VOUS LISEZ : Bretagne | Une journée sur l’Archipel des Glénan
Partager

Europe, France

Bretagne | Une journée sur l’Archipel des Glénan

Il y a exactement un an, fraîchement revenus d’Islande (et accessoirement de deux ans au Canada), nous passions quelques jours en Bretagne avant de rentrer définitivement vivre dans le sud de la France.

C’est une région française que je ne connaissais pas du tout avant de rencontrer Alexeï, breton d’origine. En plus de ne pas la connaître, j’avais quand même de sacrés a priori sur l’endroit. Je pense que tu me vois venir, mais, pour moi, la Bretagne c’était surtout une région où le soleil était souvent aux abonnés absents. Alors, quand Alexeï m’a ramené pour la première fois chez lui, après un an aux États-Unis, je te mentirais si je te disais que je trépignais d’impatience à l’idée de découvrir le coin. Et pourtant…

Bretagne | Une journée aux Glénan

J’ai découvert une région géniale aux paysages variés, aux forts accents iodés, aux côtes escarpés, aux jolis toits en ardoise et aux plages immenses et désertes (je te rappelle que je viens du sud-est où les plages font la taille de ma salle de bain et sont pleines à craquer chaque année de mai à septembre).

En revanche, pour la météo, j’avais raison… Olala, ça va je plaisante, on se détend de la bigoudène ! Par chance, Alex vient du Morbihan où la météo est quand même bien plus clémente que dans le Finistère (coucou les Brestois). L’avantage, c’est que l’été, les températures sont rarement caniculaires (oui bon sauf cette année hein) et l’hiver est relativement doux. Et comme disent les Bretons : « chez nous, il fait beau plusieurs fois par jour ».

Bretagne | Une journée aux Glénan

Il m’est ensuite impossible de parler de la Bretagne, sans parler des Bretons ! Leur chauvinisme exacerbé me fait sourire, je trouve ça génial. Ils sont fiers de leur région et ça se voit, d’ailleurs le Gwenn ha Du est probablement le drapeau le plus populaire en France après le drapeau tricolore. Impossible d’assister à un festival sans l’apercevoir dans la foule.
J’ai aussi trouvé en Bretagne une certaine douceur de vivre et une belle mentalité que je ne retrouve pas vraiment dans le sud-est. Les Bretons sont de bons vivants et ça je valide !

Bretagne | Une journée aux Glénan

Et enfin, je ne peux pas te le cacher, une de raisons qui contribue aussi à me faire adorer la Bretagne, c’est la bouffe ! Les crêpes bien sûr, mais aussi le caramel au beurre salé, l’andouille de Guémené, le far breton, le Breizh Cola, et l’allié incontestable de nos régimes, j’ai nommé, le kouign-amann, littéralement gâteau au beurre ! Mention spéciale pour les Kouignettes de Larnicol, dont le seul fait de taper le nom sur mon clavier a probablement déjà bouché une de mes artères.

Bretagne | Une journée aux Glénan

Une longue introduction pour te montrer que la Bretagne quand on la connaît, on ne peut que l’aimer ! Déjà plusieurs fois que j’ai la chance d’y aller lorsque nous rendons visite à la famille d’Alexeï et j’en suis ravie. Je découvre à chaque fois de nouveaux coins et je trouvais ça inadmissible de ne pas t’en avoir encore parlé sur le blog. Alors pour ce premier article sur notre belle Bretagne, oui parce que maintenant je suis un peu Bretonne d’adoption, on t’embarque avec nous découvrir l‘incroyable archipel des Glénan.

| L’Archipel des Glénan en bref

L’Archipel des Glénan (ou Les Glénan pour les intimes) est un ensemble d’une dizaine d’îles et îlots situé au sud du Finistère. Autrefois, ces îles formaient une seule et même entité et on raconte même que cette dernière aurait été rattachée au continent.
Les eaux turquoises de cet archipel ainsi que ses incroyables fonds marins évoquent tout de suite l’exotisme d’endroits paradisiaques et lointains tel que Tahiti ou les Seychelles. Cela peut sembler fou de comparer la Bretagne à ses destinations de rêves, mais il faut vraiment le voir pour le croire !

Bretagne | Une journée aux Glénan
Bretagne | Une journée dans Les Glénan
Bretagne | Une journée aux Glénan

Pour la petite histoire, l’archipel servait autrefois d’abri aux corsaires qui pillaient les bateaux de marchandises en temps de guerre. Aujourd’hui et depuis 1976, une partie des Glénan est classée réserve naturelle. Certaines espèces de plantes notamment sont protégées comme le narcisse des Glénan, véritable emblème de l’archipel. Cette plante a d’ailleurs été sauvée de l’extinction grâce aux mesures mises en places par l’homme depuis quelques années. Il est donc très important de respecter la faune et la flore de ces îles, un peu comme partout ailleurs j’ai envie de dire !

| Comment se rendre aux Glénan ?

À moins de posséder son propre bateau, on peut se rendre aux Glénan avec la compagnie les Vedettes de l’Odet qui effectue chaque jour la navette jusqu’à l’île de Saint-Nicolas, l’île principale des Glénans.
Pour le départ, plusieurs options sont possibles d’avril à septembre depuis les ports de BénodetConcarneau, Loctudy, Pors-la-forêt et Fouesnant-les Glénan (Beg Meil). Nous avons choisi de partir depuis le port de Concarneau, le plus proche d’Hennebont dans le Morbihan où vit ma belle-maman, soit une quarantaine de minutes de route.
En plus de cela, Concarneau est une ville que j’adore pour avoir eu l’occasion de la découvrir lors d’un précédent séjour. Le pont-levis qui mène à sa ville close avec ses remparts en granit nous ramène à l’époque médiévale pour nous faire découvrir une magnifique cité fortifiée du XVe siècle. À faire absolument !

Bretagne | Une journée aux Glénan

Pour visiter les Glénans avec les Vedettes de l’Odet, il existe différentes formules :

DÉCOUVERTE
Cette formule comprend une escale sur l’île de Saint-Nicolas pour profiter du paysage et des plaisirs de la plage, suivie dans l’après-midi d’une croisière commentée autour des Glénans.
Tarif : 45€/adulte | 41€ pour les 13-17 ans | 23€ pour les 4-12 ans | 7€ pour les enfants de moins de 4 ans et les chiens.

EXPLORATION
Il s’agit de la formule découverte version ++ puisque celle-ci permet d’explorer les fonds marins depuis un catamaran à vision sous marine.
Tarif : 49€/adulte | 45€ pour les 13-17 ans | 25€ pour les 4-12 ans | 7€ pour les enfants de moins de 4 ans et les chiens (des tarifs préférentiels sont appliqués au départ de Concarneau).

CORENTIN
Cette formule offre la possibilité d’une traversée jusqu’au Glénan (depuis Concarneau uniquement) à bord d’un voilier traditionnel.
Tarif : 57,60€/adulte | 50€ pour les 13-17 ans | 32,30€ pour les enfants moins de 12 ans.

KAYAK DE MER
Cette option permet de récupérer des kayaks sur l’île de Saint-Nicolas afin d’explorer les différentes îles de l’archipel. Attention, à ce tarif doit s’ajouter le prix de la traversée aller-retour (voir formule Evasion).
Tarif : monoplace 27€ | biplace 48€ | familiale (2 adultes et 1 enfant) 53€.

ÉVASION
Il s’agit de la formule de base qui permet simplement la traversée du continent jusqu’à l’île de Saint-Nicolas.
Tarif : 36€/adulte | 33€ pour les 13-17 ans | 18€ pour les 4-12 ans | 7€ pour les enfants de moins de 4 ans et les chiens (des tarifs préférentiels sont appliqués au départ de Concarneau).

Pour cette petite journée de dépaysement, nous en avons eu pour 110€ : traversée aller/retour pour 2 personnes + location d’un kayak biplace. Ce n’est pas donné, mais c’est toujours moins cher qu’un billet d’avion pour les Seychelles ! 😉

La traversée, d’environ 1h, s’accompagne des commentaires d’un guide qui nous permet d’en découvrir plus sur les Glénan et les différents îlots croisés jusqu’à l’île de Saint-Nicolas.

Bretagne | Une journée aux Glénan

Pas de nausée à l’horizon puisque la mer ce jour-là était relativement calme. C’était d’ailleurs un bonheur de respirer l’air marin sur le bateau, une vrai bouffée d’oxygène ! Plus nous nous approchons de notre destination finale, plus les fonds se dévoilent. Je suis déjà impressionnée par la clarté de l’eau qui donne l’illusion que les bateaux flottent dans les airs.

Bretagne | Une journée aux Glénan
Bretagne | Une journée aux Glénan

| Exploration des Glénan en kayak

En arrivant sur place, on aperçoit une étroite bande de sable reliant l’île de Saint-Nicolas à celle de Bananec, ce matin-là on peut aisément la franchir pour explorer toute l’île, mais attention, nous sommes en Bretagne et la marée agit parfois sans que l’on s’en aperçoive. En fin de journée, cette bande de sable était entièrement recouverte par la mer, alors fais attention à ne pas rester coincé de l’autre côté !

Bretagne | Une journée aux Glénan

Après un peu d’attente, nous récupérons notre kayak pour explorer les îlots voisins. On réalise très vite que ce qui nous semble proche à l’œil nu, demande de sacrés efforts à nos petits bras pour y parvenir ! Et oui, le kayak des mers n’est pas de tout repos, mais ça permet vraiment d’accéder à des coins sympas et de s’éloigner de l’île principale plus touristique.

Après quelques coups de pagaie, on décide de pique niquer sur l’Île du Loc’h : plage de sable fin et eau translucide, que demande le peuple ?! On trinque même à la beauté de ces lieux… dans l’eau ! Et oui, pour la première fois de ma vie, je me suis baignée en Bretagne !

Après un petit moment à profiter de cette île, nous reprenons le kayak pour aller explorer le petit îlot du Vieux Glénan. Une fois sur place, on se sent comme Robinson Crusoé sur son île, il n’y a personne d’autre que nous ! Autant te dire qu’on en a bien profité, ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de se retrouver sur une île déserte.

Bretagne | Une journée aux Glénan
Bretagne | Une journée aux Glénan

La journée est déjà bien entamée et on sait qu’il nous faudra un petit moment avant de rejoindre à nouveau l’île principale, nous quittons alors l’île du Vieux Glénan et nous rendons notre kayak. De retour sur l’île de Saint-Nicolas, on décide de lézarder un peu sur la plage avant de reprendre le bateau. On l’a bien méritée notre petite sieste au soleil !

Bretagne | Une journée aux Glénan
Bretagne | Une journée aux Glénan

Quelques coups de soleil minutes plus tard, il est déjà l’heure de rentrer à Concarneau. Pour finir cette journée en beauté, on aura eu la chance d’apercevoir des dauphins pendant la traversée. Des dauphins quoi ! La dernière fois qu’on avait eu la chance de passer une journée dans des eaux aussi claires et de voir des dauphins c’était à Key West ! Du coup, je déclare officiellement Les Glénan comme the place to be en été en Bretagne. Si tu passes dans le coin tu sais ce qu’il te reste à faire… 🙂

| Quelques informations supplémentaires

⏤ Il n’y a pas d’hôtels aux Glénan et le camping sauvage est interdit. La seule possibilité d’y dormir est de loger dans le seul et unique gite de l’île Saint-Nicolas.

⏤ Si tu ne veux pas pas prévoir de pique-nique, l’île principale possède deux restaurants : La Boucane et Les Viviers (réservation conseillée).

⏤ Prévoir masque et tuba pour l’exploration des fonds marins.

⏤ Envie de découvrir un sport nautique ? La très réputée école des Glénans propose différents stages de voile sur l’archipel.

⏤ Il n’y pas de robinet d’eau potable sur l’île, alors si tu ne veux pas avoir à acheter de l’eau dans un des deux restaurants de l’île, il faudra penser à emporter quelques bouteilles avec toi.

⏤ Les chiens sont autorisés, mais doivent être tenus en laisse.

Bretagne | Une journée aux Glénan

On espère que cet article t’a plu et qu’il t’a permis de découvrir un endroit que tu ne connaissais pas encore. N’hésite pas à nous faire part de ton expérience si tu t’y es déjà rendue 😉

Kenavo !


Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.