avions prévu de nous lever très tôt le lendemain matin pour découvrir le Puy Pariou au lever du soleil.

Où dormir à Clermont-Ferrand ?

Pas prêts à dépenser des milles et des cents pour une si courte nuit, nous avons réservé à la va vite une chambre sur Booking.com dans un hôtel B&B. C’est une chaîne que l’on connaît déjà, mais on ne s’attendait pas à avoir une aussi bonne surprise ! En arrivant sur place, on se rend compte que l’hôtel n’a clairement pas été fait sur le même modèle que les autres B&B. À l’entrée, l’accent est mis sur une déco des plus vintages en accord avec le restaurant Anatole qui partage ses locaux avec l’hôtel.
De même, la déco et l’équipement des chambres sont également un cran au-dessus. En échangeant avec le personnel, on apprend que l’hôtel a ouvert au début du mois (soit moins d’une semaine au moment de notre séjour) et que l’idée ici est de donner une image plus qualitative à la chaîne, avec un standing un peu plus élevé.
Notre chance dans tout ça, c’est que nous sommes arrivés pile au bon moment pour profiter de ce tout nouvel hôtel à des prix qui sont, pour le moment (je ne sais pas si ça va durer très longtemps), les mêmes que dans les autres B&B de France.

Puy de Dôme
Vue sur le Puy de Dôme depuis le B&B

On a tellement aimé qu’on a fini par y passer deux nuits de plus. Il faut dire que nous ne trouvions pas vraiment d’hébergement qui correspondait à notre itinéraire et on a finalement trouvé que cet hôtel, d’un très bon rapport qualité/prix (- de 50 € la nuit), était plutôt bien placé pour rayonner dans la Chaîne des Puys pour nos premiers jours en Auvergne. Attention cependant, cet hôtel ne se situe pas dans le centre même de Clermont-Ferrand, donc si tu viens ici surtout pour visiter la ville, l’emplacement de cet hôtel n’est pas forcément idéal.

Réserver une nuit au B&B Clermont-Ferrand Centre

Jour 2 en Auvergne — Puy Pariou, Méandre de Queuille, Puy de Dôme, Cascade des Saliens, Clermont-Ferrand

Le Puy Pariou | 6,5 km – 1h45/2h – 290m D+

— 5h du mat’ : premier réveil en Auvergne ! On a mis le réveil tôt pour pouvoir faire l’ascension du Puy Pariou à la fraîche, en évitant le monde (même si franchement je doute qu’il y ait foule même en pleine journée), mais pour aussi profiter des lieux avec une belle lumière. Le Puy Pariou, peut-être que ce nom ne te dit rien pourtant je suis quasiment sûre que tu as déjà vu sa photo quelque part. Ce magnifique volcan n’est autre que l’emblème de la célèbre marque Volvic !

Puy Pariou | Que faire en Auvergne ?
Puy de Dôme

Pour découvrir cet incroyable cratère donnant sur le Puy de Dôme, nous avons commencé notre randonnée depuis le parking des Goules. Le sentier commence de l’autre côté de la route et traverse la forêt pendant quelques minutes avant d’arriver dans une zone plus dégagée, c’est à ce moment-là que le cardio va commencer à grimper. Cette randonnée n’est pas si longue, ni compliquée, mais sur la deuxième partie le dénivelé se fait quand même bien sentir (il serait apparement plus simple de monter par le nord, mais je ne l’ai su qu’après). Une fois l’escalier de la mort franchi, je peux te dire que mes petits cuissots étaient gonflés à bloc !
Mais quelle récompense une fois en haut ! Nous avons le Puy Pariou rien que pour nous et profitons de la jolie lumière dorée qui vient éclairer ce paysage volcanique. C’est sublime !

La vue sur le Puy-de-Dôme est tout simplement imprenable même si son sommet, ce matin-là, avait décidé de jouer à cache-cache avec un nuage. Vraiment un endroit magnifique qui fait partie des coups de cœur de ce séjour en Auvergne.

Malheureusement, nous sommes passés à côté des Grottes du Clierzou, mais si tu viens découvrir le Puy Pariou, ne fais pas la même erreur que nous et va voir ce site qui semble magnifique.

Randonnée Puy Pariou
Puy de Dôme | Que faire en Auvergne ?
Puy Pariou | Incontournable Auvergne

Le Méandre de Queuille

L’avantage en Auvergne, c’est qu’il n’est pas toujours nécessaire de partir sur de grandes et longues randonnées pour découvrir des points de vue à couper le souffle. C’est le cas avec le superbe Méandre de Queuille que l’on peut observer depuis un belvédère, accessible en empruntant quelques marches seulement.

Impossible d’admirer ce paysage sans avoir une petite pensée pour un magnifique site de l’Ouest Américain : Horseshoe Bend. Une version bien plus verdoyante évidemment, mais qui vaut vraiment le détour ! Lorsque nous sommes arrivés sur place, la brume recouvrait presque entièrement cette jolie boucle formée par la rivière Sioule, puis, peu à peu, elle s’est dissipée pour révéler la beauté du site.

Méandre de Queuille
Méandre de Queuille en Auvergne

Le Puy-de-Dôme

Véritable emblème du département auquel il a donné son nom, la silhouette du Puy-de-Dôme est visible à des kilomètres à la ronde. Ce géant, vieux de plus de 10 000 ans, se trouve à 1465 mètres d’altitude et fait évidemment partie des incontournables à découvrir en Auvergne.

Pour autant, je dois dire que c’est probablement l’endroit qui nous a le moins emballé pendant ce séjour auvergnat. Bien sûr, il y a une belle vue à 360° sur la Chaîne des Puys, mais je trouve beaucoup mieux de voir le Puy-de-Dôme plutôt que d’être dessus. C’est comme observer New York depuis l’Empire State Building, la vue est chouette, mais je préfère cent fois la vue depuis Top of the Rock qui permet justement d’avoir en visu l’Empire State. Bref, je m’égare, mais tu as compris l’idée.

Pour grimper au sommet du Puy-de-Dôme, tu as deux options :
– à pied en empruntant le chemin des Muletiers ou le chemin de Chèvres
– avec le train à crémaillère qui t’emmène au sommet en 15 minutes

Puy de Dôme
Puy de Dôme
Puy de Dôme

La Cascade des Saliens

Avant de retourner en ville, on a voulu faire une petite halte fraîcheur à la cascade des Saliens près de Nébouzat, à environ 30 minutes de Clermont-Ferrand. Cette jolie cascade est composée de 3 chutes d’eau distinctes, mais nous n’avons vu que la dernière, la plus imposante.

On y accède rapidement (on a laissé la voiture ici), mais il faut à plusieurs reprises traverser la rivière pour rejoindre la cascade. Je te conseille alors de prévoir des chaussures avec lesquelles tu pourras aller dans l’eau sans problème. Nous, on a joué aux équilibristes sur les rondins de bois et les gros cailloux pour ne pas être trempés, mais franchement je n’étais pas très sereine, c’est le meilleur moyen pour glisser et bien se casser la gueule !

Vu le peu de profondeur et la couleur de l’eau, ce n’est pas forcément l’endroit idéal pour se baigner, mais par contre c’est un super spot pour un petit pique-nique estival 😉

Cascade des Saliens | Auvergne
La Cascade des Saliens

Clermont-Ferrand

Enfin, nous avons fini la journée dans le centre-ville de Clermont-Ferrand. Je dois avouer que ce n’est pas forcément une ville qui nous attirait, d’autant plus que nous n’avions jamais vraiment eu de bons retours à son sujet, mais nous avions tout de même envie de découvrir de plus près la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption.

Impossible de rater cette imposante cathédrale sombre dans le paysage clermontois.
De style gothique, l’édifice, dont les premiers travaux débutèrent au XIIIᵉ siècle, doit sa couleur à la Pierre de Volvic, une pierre volcanique utilisée pour sa construction. Unique en son genre, je l’ai trouvée aussi belle de l’extérieur que de l’intérieur. Ça vaut vraiment le coup d’aller y jeter un œil !

Puisque nous étions sur place, nous en avons profité pour arpenter la rue des Gras jusqu’à la place de Jaude et je dois dire que j’ai trouvé la balade plutôt agréable. On ne prétend pas connaître Clermont après ces quelques instants passés en ville, mais je reconnais que c’est beaucoup plus sympa que ce qu’on imaginait 🙂

Clermont-Ferrand
Vue sur Clermont-Ferrand depuis le belvédère de la Pierre Carrée

Jour 3 en Auvergne — Volcan de Lemptégy, Grotte de la Pierre de Volvic, Héritage Volcanic

Le Volcan de Lemptégy

Pour cette nouvelle journée en Auvergne, nous avons calmé un peu le rythme, le réveil à 5h de la veille ayant laissé des traces…
Direction le Volcan de Lemptégy ce matin-là, pour une visite guidée de 2h30 au cœur de ce dernier, vieux de 30 000 ans ! La visite commence par un parcours immersif permettant de connaître les origines du volcan et son histoire. C’est là que nous apprenons que le Volcan de Lemptégy a été exploité par l’homme (ce qui explique son apparence actuelle) dès la fin de la Seconde Guerre mondiale et ce jusqu’en 2006. Le but ici était d’extraire du pouzzolane, une roche composée de scories volcaniques et qui possède de nombreuses propriétés. On l’utilise notamment pour la construction de certaines routes, la fabrication de ciment ou encore en aquariophilie où elle sert de filtre.

Nous avons ensuite embarqué à bord d’un petit train pour la visite guidée (il est aussi possible de la suivre à pied) où nous avons exploré l’ancien cratère et découvert ses coulées de lave. Une visite vraiment sympa pour mieux connaître les volcans et l’histoire de celui-ci en particulier.

Volcan de Lemptégy

Avant de quitter les lieux, deux attractions permettent de terminer cette visite au cœur des volcans de façon originale et immersive. La première, « le Volcan’Express » se déroule dans un train en mouvement et nous permet de découvrir ce qu’il pourrait se passer si la faille de Limagne venait à se réouvrir. Quant à la deuxième attraction, « Aux Origines », il s’agit d’un film en 4D nous permettant de revivre les différentes éruptions du volcan au fil des siècles.

C’est vraiment le genre de visite idéale en famille, tout est vraiment adapté pour le jeune public qui pourra apprendre énormément de choses sur le volcanisme de façon ludique.

Le Volcan de Lemptégy
Adresse : 31, route des Puys, Les Maisons Rouges – 63230 ST OURS
Site web
Tarifs
Horaires

La Grotte de la Pierre de Volvic

Après une petite halte pour le déjeuner, nous avons débuté l’après-midi avec la découverte de la Grotte de la Pierre de Volvic. Ici, on plonge au cœur de la coulée de lave du volcan de la Nugère pour explorer une galerie exploitée pour sa pierre de Volvic à partir du XIIIᵉ siècle. Le parcours se déroule sous forme de Scénovision pour connaître l’histoire des carriers qui participèrent notamment à la découverte de l’eau de Volvic au début du XXᵉ siècle.

Ce saut dans le passé était très intéressant, mais je dois avouer qu’on ne s’attendait pas à voir une grotte avec autant d’installations. C’est très aménagé (et ça se comprend vu la direction prise pour le type de visite choisi) et il ne faut donc pas s’attendre à découvrir une grotte vide et un peu « sauvage ».

Grotte de la Pierre de Volvic
Grotte de la Pierre de Volvic
Le Volvic Organic Resort, un établissement hôtelier situé juste à côté de la grotte

La Grotte de la Pierre de Volvic
Adresse : 2 route du pont Jany, 63530 VOLVIC
Site Web
Tarifs : adulte – 7,80€ l enfant – 6,30€ l Gratuit pour les – de 5 ans
(possibilité de coupler sa visite avec celle du Volcan de Lemptégy pour profiter d’un tarif réduit)
Horaires

Héritage Volcanic

Nous avons terminé la journée au domaine Héritage Volcanic pour une petite dégustation de vins d’Auvergne. D’ailleurs, as-tu déjà entendu parler des vins auvergnats ? Si la réponse est non, c’est assez compréhensible puisque le vin local souffre depuis longtemps d’une mauvaise réputation, mais cela tend à changer petit à petit.

La particularité de ce domaine, c’est que les vignes sont cultivées dans un sol volcanique donnant ainsi aux vins des qualités gustatives et olfactives inédites. Ce terroir unique en France produit des vins qui se caractérisent par leur fraîcheur avec des notes généralement fruitées et épicées.

Nous avions déjà eu l’occasion de goûter le vin volcanique de l’Etna en Sicile et, sans être de grands connaisseurs, nous n’avions pas trop aimé. Là, pour le coup, c’était vraiment une belle découverte. On a même eu un coup de cœur pour l’un de leurs rosés « Effet de Fun », alors que nous ne sommes habituellement pas de grands amateurs de rosé. Oui, je sais, un comble quand on habite la Provence !

En tout cas, c’était très plaisant d’avoir pu déguster quelques-uns des vins volcaniques de ce domaine et surtout d’avoir été accueilli par Étienne qui nous a appris tout un tas de choses au cours de cette visite.

N’hésite pas à aller y faire un tour pour une petite dégustation, une visite guidée, des cours d’œnologie ou encore des balades en trottinette électrique dans le vignoble.

Héritage Volcanic
Adresse : Chemin des Cleaux, Pompignat – 63119 CHÂTEAUGAY
Ouverture : du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 15h à 18h.
Instagram

Jour 4 en Auvergne — Roches Tuilière & Sanadoire, Lac de Servières, Lac de Guéry, Cascades du Queureuilh et du Rossignolet

Encore une belle journée se profile en Auvergne. Ce matin-là, nous avons quitté Clermont-Ferrand pour rejoindre le Mont-Dore, une station de ski historique appartenant au Massif du Sancy. Il y a vraiment plein de choses à faire dans les alentours, c’est pourquoi nous y sommes restés jusqu’à la fin de notre séjour en Auvergne.

Nous cherchions initialement un hébergement dans la commune même de Mont-Dore, mais nous avons finalement opté pour le Sancy Resort, à moins de 20 minutes de là. On a tout de suite aimé la situation de l’hôtel en pleine nature et à deux pas de la Vallée de Chaudefour. Nous n’étions là que pour deux nuits, mais pour des séjours plus longs, sache qu’il s’agit d’appartements tout équipé et qu’il est donc possible d’y faire à manger. Le Sancy Resort abrite également un espace détente où l’on peut se faire masser. Massage que j’ai d’ailleurs eu l’occasion de tester puisqu’Alexeï me l’a offert pour mon anniversaire 🙂

➝ Réserver une nuit au Sancy Resort

Sancy Resort
Sancy Resort
Sancy Resort - Où dormir en Auvergne ?

Avant d’arriver au Mont-Dore, nous avons fait quelques arrêts sur la route dont on te parle ci-dessous :

Le lac de Servières

À une quarantaine de minutes de Clermont-Ferrand, nous nous sommes baladés autour du lac de Servières. Un joli lac volcanique situé à plus de 1200 mètres d’altitude. L’endroit parfait pour pique-niquer et marcher un peu !

On a profité de ce cadre bucolique pour se poser dans la belle prairie faisant face au lac et faire un peu voler le drone. Si depuis la terre ferme l’endroit est déjà magnifique, depuis le ciel c’est encore autre chose comme en témoignent ces photos.

Lac de Servières en Auvergne
Lac de Servières | Que faire en Auvergne ?
Lac de Servières | Que faire en Auvergne ?

Les roches Tuilière & Sanadoire

Un petit stop imprévu, mais face à la beauté du paysage on peut difficilement résister à l’envie de s’arrêter. On a remarqué ces deux imposantes roches depuis la route, mais on n’avait pas la possibilité de s’arrêter.
Heureusement, il y a un belvédère bien pratique qui permet de profiter d’une vue imprenable sur ces colosses, vestiges de deux anciens volcans.

La roche Tuilière (à gauche), avec ses orgues basaltiques, comme on a notamment pu en voir en Islande, culmine à 1288 mètres de haut tandis que la Roche Sanadoire s’élève, elle, à 1286 mètres. Toutes deux sont entourées d’une végétation incroyable qui sublime le panorama. Un arrêt à ne rater sous aucun prétexte !

Roches Tuilière et Sanadoire
Roches Tuilière et Sanadoire
Roche Sanadoire

Le lac de Guéry

À moins d’un kilomètre des roches Tuilière et Sanadoire, se trouve le joli lac de Guéry.
D’origine volcanique, ce lac, qui s’élève à 1244 mètres, est le lac le plus haut d’Auvergne. Le cadre est très agréable avec de belles balades à y faire en sous-bois. Pour ceux qui voudraient y passer une nuit ou tout simplement manger en terrasse face au lac, on y trouve également une petite auberge.

Lac de Guéry | Que voir en Auvergne ?
Lac de Guéry, Auvergne
Lac de Guéry, Auvergne

Où manger avant d’arriver au Mont-Dore ?

Nous avons eu l’occasion de nous rendre à deux reprises au restaurant le Buron du Col que l’on vous conseille vivement. C’était pour nous l’occasion de tester la truffade, une spécialité auvergnate à base de pommes de terre et de Cantal généralement servie avec une salade et du jambon. Ce n’est pas forcément le plat idéal à déguster en été, mais c’était l’occasion de goûter d’autant plus qu’elle est vraiment réputée pour être excellente à cet endroit.

Le cadre du restaurant est juste magnifique, au pied du Puy de la Tâche (dont nous feront l’ascension plus tard) et la déco à l’intérieur est également très moderne et soignée. On a beaucoup aimé !

Les cascades du Queureuilh et du Rossignolet

Nous arrivons dans l’après-midi dans la commune de Mont-Dore avec l’objectif d’aller découvrir les cascades de Queureuilh et du Rossignolet. Au détour d’une agréable marche de moins d’une heure entre les hêtres, nous découvrons deux cascades pour le prix d’une. La première s’écoule sur des orgues basaltiques, quant à la deuxième, semblable à un voile de mariée, elle se jette dans un dépôt de cendres volcaniques. Une très belle balade à faire absolument !

Le départ se fait depuis le cimetière paysager.

Cascade du Queureuilh et du Rossignolet

Jour 5 en Auvergne — Vallée de Chaudefour, Puy de Sancy, Puy de la Tâche

La Réserve Naturelle de la Vallée de Chaudefour

La vallée de Chaudefour n’était initialement pas prévue dans notre programme, mais lorsqu’on a découvert par hasard sa proximité avec notre hôtel, on a décidé de lui consacrer toute la matinée. Qu’est-ce que nous avons bien fait !

Chaudefour, c’est un vrai petit paradis pour les amoureux de la nature et de la randonnée, un site exceptionnel qui démontre une fois de plus le caractère volcanique de la région (avec notamment ses dykes et ses aiguilles de lave) et abrite également une faune et une flore très riches.

Sans partir sur de longues randonnées, il faut impérativement s’enfoncer un peu dans la vallée pour découvrir son magnifique cirque glaciaire avec ses trois dykes dominant le paysage : la Crête du Coq, la Dent de la Rancune (un site d’escalade très apprécié des grimpeurs expérimentés) et l’Aiguille au Moine. La réserve naturelle de Chaudefour est un endroit vraiment unique aussi bien en terme de paysages que de géologie !

De notre côté, nous avons fait une randonnée de près de 8 kilomètres pour découvrir les points suivants :

  • La cascade de la Pérouse
  • La source Saint-Anne | Il s’agit d’une source naturellement gazeuse ! Remarque la couleur rougeâtre de la fontaine. Elle est due à la présence de fer contenu dans l’eau. Une petite soif ? Sache qu’il est possible de boire cette eau pétillante, mais avec modération pour éviter les problèmes d’estomac.
  • Le cirque glaciaire
  • La cascade de la biche | C’est la cascade incontournable de la vallée de Chaudefour. Ça grimpe pas mal avant de la découvrir, mais ça vaut vraiment le coup ! Si son débit n’est pas exceptionnel, en tout cas au moment où nous y étions, c’est plutôt sa hauteur (30 mètres) et le cadre dans lequel elle se trouve qui impressionnent.

Plus loin, on peut aussi découvrir la cascade du Moine, mais honnêtement on a eu la flemme d’y aller quand on a entendu des randonneurs dire que la cascade de la biche était beaucoup plus belle. Si on a déjà vu le plus beau, à quoi bon se rajouter encore des kilomètres dans les pattes, hein ?

Vallée de Chaudefour
Vallée de Chaudefour
Cascade de la Biche

Pour les plus téméraires, il est aussi possible de découvrir les lieux en optant pour le Tour de la Vallée. Ici, on emprunte les crêtes pour admirer la vallée depuis les hauteurs et on peut même rejoindre le Puy de Sancy. Attention cependant, cette randonnée est réservée aux randonneurs aguerris.

Le Puy de Sancy

Dans l’après-midi, après un excellent repas au restaurant Les Fées Mères au Mont-Dore, nous sommes partis découvrir le Puy de Sancy. Point culminant du Massif Central (1885 mètres), le Puy de Sancy est également le plus haut volcan de France métropolitaine !

Depuis le sommet, on profite donc d’un panorama exceptionnel à 360° sur les différentes vallées glaciaires et sur un paysage incroyable façonné par l’érosion. On peut accéder au sommet à pied en optant pour une randonnée d’environ 3h (7km – 546m D+) ou via le téléphérique, comme nous l’avons fait. Il faudra alors compter 11€ pour un aller ou bien 14,50€ pour un aller/retour. Note que, même en optant pour le téléphérique, il faudra tout de même gravir 860 marches afin de rejoindre le toit de l’Auvergne. Pour nous, ces quelques marches se sont révélées être un enfer (oui, j’ai toujours tendance à exagérer). Pas à cause du dénivelé, non, mais à cause de la nuée de moucherons qui nous attendait dès l’arrivée du téléphérique ! Alors, certes ça ne pique pas, mais il y en avait tellement qu’il ne vallait mieux pas ouvrir la bouche au risque d’en avaler une dizaine. Vraiment pas très agréable ! Dans cette situation-là, je peux te dire que je n’ai pas rechigné à porter mon masque ! On ne sait pas trop à quoi c’est dû, mais ça a l’air d’être un évènement saisonnier…

En tout cas, il en faut plus pour nous faire regretter d’être montés tout là-haut. La vue y est vraiment magnifique ! Ne pas hésiter surtout à explorer un peu les lieux et à te balader autour du sommet, peut-être que tu auras la chance, comme Alexeï, d’y croiser une marmotte (moi, je l’ai ratée !).

Puy de Sancy - Que faire en Auvergne ?
Puy de Sancy & Cascade de la Dore
Cascade de la Dore
Cascade de la Dore

Le Puy de la Tâche

Alors là, je crois qu’on peut dire qu’on ne pouvait pas rêver mieux pour notre dernière soirée en Auvergne. L’ascension du Puy de la Tâche pour le coucher du soleil aura vraiment été notre gros coup de cœur du séjour ! Tout était réuni : tranquillité, belle lumière et surtout paysage exceptionnel !

Le départ se fait depuis le Col de la Croix Morand, juste à coté du restaurant le Buron du Col où quelques jours auparavant je goûtais ma première truffade ! L’ascension n’est pas très longue, environ 30-40 minutes, mais il y a un bon dénivelé, rien d’insurmontable ceci dit. Petit à petit, on constate déjà que les couleurs sont de plus en plus belles. Nous ne sommes pas encore en haut et pourtant nous pouvons déjà admirer de superbes vues sur le lac de Guéry ou encore le Puy de Dôme dont on aperçoit la silhouette au loin.

Puy de la Tâche - Que faire et voir en Auvergne ?
Puy de la Tâche

Une fois en haut, on profite d’une vue à 360° sur les alentours. On explore un côté, puis l’autre pour finalement s’installer face au lac de Guéry avec un petit pique-nique bien mérité : un bon sandwich jambon/saint-nectaire préparé par notre hôtel. La lumière se fait de plus en plus dorée et sublime ce paysage déjà extraordinaire !

C’est vraiment le genre de moment où on se sent vraiment chanceux d’être là et où on réalise qu’il nous faut peu de choses finalement pour être heureux. On profite de cet instant suspendu dans le temps jusqu’au dernier moment et lorsque le soleil disparaît sous l’horizon, on attaque la redescente dans les dernières lueurs du jour.

Pour la descente, ça va beaucoup plus vite. On l’a faite en courant pratiquement tout le long, c’est bien plus facile. Il faut dire aussi que nous étions pressés d’arriver en bas pour un dernier petit plaisir avant de rentrer à l’hôtel : une bonne crêpe et une petite verveine (pas la tisane hein) au Buron du Col qui était sur le point de fermer, mais à accepter de nous servir exceptionnellement. Je peux te dire qu’après ça, on a vraiment bien dormi 😉 !

Puy de la Tâche
Puy de la Tâche en Auvergne
Randonnée du Puy de la Tâche au coucher du soleil
Puy de la Tâche

Jour 6 en Auvergne — La Grande Cascade

Derniers instants en Auvergne avant de reprendre la route vers Aix-en-Provence. On profite de cette dernière matinée pour découvrir un autre incontournable du Mont-Dore : la Grande Cascade.

Cette cascade de 32 mètres, qui se déverse sur une falaise de lave, est la plus haute d’Auvergne. Pour l’admirer, il faut passer par une montée un peu rude en lacets, mais dont on vient rapidement à bout (environ 5km et 1h de marche A/R).

Normalement, le départ de la randonnée se fait depuis le village de Mont-Dore (du parking près de l’Eglise), mais nous avons personnellement laissé la voiture ici, le long de la route, juste devant le panneau du col de la Croix Saint-Robert. Je ne sais pas s’il s’agit de « places » prévues à cet effet, mais nous y avions vu beaucoup de voiture la veille également. Cela permet de couper une petite partie de la randonnée et d’économiser un peu ses jambes.

Lorsque nous sommes arrivés à la Grande Cascade, il n’y avait que très peu de monde. Le temps de profiter un peu des lieux, de prendre quelques photos et de redescendre, de plus en plus de randonneurs commençaient à arriver. On te conseille donc d’arriver le matin avant 10h si tu veux pouvoir profiter des lieux sans la foule. En tout cas, une fois de plus, cet endroit nous a émerveillé !

La Grande Cascade - Mont Dore

C’est tout pour ce séjour auvergnat. On espère que cet article pourra t’aider à organiser à ton tour des vacances dans ce joli coin de France. De notre côté, on est ravis d’avoir choisi cette destination pour nos congés, l’Auvergne a vraiment tenu toutes ses promesses et bien plus encore ! On a adoré et je pense qu’il y a de fortes chances qu’on y retourne un jour, notamment à l’automne pour profiter des belles couleurs qu’offre cette saison.
N’hésite pas à nous faire part en commentaire de tes coups de cœur en Auvergne et de tes bonnes adresses. Si tu as des questions, n’hésite pas à nous les poser en commentaire ou à l’adresse suivante : hello@ouramericandream.fr 😉

Puy de Dôme
Que faire en Auvergne ?
Puy de la Tâche | Road trip en Auvergne
Clermont-Ferrand

Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.