VOUS LISEZ : Canada | Ontario : un weekend à Ottawa
Partager

Canada, Ontario

Canada | Ontario : un weekend à Ottawa

On doit l’avouer, on a mis du temps avant de finalement se décider à visiter Ottawa. La ville est pourtant relativement proche de Montréal (moins de deux heures en voiture) mais quand nous avons quitté la France, PVT en poche, dans la liste de nos priorités figuraient plutôt des villes comme Vancouver, Toronto ou encore Québec.
Ce qui n’a pas aidé non plus, ce sont les avis parfois mitigés que nous avons pu entendre sur la capitale du Canada… Malgré tout, on avait envie de se faire notre propre idée sur elle alors on a profité d’avoir de la visite de France pour y passer un court weekend en mai dernier.

La Colline Parlementaire
La Colline Parlementaire

Quelques faits sur Ottawa 

Ottawa se trouve dans la province de l’Ontario, sur la rive sud de la rivière Outaouais. Face à elle, la ville de Gatineau, elle, appartient à la province de Québec.
La langue officielle à Ottawa est l’anglais cependant environ 34 % de la population est bilingue. Dans les restaurants, dans les musées ou dans la rue, on entend vraiment les deux langues et les Ottaviens passent d’une langue à l’autre avec une fluidité déconcertante. D’ailleurs, les panneaux dans la ville sont systématiquement traduits dans les deux langues.

C’est en 1857 que la ville fut choisie comme capitale pour deux raisons principales :
Sa position entre le Haut-Canada (Ontario) et le Bas-Canada (Québec) qui ne favorisait pas plus les anglophones que les francophones
Sa situation géographique relativement éloignée de la frontière des États-Unis qui permettait de prévenir une éventuelle attaque des américains.

À Ottawa, il y a des buildings aussi
À Ottawa aussi il y a des buildings

On a souvent entendu qu’il n’était pas nécessaire de consacrer plus de deux jours à la ville, certains pensent même qu’on en fait le tour en une seule journée. Pour le coup, nous ne sommes pas vraiment d’accord.
Bien sûr, un weekend te donnera un petit aperçu de la ville mais tu n’auras jamais le temps de découvrir tous les musées de la belle capitale. Et dieu sait, qu’ils valent le détour !
En ce qui nous concerne, nous sommes partis à Ottawa sur un court weekend et n’avons eu aucun temps mort. En moins de deux jours, nous avons parcouru une trentaine de kilomètres à pied.

Voici le programme de notre weekend.


Jour 1

15h – Quand on arrive en ville, tout l’monde change de trottoir la première des choses que nous apercevons est le Parlement du Canada. Un superbe bâtiment qui donne un petit côté british à Ottawa.

Première mission : se garer. On pourrait croire que la chose s’annonce compliquée et chère, étant donné que nous sommes dans la capitale, mais pas du tout ! Nous nous sommes garés au parking du Parlement (au croisement de Metcalfe et Albert St) qui comme tous les parkings municipaux à Ottawa est complètement gratuit le weekend et les soirs de semaine à partir de 17h30.
C’est assez rare pour être souligné et ça j’achète ! (enfin non puisque c’est gratuit, mais t’as compris).

Une fois la voiture garée, on avait prévu d’aller récupérer des places pour la visite du Parlement. Sauf que tous les billets avaient déjà été distribués pour la journée. À défaut de pouvoir le visiter tout de suite, un stand de réalité virtuelle était installé juste à côté et nous a donné un bref aperçu du Parlement de l’intérieur.

Nous nous sommes ensuite baladés sur la Colline Parlementaire pour observer les monuments aux alentours. Derrière le Parlement, on bénéficie d’une superbe vue sur Gatineau, la rivière Outaouais et le pont Alexandra.

Le pont Alexandra
Le pont Alexandra

Nous avons ensuite emprunté Wellington Street pour nous rendre sur la Place des Confédérations où se trouvent le Monument Commémoratif de Guerre du Canada et la Tombe du Soldat Inconnu. À cet endroit, des militaires montent la garde et, comme à Londres, ils sont imperturbables.

Un peu plus bas, nous avons continué à marcher sur cette même rue pour rejoindre les écluses. Une écluse, au cas où tu ne le saurais pas, est un mécanisme qui rend possible la navigation des bateaux sur un canal, en l’occurrence ici le Canal Rideau.

Et si ce canal est si réputé, c’est pour plusieurs raisons :
il a été consacré Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 2007
il est le plus vieux système de canaux toujours en activité en Amérique du Nord
en hiver, le canal constitue la plus grande patinoire du monde soit 7,8 km de glisse. C’est vraiment l’fun !

Écluses Ottawa

C’est vraiment impressionnant à voir, surtout lorsque les bateaux attendent pour passer. Il ne faut juste pas être trop pressé !

Juste à côté, se trouve le célèbre hôtel Fairmont Château Laurier.
En plein centre du Vieux-Québec, près du Lac Louise à Banff, une fois encore Fairmont ne choisit pas les emplacements les plus dégueulasses !

Les écluses et l'hôtel Fairmont Château Laurier à gauche
Les écluses et l’hôtel Fairmont Château Laurier à gauche

Nous avons ensuite prolongé la balade jusqu’à Major’s Hill Park, un joli parc bien entretenu avec une magnifique vue sur le Parlement d’un côté et le Musée des Beaux Arts de l’autre. C’est un bel endroit pour pique-niquer mais je crois que les moustiques l’ont bien compris, en 5 minutes on s’était déjà fait dévorer !

On prolonge la visite jusqu’au Musée des Beaux Arts du Canada, pour l’instant de l’extérieur seulement, afin d’admirer sa superbe architecture, un bâtiment fait de verre et de granite.
Juste devant l’entrée est exposée Maman une œuvre de Louise Bourgeois. Cette immense araignée en bronze, tu peux la retrouver dans plusieurs autres villes, notamment Londres, Bilbao ou encore Tokyo.

Juste en face de l’araignée se trouve la Basilique Notre-Dame d’Ottawa construite en 1841. Nous n’avons pas eu l’occasion de rentrer à l’intérieur mais des quelques photos que j’ai pu voir, ça a l’air plutôt joli.

La Basilique Notre-Dame
La Basilique Notre-Dame

Nous sommes ensuite retournés vers le centre ville en empruntant Sussex Drive pour se rendre au Marché By, un coin très animé où se concentrent pubs, restaurants, boutiques et étals de fruits et légumes. Au moment du goûter, viens-y déguster une bonne queue de castor ! 😉

Si tu as envie de faire du shopping, dans ce secteur, tu trouveras le CF Rideau Center, un grand centre commercial avec des enseignes typiques d’Amérique du Nord. Oui, je sais, on n’est pas venu à Ottawa pour faire du shopping mais bon, imaginons que tu visites la ville un jour de pluie, tu auras au moins cette option là pour te mettre à l’abri 😉 !

19h30 – Après avoir bu un verre au Marché By, nous avions rendez-vous rue Sparks pour le départ d’une visite guidée un peu particulière. Une « randonnée hantée » au cours de laquelle un guide nous raconte les histoires les plus surprenantes ayant eu lieu à Ottawa. Nous avions choisi la visite qui se déroule principalement dans l’ancienne prison du comté de Carleton.
Aujourd’hui, la prison a été transformée en auberge de jeunesse. Oui, tu as bien lu, il est possible de dormir là où des prisonniers étaient enfermés et où certains ont même été condamnés à mort… Flippant !
Néanmoins, ce qui est intéressant dans cette visite, c’est sa dimension historique puisque le guide nous replonge dans le contexte de l’époque quand la prison fonctionnait encore. La visite tourne surtout autour du meurtre du père de la confédération Thomas D’Arcy McGee en 1868 qui reste, encore à ce jour, un mystère. Patrick James Whelan qui a été accusé de son meurtre et condamné à la pendaison a toujours clamé son innocence. Accusé à tort, la légende veut que son âme hante les lieux… La visite de la prison nous permet de voir les cellules ainsi que la potence où étaient pendus les condamnés à mort. Claustrophobes et peureux s’abstenir !

Haunted Walk
Durée de la visite : 1h30
Tarif : 19,75$ / adulte
Adresse : 461/2 rue Sparks

L'ancienne prison du comté de Carleton
L’ancienne prison du comté de Carleton

21h – Pour dîner,  nous sommes retournés du côté du Marché By. Notre choix s’est porté sur un restaurant Japonais, le Wasabi sur Clarence Street. Un bon rapport qualité/prix avec un large choix.
Pour terminer la soirée, nous sommes retournés vers le Parlement pour le voir de nuit, éclairé et photographier la Flamme du Centenaire qui se trouve juste devant.

La flamme du Centenaire est allumée en permanence
La flamme du Centenaire est allumée en permanence

Jour 2

8h45 – La veille, on nous avait conseillé d’arriver très tôt pour avoir des billets pour la visite du Parlement. Nous sommes donc arrivés à la billetterie 15 minutes avant l’ouverture et une belle file d’attente s’était déjà formée.
La visite guidée du Parlement est gratuite cependant il faut retirer des tickets à l’avance afin de réserver une heure de visite. Ce ticket, tu peux le prendre dans le bâtiment juste en face du Parlement.
On tient vraiment à souligner la super organisation et l’amabilité du personnel. Que ce soit en bas à l’accueil, à l’étage pour les consignes et la guide, tout le monde a été d’une grande gentillesse.

Les sacs à dos ne sont pas autorisés pendant la visite mais des consignes gratuites sont à disposition. D’ailleurs, il n’y a pas de limite de temps, si tu fais la visite en matinée et que tu veux venir récupérer ton sac dans l’après-midi, c’est possible.
Il y a deux possibilités de visites, l’Édifice du Centre ou l’Édifice de l’Est, que tu peux suivre en français ou en anglais.

La Tour de la Paix
La Tour de la Paix

Visite du Parlement du Canada
Durée de la visite : environ 40 minutes
Tarif : Gratuit
Adresse : 90 Rue Wellington

Bon à savoir :
privilégie plutôt le weekend pour ta visite car les salles ne sont pas toutes accessibles en semaine
profites-en cette année puisque bientôt l’Édifice du Centre sera fermé pour restauration … pendant 10 ans !

La visite est vraiment hyper intéressante, on en apprend plus sur l’histoire du Canada et le fonctionnement de la monarchie constitutionnelle. L’Édifice du Centre abrite le siège du Sénat et la Chambre des Communes. D’ailleurs, quand on se trouve devant le Sénat, on s’attendrait presque plus à voir débarquer Harry Potter que Justin Trudeau. Tu ne trouves pas que ça rappelle un petit peu Poudlard ?

Le Sénat
Le Sénat

La visite continue avec la découverte de la bibliothèque pour laquelle nous avons eu un gros coup de cœur. Elle n’est pas immense mais elle est vraiment magnifique et m’a fait penser à celle que l’on voit dans La Belle et la Bête (je ne sais pas pourquoi mais j’aime bien tout comparer à des références cinématographiques).
En 1916, un gros incendie ravagea le Parlement exception faite de la bibliothèque qui par chance a été sauvée.

À la fin de la visite, on peut monter dans la Tour de la Paix pour profiter d’une vue imprenable sur Ottawa et Gatineau à 92 mètres du sol.
En redescendant, la visite se termine par la Chapelle du Souvenir. C’est un mémorial où est entreposé un livre qui recueille le nom de tous les soldats morts en service au nom de la Couronne. Chaque jour, une personne se charge de tourner une nouvelle page du livre.

11h – Après avoir quitté le Parlement, nous nous sommes rendus à Nepean Point que nous avions pu admiré depuis la Tour de la Paix. Sur cette colline se trouve la statue Champlain et on peut aussi y admirer de plus près le pont Alexandra. Le pont traverse la rivière de l’Outaouais et marque la frontière entre l’Ontario et le Québec.
Depuis la statue, la vue sur la Colline Parlementaire est superbe. C’est apparemment the place to be les soirs de feux d’artifice et on comprend bien pourquoi.

La statue Champlain
L'Édifice du Centre du Parlement et la Bibliothèque sur la droite

12h – À table ! Avant d’entamer la visite du Musée des Beaux Arts du Canada, on décide de casser la croûte à La Bottega, une épicerie italienne qui propose de composer ses propres panini. Un sandwich bien nourrissant à partir de produits de qualité pour moins de 7 $.

13h45 – Nous sommes maintenant prêts à attaquer la visite du Musée des Beaux Arts. Ce musée est un des plus réputés au Canada. Plus de 65 000 œuvres d’art y sont entreposées !
Une fois à l’intérieur, nous sommes déjà conquis par l’architecture du bâtiment qui est superbe. L’entrée lumineuse et les plafonds hauts apportent de la modernité au lieu et contrastent énormément avec le Parlement. Du côté des œuvres, nous n’avons pas été déçus, c’est vraiment une belle visite. À ne pas rater, surtout si comme nous, vous visitez Ottawa sous la pluie.

Musée des Beaux-Arts du Canada
Durée de la visite : de 2 à 3 heures
Tarif : 15 $ / adulte
Adresse : 380, promenade Sussex

15h45 – Direction maintenant le Musée Canadien de la Guerre à quelques minutes en voiture de là. Le musée fermait à 17h donc malheureusement nous n’avons pas pu rester aussi longtemps que nous l’aurions voulu mais nous ne regrettons pas du tout la visite.

Ce musée est immense, on s’y perdrait ! D’ailleurs, on te conseille de suivre les flèches au sol pas comme nous qui avons fait une bonne partie du musée à l’envers…
Le musée traverse les époques et retrace les différentes guerres qu’ont connu le Canada et le reste du monde. Reconstitutions, enregistrements, témoignages, artefacts, bruitages… Immersion totale dans le monde de la guerre où on en apprend beaucoup sur le contexte de l’époque et le point de vue du Canada sur certains conflits mondiaux.

Mention spéciale pour la Gallerie LeBreton où est entreposée la plus grande collection de matériel militaire du Canada. Ce qui est génial dans ce musée, c’est que tout ce qui s’y trouve, en terme de matériel, est vraiment d’époque et  authentique.

Musée Canadien de la Guerre
Durée de la visite : 2h30
Tarif : 17 $ / adulte
Adresse : 1, place Vimy

17h – Un dernier petit arrêt avant de rentrer : les Chutes Rideau. Bon, ce ne sont pas les chutes du Niagara, mais ça vaut le coup de passer les admirer. On a fait ça sous la pluie mais avec un beau ciel bleu et du soleil, ça doit être encore mieux. On peut même passer au-dessus des chutes pour voir le débit d’un peu plus près.

Les chutes Rideau
Les chutes Rideau

Après cette première visite, nous avons eu l’occasion de retourner à Ottawa en octobre dernier au moment où les couleurs étaient à leur apogée. Revenir à une saison différente permet de redécouvrir la ville d’autant plus que les couleurs automnales rendent Ottawa encore plus belle !

Nous avons eu la chance d’assister à un magnifique coucher de soleil, les couleurs du ciel étaient parfaitement assorties avec celle des arbres. J’ai encore pris 4000 photos !

On a aussi profiter de cette nouvelle visite pour traverser le pont Alexandra et nous rendre au Musée Canadien de l’Histoire que nous n’avions pas eu le temps de visiter la première fois.
Même si tu n’es pas trop musée, il faut vraiment que tu ailles admirer le vue d’Ottawa depuis Gatineau. Le panorama est superbe et vaut bien ce petit détour.


Pour le musée, il est vraiment génial surtout en tant qu’expatriés, puisqu’il permet de mieux comprendre l’histoire du Canada que nous ne connaissons que trop peu.
C’est un musée vraiment très riche et complet et il mérite qu’on s’y attarde.
Il y a un petit restaurant à l’intérieur donc nous avons mangé sur place. C’était bon et moins cher que ce que l’on pourrait imaginer.
Surtout, ne rate pas le film intitulé l’Express des Rocheuses. C’est un superbe documentaire qui retrace l’étape de la construction du premier chemin de fer transcontinental, un véritable défi pour l’époque ! Les images sont incroyables de beauté.

Musée Canadien de l’Histoire
Durée de la visite : on te conseille d’y consacrer au moins 4 heures
Tarif : 20 $ / adulte
Adresse : 100 Rue Laurier, Gatineau, QC K1A 0M8

Le Musée Canadien de l'Histoire
Le Musée Canadien de l’Histoire à Gatineau

Notre avis sur Ottawa : on a été agréablement surpris car malgré les échos que nous avions eu au sujet de la ville, nous l’avons beaucoup aimé ! Ottawa est une ville riche en histoire où l’on ne peut s’ennuyer. Au cours de l’année, de nombreux festivals prennent place dans la ville notamment le célèbre Festival canadien des Tulipes au printemps. D’un point de vue architectural, on aime beaucoup ce mélange de constructions modernes en total contraste avec les bâtiments historiques.
En résumé, on a vraiment eu la sensation de s’évader le temps d’un weekend et c’est exactement ce que l’on recherche lors de nos petites escapades. Je pense même qu’on risque d’y retourner cet hiver pour découvrir la ville sous la neige 😉