VOUS LISEZ : Québec | Un weekend nature et détente à Chelsea dans l’Outaouais
Partager

Canada, Quebec

Québec | Un weekend nature et détente à Chelsea dans l’Outaouais

Pour notre première escapade de 2018, nous avons passé deux jours du côté de Chelsea dans la région de l’Outaouais.
Au programme de ce petit séjour : un peu de sport et beaucoup de détente ! Enfin, quand je dis sport, on y va tranquille hein ! Il ne s’agit pas non plus de s’entraîner pour les JO d’hiver mais plutôt de s’activer à l’occasion d’une petite balade en raquette dans le Parc de la Gatineau.
En revanche, côté détente, nous n’avons pas fait les choses à moitié puisque nous nous sommes prélassés toute une journée dans le plus grand spa d’Amérique du Nord. Rien que ça !

Balade en raquette dans le Parc de la Gatineau

Le Parc de la Gatineau est un parc fédéral canadien (le seul qui n’est pas géré par Parcs Canada), d’une superficie de 360 km2. Situé à l’ouest de la rivière Gatineau, le parc est à cheval sur la ville du même nom et les municipalités de Chelsea (où nous avons passé la majorité de ce séjour), La Pêche et Pontiac.
Depuis Ottawa, le parc se trouve à 15 minutes de route à peine.

Parc de la Gatineau à Chelsea
Le plaisir de fouler la neige fraîchement tombée

Arrivés en début d’après-midi après 2h30 de route depuis Montréal, nous nous rendons directement au Centre des Visiteurs pour récupérer les raquettes et avoir quelques indications sur les sentiers de randonnée. En hiver, le parc peut se parcourir à pied, en ski de fond, à vélo d’hiver et en raquette.
Il faut savoir que certains sentiers sont exclusivement réservés aux personnes en ski comme c’est le cas pour les ruines Carbide Willson. Nous étions un peu déçus de ne pas pouvoir y aller mais étant donné que le ski de fond et moi, ça fait deux, c’était plutôt un mal pour un bien.
Le plan du parc en main, nous sélectionnons une zone à explorer pour aller garer la voiture au parking le plus proche. Comme le parc est plutôt grand, nous n’avons évidemment pas pu le visiter dans sa totalité (ce qui nous donne une autre bonne excuse pour y revenir). Nous avons donc laissé notre véhicule au stationnement P6 avant de chausser nos raquettes pour partir explorer le Domaine Mackenzie-King. Ce domaine a appartenu à William Lyon Mackenzie King, le dixième Premier Ministre du Canada qui, à ce jour, est celui qui exerça cette fonction le plus longtemps dans l’histoire du Commonwealth.
C’est ici que nous avons pu nous consoler de ne pas avoir vu les ruines de Carbide Willson 🙂

Les ruines du Domaine Mackenzie-King au Parc de la Gatineau
Les ruines du Domaine Mackenzie-King

On continue ensuite la balade, un peu au hasard, jusqu’à arriver en face d’un gros tunnel. On peut le contourner en passant par dessus (c’est dans ce genre de situation que les raquettes sont bien utiles) ou le traverser. Pas de rat, ni de toile d’araignée à l’intérieur du tunnel mais la surface est assez verglacée, prudence donc !

Nous avons marché dans cette forêt magnifique en longeant un petit cours d’eau jusqu’à une cascade (enfin, ce qu’il en reste à cette période de l’année). Elle était partiellement gelée mais il était encore possible d’entendre le bruit de l’eau prise au piège sous ce beau manteau blanc.

Par chance, le froid extrême qui régnait sur le Québec depuis quelques jours nous avait accordé un petit moment de répit. La neige, elle, était bel et bien présente, ce qui a rendu cette balade en forêt encore plus magique.


Les flocons étaient juste parfaits. Il est rare qu’on arrive à distinguer la forme de ces jolis cristaux à l’œil nu mais cette fois-ci, on a même réussi à les prendre en photo avec l’iPhone.

Nous avons ensuite repris la voiture pour aller explorer le Lac Meech. On y voit de très jolies maisons qui ne donnent qu’une seule envie : celle de tout plaquer pour partir vivre au Canada (ça, c’est fait !). Le pays est réputé pour ses beaux lacs aux eaux émeraudes mais les voir en hiver, gelés, est tout aussi impressionnant. Ça reste un des paysages que j’aime le plus au Canada. Les hangars à bateaux s’apparentent à des petites cabanes et les quelques îlots ressemblent à des oasis d’un autre type. C’est sublime !

Horaires du parc
Du 1er mai au 1er novembre : de 9 h à 17 h
Du 2 novembre au 30 avril :
– du lundi au vendredi, de 9 h à 16 h
– samedi et dimanche, de 9 h à 17 h

Tarifs
Accès aux sentiers raquette et vélo : 8 $ (location des raquettes : 9$/heure ou 28 $ la journée)
Accès aux sentiers de ski de fond : 16 $

Nuit au Old Chelsea B&B

La nuit tombe en même temps que nous quittons le parc en direction de notre Bed & Breakfast.
Après très exactement 7 minutes de route, nous arrivons à l’Auberge Old Chelsea B&B. Plus cosy qu’un hôtel, proche du Parc de la Gatineau et à deux pas du Nordik Spa Nature. Que demande le peuple ?
Notre chambre donnait sur le balcon et disposait d’un lit king size. Pour le petit verre en terrasse, on repassera ! 😉

L’avantage quand on séjourne à l’Auberge Old Chelsea, c’est qu’il n’y a pas besoin de reprendre la voiture pour aller dîner le soir. À moins de 5 minutes à pied, on découvre le Old Chelsea où chaque restaurant est illuminé. On a d’ailleurs pris une bonne dizaine de photos devant le porche du Chelsea Pub avant de finalement y rentrer pour manger.

Chelsea Pub

L’ambiance était sympa, le cocktail était bon et les plats corrects mais sans plus. On a quand même trouvé les prix un peu trop élevés pour un établissement qui se veut plus proche d’une brasserie que d’un grand restaurant.
Si tu passes dans le coin, il y a d’autres restaurants à tester comme Biscotti & Cie (pour les becs sucrés) ou encore Mamma Teresa (pour les amateurs de cuisine italienne).

Le lendemain matin, après une bonne nuit de sommeil, nous avons pris le petit-déjeuner chez notre hôte. Une bonne dose de fruits, de caféine et de sucre pour bien commencer la journée si compliquée qui nous attend…

 

Nordik Spa Nature

À notre arrivée au Nordik Spa-Nature, nous sommes accueillis par Léticia, coordonnatrice en communication, qui nous propose de faire le tour du propriétaire. Elle nous explique l’histoire des lieux et nous présente toutes les installations disponibles sur place.
En sortant des vestiaires, un plan permet de se situer dans le spa. Ça nous donne une meilleure idée de la taille de l’établissement.

Une fois nos peignoirs enfilés et nos tongs aux pieds, on essaye au maximum de respecter le rituel dont Léticia nous a parlé, à savoir le cycle thermal qui consiste à alterner les phases de chaleur (10 à 15 minutes), de froid (10 à 15 secondes) puis de détente (au moins 20 minutes). Les bienfaits d’un tel rituel pour notre organisme sont nombreux : cela stimule notre système immunitaire, améliore la circulation sanguine, tonifie la peau ou encore aide à réduire le stress.

Si en été, la deuxième étape se fait dans un bain froid, en hiver, il suffit simplement de rester quelques secondes à l’extérieur. Ce jour-là, nous nous sommes donc baladés en maillot de bain, dehors par -27°C (ce qui équivaut à une température ressentie de -35ºC). Avant le Canada, je n’aurais jamais pensé pouvoir faire ça un jour !
Dans de telles conditions, les cheveux mouillés gèlent instantanément et les serviettes humides qu’on laisse trop longtemps dehors deviennent rapidement aussi rigide qu’un bout de bois. C’est vraiment une situation hors du commun !

Par moment c’était difficilement supportable, surtout au niveau des pieds, mais heureusement cela ne dure que quelques secondes. On a ensuite l’embarras du choix quant à l’endroit où se réchauffer puisqu’au total, le spa comprend 9 saunas (7 saunas secs et 2 bains de vapeur) et 9 bains (chauffés évidemment) qui se répartissent dans 3 zones différentes : l’aire silencieuse, l’aire murmure et l’aire sociale selon le degré de tranquillité recherché.

Comme le froid, ça creuse, le spa propose 4 points de restauration aux menus et aux ambiances différentes. Nous avons mangé au Lounge Panorama, confortablement installés dans une banquette au coin du feu. Verres de vin, plateau de fromages et fondue au chocolat, un repas des plus réconfortants à l’image de cette journée.

Si nous avons eu un gros coup de cœur pour ce spa, c’est aussi grâce à deux expériences en particulier que nous avons trouvé tout simplement géniales. Pour nous, elles placent le Nordik Spa-Nature un cran au-dessus des autres :

– Le traitement Källa
Ici, on se trouve dans un bassin intérieur à 37 degrés où ont été versées 10 tonnes de sel d’Espsom. Cela permet de flotter, comme si l’on se baignait dans la mer morte. On s’installe sur le dos et il n’y a plus qu’à se laisser aller. Nous avons utilisé les petits coussins gonflables à disposition qui permettent de décontracter la nuque et se détendre au maximum. Le visage hors de l’eau mais les oreilles immergées, on se laisse complètement aller à cette douce sensation d’apesanteur.

traitement källa au Nordik Spa-Nature Chelsea
Cette ambiance seule suffirait à nous relaxer ! ©Nordik Spa-Nature

Au centre du bassin, c’est le silence le plus total. Il suffit de se rapprocher des parois pour profiter des différentes musiques de relaxation diffusées grâce à des haut-parleurs subaquatiques. Cela peut paraître difficile à imaginer, mais écouter de la musique sous l’eau est une expérience incroyable. C’est comme si les mélodies émanaient de notre propre corps favorisant encore un peu plus la sensation de bien-être.
Je crois n’avoir jamais été aussi détendue qu’à ce moment-là. C’est comme si tous les petits bobos du quotidien avaient disparu : plus aucune tension dans le dos, plus aucune pensée négative… Honnêtement, ce truc est magique !

– Le rituel Aufguss
Encore une expérience inédite qui remet au gout du jour un vieux rituel du sauna finlandais. Le rituel a lieu chaque jour à heure fixe et dure une quinzaine de minutes environ.
Une nouvelle session commence lorsque le gong retentit dans le spa. Quelques minutes avant le rituel, on s’installe dans un sauna au centre duquel se trouve une rangée de pierres chaudes. Le rituel est opéré par deux maîtres Aufguss vêtus de la jupette traditionnelle et équipés de serviettes. Ils apportent des seaux remplis de glaces infusées aux différentes huiles essentielles.
Avant de débuter la séance, nous sommes prévenus que la chaleur dans le sauna sera de plus en plus intense. Ceci dit, il est possible de quitter la pièce à tout moment.
Les maîtres commencent par verser le premier seau sur les pierres chaudes créant ainsi un nuage de vapeur. Celle-ci est ventilée dans la pièce par les maîtres Aufguss grâce aux serviettes qu’ils agitent avec dynamisme dans plusieurs directions pour que tout le monde puisse bénéficier des bienfaits des huiles essentielles. Ce processus est répété 3 fois avec 3 huiles essentielles différentes, le tout en musique !

©Nordik Spa-Nature

En moins de 5 minutes, la sueur perlait déjà sur nos fronts et nos cœurs battaient à un rythme incroyable (encore plus qu’après une séance de cardio) ! On a vraiment eu très chaud, au point même que je n’étais pas certaine de tenir jusqu’à la fin du rituel, mais même si ça peut paraître éprouvant, c’est vraiment très bon pour l’organisme. Et l’expérience en elle-même est vraiment chouette.

Pour conclure cette journée, nous avons terminé par un massage suédois « en extérieur ». Fort heureusement, nous n’étions pas vraiment dehors, il s’agit plutôt de petites cabanes chauffées, à l’extérieur du bâtiment principal. En plus de ça, les couvertures sont chauffantes alors aucun risque d’avoir froid. Il est possible de faire les massages en duo pour un agréable moment de détente en amoureux.

Horaires
Ouvert tous les jours sauf le 25 décembre de 9h à 23h (fermeture à minuit le vendredi et le samedi)
Tarifs
L’accès au spa revient à 55 $ en semaine et à 65$ du vendredi au dimanche.
À savoir : il faut rajouter 40 $ supplémentaire pour pouvoir profiter du traitement källa.
Consulte ici le prix des autres soins à la carte.

On espère que cet article t’aura donner envie de passer toi aussi, un petit séjour en Outaouais.
N’hésite pas à nous faire part de ton expérience si tu connais la région et/ou si tu as déjà eu l’occasion de découvrir certains des endroits dont on parle dans l’article, ça nous fera plaisir de connaitre ton ressenti.
Et si tu recherches des idées d’activités à faire dans la région de l’Outaouais en vue d’un voyage plus estival, tu peux consulter les deux articles suivants :
Dormir dans un tipi au Parc Oméga
Lacs, forêts et authentique chalet en bois

 

 

Merci à Tourisme Outaouais et à ses partenaires pour la confection de ce séjour.


Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.